Le prochain week-end s’annonce important pour la suite du déroulement de la compétition des deux Ligues.

En effet, ce samedi, se déroulera à Roulers, le cinquième classico de la saison entre l’équipe locale et Greenyard Maaseik. Les deux équipes sont déjà, après quatre matches disputés au niveau du Final 4, assurées de participer au Final 2 qui sera, lui, décisif pour l’attribution du titre national 2021. Le match de ce samedi sera, quant à lui, déterminant pour savoir dans quel ordre seront disputées les trois, quatre ou cinq prochaines rencontres de ce Final 2. Pour l’heure, les Limbourgeois de Maaseik occupent la première place du classement avec un point d’avance sur leur adversaire du jour mais ont perdu jusqu’à présent un set de plus que les Flandriens.

Ceci signifie que , pour se ménager l’avantage de pouvoir entamer le Final 2 et de disputer dans leur salle le cinquième duel de ce Final 2 au cas où les deux équipes viendraient à remporter chacune deux des quatre premières rencontres de la dernière tranche du championnat, les Limbourgeois se doivent de gagner à Roulers. Et, à tout le moins, d’enlever deux sets pour continuer alors à caresser l’espoir que, lors de la dernière journée du Final 4, une surprise viendrait à modifier l’ordre final du classement.

Verrons-nous ce match sur les écrans des télévisions dites nationales ? Il semblerait que non car les nouveaux tenanciers des droits de télévision auraient décrété que le match entre Decospan-Menin qui pourrait décisif pour l’attribution de la troisième place finale du classement de la Ligue Messieurs est plus plus important que le choc entre les deux géants de notre volley-ball masculin.

Ces personnes ont sans nul doute leurs raisons d’agir de la sorte mais force est d’imaginer que leurs motifs doivent être davantage d’ordre financier que promotionnel pour l’image du volley-ball. C’est évidemment dans des moments semblables à celui-ci qu’il est permis de regretter le départ de personnes qui, comme Philippe Boone et Marc Spaenjers, tenaient la barre de la Ligue d’une main plus soucieuse de servir la cause de notre sport que celle d’un club ou d’un autre.

Dans le cadre du Challenge 4 masculin, la rencontre entre Lindemans Alost et Tectum Achel est celle que les visités ne peuvent pas laisser échapper sous peine de perdre tout espoir de briguer la première place finale de cette compétition et le ticket européen qui y est attaché. L’enjeu est, comme on le voit, considérable pour ce club alostois qui vit grandement en fonction de l’image qu’il est sensé apporter à ses partenaires. L’autre match qui mettra en présence Caruur Gand et le VBC Waremme constituera une belle occasion pour les Liégeois de confirmer le succès qu’ils ont remporté il y a peu contre ce même adversaire mais, pour ce faiire, ils devront montrer une autre détermination que celle qu’ils ont affichée la semaine passée à Achel.

Chez les dames, les trois rencontres vaudront la peine d’être suivies avec belle attention. Celle qui opposera Asterix Beveren et Hermes Ostende est celle qui concernera le plus le haut du classement. On le sait, les Ostendaises, qui occupent pour l’heure la cinquième place du classement, sont toujours en lutte pour se retrouver dans le prochain Final de la Ligue féminine et tout point qu’elle pourrait glaner à l’occasion de ce match à Beveren serait tout bonus dans cette perspective mais cela semble être un objectif hors d’atteinte quand on se souvient que les Ostendaises ont été battues samedi dernier en trois sets par leurs adversaires de ce prochain samedi.

Pour ce qui concerne les deux équipes hennuyères, les matches qu’elles auront à livrer ce samedi se présentent sous des aspects qui se ressemblent. En effet, les joueuses de Modal Charleroi, qui joueront à la salle Ballens à partir de 20 heures, accueilleront les Anversoises d’Interfreight Anvers et se doivent de gagner si elles veulent se prouver qu’elles peuvent remporter le prochain Challenge 5 dans le cadre de la deuxième phase de la compétition.

Pour leur part, la formation de Tchalou Volley se déplacera samedi à Michelbeke et, à partir de 17h30, affrontera celle entraînée par Audry Frankart qui la devance aujourd’hui de trois unités au classement. Aux joueuses d’Ugo Blairon de se surpasser pour créer une grosse surprise et administrer la preuve qu’elles valent réellement mieux que le classement qui est actuellement le leur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s