Une formation de qualité est synonyme de succès du même tonneau

 

La fin de l’année approche à grands pas. Cela ne signifie toutefois pas que les activités spécifiques à la formation et à l’entretien des connaissances des entraîneurs de volley-ball seraient déjà mises en veilleuse en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Que du contraire, comme vous pourrez le constatez à la lecture de la newsletter adressée aujourd’hui par Marc Cloes qui est le responsable de la Cellule de Formation des Entraîneurs de Volley-Ball (CFEVB), très nombreuses seront d’ici la fin du mois de décembre les propositions de cours et de clinics, toutes étant d’ailleurs très intéressantes au demeurant

Je m’en réjouis tout particulièrement tant il est vrai que plus le volley-ball francophone aura de bons « encadrants » pour ses équipes, de jeunes comme de moins jeunes, mieux il se portera. Tant au niveau de sa qualité qu’en terme de plaisir de jeu 🙂

——————————————————————————————————————————–

Formations continues (ordre chronologique)

Formations initiales

Formation Animateur à Bruxelles. En accord avec la CFEVB, l’Association Volley Bruxelles va organiser la dernière formation Animateur de Volley-Ball de 2019. Elle se déroulera les samedi 28 décembre (9h00-16h00) et dimanche 29 décembre (9h00-18h). Les cours seront donnés par Nicolas Dupont à la Salle Jacques Van Offelen (Avenue Brugmann, 524 A à 1180 Uccle). Grâce aux fonds propres de l’association, les droits d’inscription ne s’élèvent qu’à 50 € (25€ étant par ailleurs remboursés par Volley Bruxelles aux affilié(e)s des clubs bruxellois). Cette participation aux frais devra être payée par virement bancaire avant le 26 /12/19 sur le compte BE75001839542251 de Volley Bruxelles asbl. Inscription obligatoire et renseignements auprès de Marc Menassa (GSM : 0475/44.02.04 ; email : marc.menassa@gmail.com). Date limite d’inscription : mardi 24 décembre 2019.

Module 1ers soins en milieu sportif. Le samedi 23 novembre, de 8h30 à 17h30, en collaboration avec la LBFS, la FVWB organise une journée de formation en son siège (rue de Namur, 84 à 5000 Beez). Pour rappel, cette activité est indispensable pour obtenir le brevet Moniteur Sportif Initiateur (MSIn) dans n’importe quelle discipline sportive. Renseignements et inscription auprès de Mme Alexandra Sepp  (coachs@fvwb.be). La réussite de ce module permet d’obtenir 10 points de formation.

Formation ‘Basic’. Pour coacher la première année, les personnes qui n’ont jamais entraîné doivent effectuer une formation en ligne (durée estimée à maximum 4h – y compris la rédaction obligatoire d’une analyse personnelle de l’outil) : le module Basic. Nous invitons les secrétaires de clubs à motiver un maximum de leur affilié.e.s à faire la démarche. Pour rappel, l’attestation Basic permet également d’être dispensé du quart de la formation Animateur ! Cela motivera peut-être certain.e.s de participer à l’une de ces formations qui seront encore organisées d’ici la fin de l’année civile. Inscriptions pour le module Basic : contacter Mme Sepp (coachs@fvwb.be).

Formations continues (ordre chronologique)

Clinic niveau D. Le samedi 23 novembre, de 9h30 à 12h30, Dominique Blairon proposera une activité pratique avec les championnes de la Volley Fun Cup (11-13 ans). de l’Orneau, Chaussée de Namur 28 à 5030 Gembloux. Le thème sera « Dans le début du 6/6, comment entrainer de manière dynamique le travail de positions en complexe 1 et en complexe 2 ? » Inscriptions auprès de Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Formation continue FVWB (niveau D) : 3 points (+2 après validation d’une synthèse réflexive). PAF : 10€ (à payer sur place).

Séminaires niveau B et A. Le Dr. Zeno Nols (docteur en sociologie de la VUB, travaillant au centre d’éthique du sport) proposera deux séminaires sur le thème « Masculinité et féminité dans le sport: menace ou opportunité? Plan d’action pour les entraîneurs ». Les questions de genre deviennent de plus en plus sensibles au sein de la gestion des équipes de sport collectif.

–          Le jeudi 28 novembre, entre 19 et 21h au hall des sports de Farciennes (103 rue du Puits Communal à 6240 Farciennes)

–          Le jeudi 5 décembre, entre 19 et 21h à l’espace VIP du hall omnisports de Huy (avenue de La Croix rouge à 4500 Huy).

Inscriptions auprès de Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Formation continue FVWB (niveau B ou A) : 2 points (+2 après validation d’une synthèse réflexive). PAF : 5€ (à payer sur place).

Clinic niveau D. Le samedi 7 décembre, de 9 à 12h, Dominique Blairon proposera une activité de formation continue dans le cadre de la Fun Cup. Le thème sera : ‘L’entraînement spécifique des 6-8 ans – Partie 1’. Elle se déroulera au complexe sportif de Thuillies (Place de Thuillies – 6536 Thuin). Inscriptions auprès de Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Formation continue FVWB (niveau D) : 3 points (+2 après validation d’une synthèse réflexive). PAF : 10€ (à payer sur place).

Colloque du CAPS. Le colloque annuel du Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS) se déroulera le samedi 7 décembre 2019, de 9 à 12h45, à Louvain-la-Neuve. Le thème est: ‘Sport de haut niveau et performance et psychologie’. Toutes les informations sont disponibles sur Internet (cliquer ICI). Formation continue FVWB (niveau A) : 3 points (+2 après validation d’une synthèse réflexive). Entrée gratuite mais inscription obligatoire auprès des organisateurs + demander le formulaire à faire signer à Mme Sepp (coachs@fvwb.be).

Clinic niveau C. Le jeudi 12 décembre, de 19 à 21h30, Slim Chebbi et Nicolas Bodard animeront un séminaire de mise en pratique sur le thème ‘Travail fonctionnel et créativité de ‘entraîneur pour faire progresser son équipe en 6c6’. Cette activité portera sur la détection des défaillances au niveau des quatre postes choisis (libero, passeur, réception, centre). Le principe consistera à susciter une réflexion en groupe sur des exercices fonctionnels et à amener un débat grâce à quelques outils de correction à intégrer dans le jeu. Le rendez-vous est fixé au Centre sportif Communal de Tenneville (rue St Quoilin, 17 à 6971 Champlon). Inscriptions auprès de Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Formation continue FVWB (niveau C) : 3 points (+2 après validation d’une synthèse réflexive). PAF : 5€ (à payer sur place).

Clinic niveau A et B. Le samedi 14 décembre, de 9h30 à 12h30, Volley Bruxelles organise un séminaire sur le thème suivant : « Dynamique de groupe et volley féminin : les Yellow Tigers et le volley-ball mondial ». Il sera animé par Gert Vande Broek et Kris Vansnick, entraîneurs de l’équipe nationale féminine de Belgique. A l’issue de la présentation de cette thématique par des deux conférenciers, Jean-Pierre Brouhon mènera une session de questions-réponses visant à susciter un débat d’idées. Ce séminaire, dont une partie sera proposée en néerlandais, intéressera donc tout entraîneur qui aspire à faire progresser ses joueurs/joueuses, quel que soit leur niveau de départ. Lieu du séminaire : CIVA – 55, rue de l’Ermitage à 1050 Bruxelles. Inscription obligatoire auprès de M. Marc Ménassa (marc.menassa@gmail.com), La participation aux frais, 20 €, devra être payée par virement bancaire avant le 10/12/19 sur le compte BE75 0018 3954 2251 de Volley Bruxelles asbl. La participation à cette activité permettra de collecter 3 points de formation qui seront ajoutés automatiquement si la feuille de présence est signée à la fin de la matinée (+2 après validation d’une synthèse réflexive).

 

Conference CLINIC-14-12_A3 (1)

Topclinic tous niveaux. La FVWB a le plaisir d’accueillir Joel Banks (entraîneur du VC Greenyard Maaseik et de l’équipe nationale finlandaise) les dimanche 22 et lundi 23 décembre 2019 à Louvain-La-Neuve. Six modules sont proposés :

–      Module 1 – 22.12 de 10:00 à 12:00 – Le block (théorie)

–      Module 2 – 22.12 de 13:00 à 15:30 – La défense en coopération avec le block (théorie)

–      Module 3 – 22.12 de 15:30 à 17:00 – L’entraînement du block (pratique)

–      Module 4 – 23.12 de 10:00 à 12:00 – L’attaque (théorie)

–      Module 5 – 23.12 de 13:00 à 15:30 – De la pratique individuelle de l’attaque vers la coordination de l’attaque (théorie)

–      Module 6 – 23.12 de 15:30 à 17:00 – La pratique individuelle de l’attaque et la coordination de l’attaque (pratique) 

Les séances théoriques : Indoor hall, Boulevard de Lauzelle, 5 à 1348 Louvain-La-Neuve

Les séances pratiques: Hall B2 du Centre sportif du Blocry, Place des Sports 1 à 1348 Louvain-La-Neuve
Avec l’aimable collaboration du VC Smashing Girls Ottignies-Limal (organisation) et des sélections FVWB (modules pratiques). Inscriptions : coachs@fvwb.be. Prix: 10€/module; 40€ pour l’ensemble des modules ; paiement (cash) sur place. Points attribués : 3 points/module (+2 points/module si synthèse réflexive). Langue: anglais avec traduction en français. Possibilité de réserver des repas à la cafétéria du Blocry et de réserver des chambres à l’hôtel Ibis de Louvain-la-Neuve.

Informations diverses

* Avec plusieurs autres organisations/associations internationales, l’UNESCO a tout récemment procédé au lancement officiel d’un outil destiné à aider les enseignants à aborder les valeurs du sport avec leurs élèves de 8-12 ans. Les ressources peuvent évidemment être exploitées en milieu sportif et/ou des loisirs actifs. Elles sont téléchargeables gratuitement en cliquant ICI. Des exemplaires papiers sont disponibles dans la limite des stocks. Actuellement proposé en anglais, le document qui comprend 30 fiches d’activités sera prochainement disponible aussi en français.

* Thibault Lycops (Sporta Evere) nous a signalé l’organisation d’une webconférence gratuite le jeudi 28/11/19 à 19h15, animée par Anaël Aubry, Conseiller scientifique des Équipes de France de triathlon, de natation en eau libre et de l’équipe cycliste professionnelle « Vital Concept B&B Hôtel ». Les thématiques abordées seront :

  • Comment exploiter les sciences du sport pour optimiser le renforcement musculaire et les dimensions énergétiques de la performance.
  • Comment maîtriser la nutrition spécifique du sportif pour éliminer les « coups de mou » et faciliter la répétition des efforts intenses.
  • Comment favoriser la récupération avec la règle des 4R pour améliorer la constance des performances de vos sportif(ve)s.

Pour réserver une place, cliquer ICI.

* De nombreuses propositions de formations continues sont disponibles sur le volley-ball sont disponibles sur le site Voltraweb/clinics : http://www.voltraweb.be/clinics.htm Avant de participer à toute activité, veiller à contacter préalablement la CEFVB (marc.cloes@skynet.be) pour s’assurer qu’elle pourra être validée !!!

* Un projet ERASMUS+ se propose de déveloper un module de formation anti-dopage pour les entraîneurs des jeunes de 14 à 21 ans (ADVICE). Les concepteurs de cet outil souhaitent recueillir l’avis des utilisateurs potentiels et leur proposent ainsi de télécharger l’application sur leur tablette/smartphone et de la tester:

–      Apple – https://apps.apple.com/gb/app/advice-eu/id1480840887

–      Android – https://play.google.com/store/apps/details?id=uk.ac.hull.advice

* Du 24 au 29 février 2019 se tiendra la 3ème Semaine de l’Education physique, de l’Activité physique et du Sport de Liège. Elle proposera plusieurs événements dont le fil rouge concerne l’action des éducateurs physiques et de leurs formateurs dans les contextes scolaires, sportifs et des loisirs. Pour plus d’information : https://events.uliege.be/sepaps2020/ Attention, les entraîneurs qui seraient intéressés de partager leur expérience (mise en place d’un projet de formation de jeunes, approche particulière dans l’organisation des entraînement, modalités spécifiques de coaching, démarche originale pour impliquer les parents, …) sont invités à cliquer ICI et/ou à contacter les organisateurs (aris2020@uliege.be). Participer à ces événements rapportera des points de formation (informations à venir dans un des prochain numéros des VB-Coaches-News.

Absolut Culture Absolut Sport Absolut Volley

Colloque « Les Femmes et les Sports » ce 19 novembre à Louvain

La Task Force « Women & Sports » du Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) organise ce 19 novembre à Louvain un colloque portant sur la thématique de cette Task Force, c’est-à-dire « Women & Sports » ou la présence des femmes dans le sport de haut niveau.

Ce colloque tombe à point nommé pour trois raisons au moins.

La première est que le sport féminin n’a jamais été aussi étincelant en Belgique qu’au cours de ces deux/trois dernières années, et ce, dans les sports collectifs comme dans les disciplines individuelles. Que ce soit en hockey, en basket, en volley, en football ou dans les relais d’athlétisme, nos compatriotes ont très souvent défrayé la chronique et plusieurs de ces équipes, comme le volley et le basket, sont d’ailleurs toujours en lutte pour obtenir leur ticket pour Tokyo. Dans les disciplines individuelles, les athlètes belges brillent également de mille feux et nombreuses sont celles qui remportent, comme c’est le cas avec Nina Derwael en gymnastique, des succès plus que significatifs au plan mondial. Cette cascade de résultats remarquables n’a pas manqué de surprendre plus d’un observateur et mérite donc d’être expliquée à d’aucuns pour être plus justement appréciée.

La deuxième raison pour laquelle ce colloque est le bienvenu est que, malgré cette percée du sport féminin belge sur la scène internationale, les femmes n’ont toujours pas pour autant beaucoup plus de place dans les médias ou plus de considération au sein même de leur fédération. Ainsi, pour ne prendre qu’un exemple parmi cent autres possibles, notre Fédération de volley-ball n’a de cesse de donner la priorité au volley masculin dans tout ce qui a trait à la présentation des matches et des résultats alors que la simple logique des choses voudrait que cette priorité revienne au volley féminin du seul fait que la répartition des membres affilié(e)s à la fédération est, en gros, de 2 affiliées pour un affilié. Il est donc à espérer que le colloque abordera ce sujet de la place du sport féminin dans les médias et qu’il dégagera des pistes pour que ce dernier sorte renforcé de ces assises.

Enfin, la question qui touche au financement du sport féminin devrait également faire l’objet d’une attention toute spéciale. Comme on le sait, la manne des moyens financiers publics revenant au sport de haut niveau est assez restreinte dans notre pays. Aussi, quand il est permis d’apprendre que la Communauté flamande a décidé de faire, comme le sport comme dans la culture, des coupes sombres dans les budgets concernant ces secteurs d’une part et que le budget que la Communauté française consacrera au sport sera loin d’atteindre, proportionnellement parlant, celui, même amputé, de la Communauté du Nord du pays d’autre part, il y a tout lieu de se demander quelle sera, dans pareil contexte de tension budgétaire, la part qui reviendra demain au sport féminin. Tant pour son développement que pour son rayonnement.

Comme il est permis de le constater, ce colloque, dont Gert Vande Broek sera l’un des principaux intervenants, tombe décidément bien à son heure.

—————————————————————————————————————-

La Task Force « Women & Sports » du COIB organise ce 19 novembre un colloque sur la thématique de la présence des femmes dans le sport de haut niveau.

Un Colloque Women & Sports ?
Ce colloque vise à promouvoir la participation des femmes dans le sport et présente les outils pratiques permettant de booster leur confiance et de vaincre les obstacles.

Sneak preview
La Task Force Women & Sport du COIB vous propose un training innovant autour de l’égalité des genres pour athlètes, coaches, fédérations et officials.

La première partie du programme « Inspiration » sera axée sur un échange interactif avec les élites du monde sportif, Heidi Rakels et Olivia Borlée, les coaches Carole Bam et Gert Vande Broeck, les officials Arturo Di Giacomo et Gwenda Stevens et encore, l’administratrice Helene Fobler avec l’administrateur Marc Coudron.

L’après-midi, place aux workshops « Integration » avec la présentation d’outils pratiques par des coaches professionnels (quid names cf. Carole Bam et Gert Vande Broeck).

Lieu
Hotel Ragnarok, Engels plein, 32 – 3000 Leuven

Attention ! Nombre de places limité. First come, first served !

PAF : 50€

Inscription : a.sampoux@olympic.be

 

https://teambelgium.be › nouvelle › colloque-women-and-sports-le-19-nov…

 

 

Absolut Culture Absolut Friends Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley

Asterix Beveren s’impose nettement face à Interfreight Anvers

Je ne sais par quel effet de baguette magique mais toujours est-il que deux des trois matches de l’EuroMillions Volley League qui étaient encore annoncés hier sur les sites de Volley Belgium et ceux de ses deux composantes comme devant se jouer ce mercredi soir se trouvent ce jeudi repris sur ces mêmes sites comme allant se jouer ce prochain samedi. Cela doit être fort probablement l’effet des premiers flocons de neige tombés cette nuit sur les hauteurs de nos Ardennes.

Pour ce qui concerne le match des hommes qui s’est déroulé comme prévu donc, il a vu la nette victoire des joueurs de Tectum Achel sur ceux de Decospan Menin qui avaient pourtant l’avantage de jouer sur leur terrain. Le score est là et fait de chiffres (19-25/26-28/23-25) qui indiquent que les Limbourgeois ont dû s’employer dans les deuxième et troisième manches pour s’imposer et enlever de la sorte trois points qui leur permettent de s’emparer de la quatrième place du classement.

Du côté des dames, le seul match annoncé, Interfreight Anvers – Astérix Beveren, a bien eu lieu quant à lui même si, toujours l’effet des flocons de neige sans doute, le live score n’a jamais rendu compte de son suivi. Les championnes de Belgique avaient lieu, comme je l’ai rappelé hier, de redouter cette rencontre après le gros échec qu’elles avaient subi il y a deux semaines à peine des oeuvres de cette même équipe anversoise dans le cadre de la Coupe de Belgique. Cette fois, il n’y a pas eu de surprise. En effet, si l’on excepte le troisième set qu’elles ont perdu 25-22, les joueuses de Kris Vansnick ont tenu fermement les rênes du match puisqu’elles n’ont pas permis à leurs opposantes de dépasser les 20 points dans aucun des trois autres manches (19/17/20). Grâce à ce succès, les Flandriennes s’emparent de la première place du classement avec 13 points à leur actif mais elles ont disputé une rencontre de plus que les Ladies Limburg qui les suivent pour l’instant avec deux points de retard.

Le championnat prend tout doucement tournure chez les dames comme c’est le cas chez les hommes où cela se traduit là plus nettement dans la mesure où la lutte pour l’accès aux deux places du Final 2 tend de manière évidente à se circonscrire entre les équipes de Greenyard Maaseik, Knack Roulers et Lindemans Alost.

Absolut Sport Absolut Volley

Trois matches Messieurs mais l’affiche est du côté Dames

 

En dépit du fait que le championnat de l’EuroMillions Volley League ne comprend que huit équipes, le carrousel de la compétition tourne à pleine allure. Six des équipes seront ainsi sur le terrain ce mercredi pour disputer ce qui constituera l’antépénultième étape de ce qu’il est convenu d’appeler les matches aller du premier tour.

Au programme du jour, il n’y a pas, à vrai dire dire, de grande affiche.

Au travers de la rencontre entre Haasrode Louvain et VBC Waremme, match qui fait figure de derby tant les deux villes ne sont, en fait, guère éloignées, il sera permis de continuer à mesurer, par rapport à une formation louvaniste qui occupe pour l’heure la quatrième place du classement, les progrès effectués par les Liégeois. Ceux-ci n’ont pas trop mal joué dimanche contre les Alostois mais ils ont manqué de consistance dans les moments où il leur aurait fallu faire la différence pour récolter le fruit des efforts prodigués jusqu’à l’entame des vingt points. Decospan Menin – Tectum Achel devrait revenir à l’équipe limbourgeoise mais il faudra évidemment voir d’abord comment celle-ci aura digéré le long trajet qu’elle aura dû effectuer, en pleine semaine, pour se rendre d’un côté à l’autre de la Flandre. Enfin, Caruur Gand – Greenyard Maaseik ne devrait pas échapper aux champions de Belgique sauf si Joel Banks ne se livre pas à trop d’essais comme il aime en faire quand il considère qu’il peut se les permettre …

En vérité, c’est du côté des femmes, où il n’y a qu’un match à l’affiche, que l’on tournera davantage le regard. Ce match est celui qui mettra face à face les équipes d’Interfreight Anvers et d’Astérix Beveren. On s’en souvient, lors des ¼ de finale de la Coupe, les Anversoises avaient créé la sensation en infligeant un trois – zéro bien tassé aux joueuses de Kris Vansnick mais celles-ci s’étaient bien rebiffées une semaine plus tard en gagnant d’abord le match retour avant de s’imposer nettement dans le golden set. D’où la question : les championnes de Belgique parviendront-elles à s’imposer sur le terrain des Anversoises qui leur posent toujours des problèmes quand elles doivent évoluer dans la métropole anversoise ou bien les joueuses anversoises créeront-elles à nouveau la surprise? Les paris sont ouverts.

Absolut Sport Absolut Volley

Rien que des victoires en moins de cinq sets

Tant chez les dames que chez les hommes évoluant au plus haut niveau de la compétition nationale, les rencontres du week-end n’auront pas dépassé les quatre sets. De plus, si l’on excepte la rencontre de ce dimanche entre VBC Waremme – Lindemans Alost, tous les matches auront vu la victoire des équipes visitées.

Chez les dames, les résultats les plus marquants sont ceux des confrontations entre VDK Gand et Hermes Ostende d’une part et entre Modal Charleroi et Interfreight Anvers d’autre part. Dans les deux cas, les joueuses locales l’ont emporté en quatre sets.

A Gand, les Ostendaises enlevèrent bien la première manche sur un score, 20-25, qui put donner l’impression qu’elles étaient idéalement parties pour enlever ce match important pour les premières places du classement mais les Gantoises se reprirent par la suite et s’imposèrent ainsi 25-21/25-23 et 25-20. A Charleroi, les Carolos et les Anversoises d’Interfreight se partagèrent équitablement les deux premiers sets, 26-24/24-26 avant que les joueuses de Dimitri Piraux ne prennent le commandement des opérations et enlèvent les deux suivants ; 25-21/25-22.

Quant aux deux autres rencontres, elles ont vu les nets succès en trois sets d’ Asterix Beveren face à WBC Lendelede (25-18/25-20/25-13) et des Ladies Limburg contre Tchalou Volley(25-20/25-20/25-14).

Chez les hommes, les champions de Belgique ont pansé la blessure de leur lourd échec de la semaine passée à Alost en ne permettant pas aux joueurs de Menin de dépasser la barre des 20 points dans aucun des trois sets de la partie (25-16/25-20/25-17). Face respectivement à Haasrode Louvain et à Caruur Gand, Knack Roulers et Tectum Achel firent de même que les Limbourgeois de Maaseik si ce n’est que, dans ces deux cas, la barre qu’ils fixèrent fut de 21 points.

Enfin, ce dimanche, Lindemans Alost s’est déplacé à Waremme et a enlevé les trois points de la victoire en trois sets. Vu sous cet angle, on pourrait penser que la rencontre se résuma à une balade de santé pour les Flandriens mais les chiffres de chacun des sets sont là pour attester qu’il n’en fut rien : 23-25/23-25/22-25. De fait, le match fut plus souvent à l’avantage des Liégeois que des Alostois qui, dans la finale de chacun des trois sets, furent tout heureux de pouvoir bénéficier des erreurs commises alors par leurs adversaires pour remonter la pente et faire pencher le fléau de la balance en leur faveur.

Il est assurément dommage que les joueurs de Sacha Koulberg et de Frédéric Servotte n’aient pu obtenir une meilleur résultat car, pendant longue partie de chacun des trois sets, ils montrèrent qu’ils étaient en belle progression et qu’ils pouvaient rivaliser avec des opposants de belle valeur même si, il est vrai, les Flandriens ne reproduisirent pas ce dimanche la même prestation que celle qui fut la leur la semaine passée face à Maaseik. Ainsi, dans le deuxième set, quand les joueurs de Waremme comptaient une avance de 6 points, les supporters liégeois, parmi lesquels figurait le Ministre Crucke, purent vraiment croire que les leurs allaient glaner ce set qui aurait matérialisé cette belle impression qu’ils laissaient alors mais, ici comme ce fut le cas dans les deux autres sets, ils fléchirent dès que le score arriva aux alentours des 20 points et virent les Oprins, Stawezki, Claes et autres les dépasser et leur souffler la victoire. Dommage, oui dommage mais le volley est ainsi fait qu’il ne suffit pas de mener longtemps au marquoir pour empocher la mise finale.

Cela étant, je m’en voudrais de terminer ce billet du week-end sans avoir souligné la belle activité déployée par les dirigeants du VBC Waremme qui ont mis sur pied, dans leur ancienne salle du Centre sportif Leburton, un salon des produits de bouche de la meilleure veine. Tout comme le match, il valait le détour et le vaut encore puisqu’il fermera ses portes ce lundi.

Absolut Volley

De la création de sites et de pages facebook

Dans la dernière newsletter de Volley Vlaanderen, Dieter Smet, le nouveau responsable « Media Digital & Communication” de la fédération flamande fournit aux dirigeants des clubs qui reçoivent cette lettre mensuelle tous les ingrédients utiles devant permettre à leur club d’accéder aux autoroutes et petites routes de l’internet. Comme vous pourrez le constater par vous-même ci-après, le travail est très soigné et, pour qui veut s’attacher à suivre le chemin suggéré, il est de nature à faire naître pas mal de nouveaux canaux de diffusion du volley-ball tel qu’il se vit et se déploie dans le Nord du pays. Même s’il est dommage que cette campagne d’extension de la communication digitalisée ne concerne pour l’heure que les clubs du Nord du pays, on ne peut qu’applaudir cette démarche et se réjouir de cette initiative tant le volley-ball est toujours le grand gagnant quand toutes les images que l’on en donne touchent de nouveaux publics et permettent d’accroître son rayonnement.

https://www.volleyvlaanderen.be/wp-content/uploads/How-To-Canva_Digitaal.pdf

Cela étant, tous ces nouveaux outils ne seront véritablement utiles que s’ils sont utilisés à bon escient. Par là, je veux dire qu’un site de club se doit d’être actif, tant avant qu’après un événement marquant. Un site aussi remarquablement réalisé qu’il soit comme l’est par exemple celui du club de Knack Roulers était triste à mourir mercredi dernier quand, au soir du quart de finale de Coupe de Belgique qui s’était déroulé à Roulers, il n’affichait aucune information sur le résultat final de son équipe. Et ce alors que, nulle part ailleurs au même moment, il n’était possible de trouver le score du golden set qui était pourtant décisif pour savoir qui de Knack Roulers ou de Tectum Achel était qualifié pour les ½ finales de la Coupe de Belgique.

De même, chaque club devra(it) prendre en considération le fait qu’un site ou une page facebook sans image de ses équipes et de ses joueuses/joueurs en action n’est en fait qu’un relais ne présentant que peu d’intérêt pour qui cherche à trouver de l’information au sujet des équipes ou des joueuses/joueurs de ce club pour la diffuser sur le “réseau”.

Bref, en un mot comme en cent, l’information d’un club sera d’autant plus rutilante et intéressante qu’elle sera imagée, précise et de toute fraîche actualité.

Je ne parle évidemment pas de celle de notre fédération car, de ce côté, il est permis de se demander si l’on sait ce que le mot information veut dire quand il est permis de constater que le live score des rencontres de nos principales compétitions est plus que souvent défaillant ou que, exemple plus significatif encore, l’annonce de la démission de l’entraîneur de notre équipe nationale des Red Dragons ne figure toujours pas sur le site de Volley Belgium et de ses composantes.

EuroMIllions Volley League

samedi 9 novembre

20h30:  Greenyard Maaseik –  Decospan Menin ; 20h30 : Knack Roulers – Haasrode Louvain ; 20h30 : Tectum Achel – Caruur Gand

dimanche 10 novembre

14h00 : VBC Waremme – Lindemans Alost

Ligue A Dames

samedi 9 novembre

20h30 : Modal Charleroi – Interfreight Anvers ; 20h30 : Asterix Beveren – WBC Lendelede 20h30 : VDK Gand – Heres Ostende ; 20h30 : Ladies Limburg – Tchalou Volley

 

 

 

Absolut Sport Absolut Volley

Brecht Van Kerckhove a jeté le gant

 

 

Brecht Van Kerckhove a remis son tablier. La démission de Brecht Van Kerckhove n’est que l’épilogue d’un échec qui était prévisible. Etant donné que Brecht n’est que la tête de proue du bateau qui a mené au grand fiasco qu’aura été toute la saison d’été des Red Dragons, il serait plus que malvenu de lui jeter la pierre, surtout aujourd’hui. Il a oeuvré comme il a pu, c’est-à-dire dans un cadre d’organisation qui lui a été imposé et qui le bridait. Il a essayé de faire au mieux avec les moyens qui sont les siens, c’est-à-dire avec beaucoup d’enthousiasme mais avec une étoffe insuffisante pour diriger des joueurs qui ont l’habitude d’être conduits par des entraîneurs de grand métier. Il s’est démené jusqu’à l’excès dans ses comportements pendant les matches importants mais nul ne lui en faisait le reproche puisqu’il agissait pour la bonne cause et selon son tempérament.

Aujourd’hui, il jette l’éponge. Avec élégance car il est homme de qualité et d’honneur. Même s’il a échoué, Brecht mérite assurément que considération lui soit conservée car il a donné de sa personne et, surtout, parce qu’il est très loin d’être le seul responsable de la triste saison que les Red Dragons ont connue cette année.

———————————————————————————————————————————

Vous trouverez ci-après la traduction du communiqué publié sur le site de Top Volley Belgium et non sur celui de Volley Belgium, c’est tout dire, alors que l’on parle pourtant bien ici de l’équipe nationale belge masculine de volley-ball et de son devenir…..

————————————————————————————————————————

 

Van Kerckhove quitte son poste d’entraîneur national, remplacement temporaire de Baeyens

Après un été en tant qu’entraîneur-chef des Red Dragons, Brecht Van Kerckhove a décidé d’y mettre fin. Dominique Baeyens prendra le relais lors du tournoi qualificatif olympique à Berlin début janvier. « Baeyens a l’expérience et connaît le groupe », a déclaré la Fédération.

En août, les Red Dragons n’ont pas pu se qualifier pour Tokyo lors du tournoi de qualification olympique à Rotterdam. En janvier, il y a une deuxième chance au tournoi de Berlin. Les Belges joueront dans leur groupe contre la Slovénie (médaille d’argent au championnat d’Europe), l’Allemagne et la République tchèque. Les deux premiers de ce groupe disputent les finales croisées contre les qualifiés d’un groupe composé de la Serbie (championne d’Europe), France, Bulgarie et Pays-Bas. « L’ambition olympique est toujours là avec les Dragons », a déclaré Baeyens. « C’est la raison pour laquelle je suis temporairement engagé sur la voie olympique. » Avec Baeyens à la barre, la fédération a opté pour un entraîneur de haut niveau, mûr et expérimenté, qui connaît également tous les internationaux. Le contenu du reste du personnel sera annoncé ultérieurement, mais le nouvel entraîneur national parle d’une «équipe de coaching» autour de l’équipe nationale.

Dominique Baeyens (1956) a remporté huit titres nationaux, trois coupes et un Euro dans sa carrière. Il a été élu entraîneur de l’année huit fois. Il était déjà l’entraîneur-chef des Red Dragons de 2012 à 2016.

Van Kerckhove s’arrête

Après deux ans en tant qu’assistant des Red Dragons, Brecht Van Kerckhove a débuté en tant qu’entraîneur-chef l’été dernier mais, cette semaine, il a lui-même décidé de démissionner. «Après ma propre évaluation, j’ai réalisé que ma façon de travailler et mon impact sur le groupe ne fonctionnaient pas assez bien pour obtenir des résultats à court terme. Avec la connexion des jeunes talents au noyau, avec les bons matches de groupe lors du Championnat d’Europe et la promotion du volleyball, il y a eu certainement aussi des points positifs ces derniers mois. Mais nous devons reconnaître que nous n’avons pas atteint nos objectifs. Les Dragons Rouges ont une dernière chance de se qualifier pour les Jeux via le tournoi à Berlin. J’espère vraiment qu’ils réussiront », a déclaré Van Kerckhove.

Baeyens entraîneur Red Dragons

Absolut Sport Absolut Volley