Le cinquième classico de la saison a vu la nette victoire des joueurs de Roulers qui ont dominé les Limbourgeois de Maaseik au bloc et qui ont su, dans les deux premiers sets, s’imposer dans les derniers points, deux fois 25-23, alors qu’ils avaient été menés plus souvent qu’à leur tour jusqu’à ces derniers moments où il ne s’agit de ne plus rien rater.

Pendant les deux premiers sets, la partie fut plus qu’équilibrée et, si les Limbourgeois étaient un rien supérieurs aux Flandriens au niveau des services et de la réception, les hommes de Steve Vanmedegael se montraient plus attentifs et adroits dans leurs interventions au filet. Dans le troisième set, les échanges furent équilibrés jusqu’au moment où, à 18-16, les visités se firent plus pointus et se mirent à faire évoluer le marquoir de manière beaucoup plus accélérée : 25-18. Le compte était bon et, de la sorte, les Flandriens s’attribuaient la première place du classement du Final 4 comme ils l’avaient fait à l’issue de la première phase de la présente compétition.

En fonction des rencontres à venir dans le cadre du prochain Final 2, on notera que, du côté de Knack Roulers, Fragkos et Fasteland furent les joueurs les plus en pointe, l’un en attaque (12 points sur 16 attaques) et l’autre au bloc (5 à lui seul alors que Maaseik n’en a réalisé qu’un seul au total du match!). Du côté de Maaseik, si Stahl fut égal à lui-même en attaque (6 points sur 7 attaques), il ne réussit aucun bloc et ne marqua aucun point au service tandis que Maan ne connut pas son rendement habituel en attaque avec un pourcentage de réussite de 1 point sur 3 essais. Quant à Cox, il fut bien le joueur qui inscrivit le plus de points (15) mais son efficacité ne fut pas aussi élevée qu’à l’accoutumée (41%) tandis que Esfandiar ne fut que très peu aligné. Comme on le voit, les prochains matches promettent de belles batailles…..

Pour le reste de la compétition, on relèvera que Decospan Menin a battu Haasrode en quatre sets alors que, dans la troisième manche, l’équipe de Frank Depestele a été en position de le faire de manière plus tranchante : 25-16/25-22/24-26/25-22. Quant à l’équipe du VBC Waremme qui se rendait à Gand qui est toujours en course pour terminer le Challenge 4 en première position, elle a fait son possible mais celui-ci ne lui a pas permis de faire mieux que 25-20/25-20 et 25-16 par faute d’un manque de rendement suffisant de la part de quelques-uns de ses joueurs.

Chez les dames, celles et ceux qui ont assisté à la rencontre entre Modal Charleroi et Interfreight Anvers ont eu droit à maints renversements de situation. Par deux fois, les Carolos ont été menées au niveau des sets mais elles ont eu le mérite de croire en leurs moyens alors qu’elles avaient été assez nettement dominées dans les premier et troisième sets. A partir de la quatrième manche, elles mirent très opportunément à profit la baisse de régime que connut Cools, beaucoup trop sollicitée par sa passeuse, et finirent, avec comme locomotive une Lise De Vlakeneer qui termina mieux son match qu’elle ne l’avait traversé durant les trois premiers sets, par émerger et s’imposer très méritoirement : 17-25/25-16/17-25/25-20/15-9.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s