Greenyard Maaseik sur le front de la CEV Champions League

C’est ce mercredi que les joueurs de Greenyard Maaseik entreront dans la danse du premier tour de la CEV Champions League. Vous ayant déjà expliqué pourquoi c’est l’équipe limbourgeoise qui se retrouve engagée là et non directement, comme ce sera le cas pour les équipes de Lindemans Alost et de Knack Roulers, au stade du 4ème tour de la compétition, je n’ai plus à revenir sur cet épisode de la vie fédérale qui, à cette occasion, a montré que nos dirigeants actuels étaient hélas par trop guidés par des réflexions à courte vue.

Cela étant, les Limbourgeois ont accepté de jouer le jeu de la wild card offerte par la Confédération Européenne de Volley-Ball à notre fédération en fonction des résultats obtenus l’an dernier par nos équipes dans les épreuves européennes et sont donc déjà à Amriswil, en Suisse, où ils joueront ce mercredi contre les Biélorusses de Shaktior Oligorsk avant d’affronter jeudi l’équipe locale de Lindaren Volley Amriswil.

Comme les Biélorusses et les Suisses se rencontreront ce mardi, on connaîtra ainsi jeudi soir laquelle des trois formations occupera la première place de ce tournoi qui se répétera la semaine prochaine en Biélorussie et dans deux semaines à Maaseik. Ce n’est évidemment qu’à l’issue de ces trois tournois que l’on saura si Maan et ses équipiers seront qualifiés pour le deuxième tour de la compétition qui, avec les vainqueurs des six poules en lice du premier tour, se disputera selon le même scénario (2 poules de trois équipes se rencontrant à trois reprises) et qui aura pour enjeu les deux places de qualification pour le 4ème tour de l’épreuve.

Quelles sont les chances de qualification de nos représentants ? Pour l’accès au deuxième tour, elles sont réelles mais non certaines tant l’équipe limbourgeoise a été fortement remaniée au cours de l’entre-saison. Pour l’accès au tour suivant, elles sont (beaucoup) plus aléatoires tant, à ce stade, la concurrence sera déjà très rude à affronter.

Quoi qu’il en soit, l’aventure sera belle à mener pour les Limbourgeois qui ont montré, samedi dernier à Achel, qu’ils avaient une belle puissance de feu avec un Jolan Cox qui est toujours très percutant et cet attaquant iranien, Esfandiar Amirhossein, qui pourrait peut-être bien être cet attaquant de pointe qui leur a manqué au cours de ces deux ou trois dernières saisons.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Départ de la caravane 2020-2021

Même s’il y a déjà eu, le week-end dernier, quelques rencontres disputées dans le cadre des championnats de Volley Belgium et de la FVWB comme de ceux des comités provinciaux, c’est ce prochain week-end que sera donné ce qu’il y a lieu de considérer comme le départ de la saison 2020-2021 de volley-ball dans nos contrées.

Si l’heure est ainsi à la joie, celle-ci n’en est pas moins teintée d’une grande inquiétude. En effet, de gros et sombres nuages, tous chargés de la hantise de voir le coronavirus produire les mêmes effets que ceux qui avaient entraîné la fin des championnats en mars dernier, sont déjà là pour camper au-dessus de celles et de ceux qui seront sur les terrains comme ils sont également là, plus pesants sans doute encore, au-dessus de celles et de ceux qui auront à veiller au respect des multiples protocoles instaurés pour préserver tout un chacun des affres du Covid-19.

Sera-t-il possible, pour celles et ceux qui ont la charge de diriger la bonne organisation des compétitions, de mener celles-ci à bon port, c’est-à-dire à leur terme ? Telle est la question que chacun se pose à la veille de ce grand départ. La mise en place des dispositions et des dispositifs nécessaires pour encadrer au mieux ces prochains championnats a été plus que laborieuse quand on sait que ce n’est que depuis très peu de temps que les clubs ont été avisés de la manière dont ils devront procéder, selon le niveau de l’équipe concernée, pour obtenir (éventuellement) une remise de rencontre quand des cas de Covid-19 auront été constatés parmi leurs membres.

Chacun exprime néanmoins l’espoir que tout se passera pour le mieux même si, selon les derniers échos entendus, il est déjà question, ci et là, de remises de matches pour cause de cas avérés de contamination et, tout aussi préoccupant, il est également fait état de sérieux manquements constatés lors des matches de préparation de la part de joueuses et de joueurs qui semblaient se moquer des gestes barrières comme un poisson d’une pomme.

Cela étant, la saison 2020-2021 est à l’heure de prendre son départ. Souhaitons-lui dès lors le plus beau des parcours. Et, surtout, une arrivée aux dates prévues aujourd’hui dans les calendriers.

Joies et succès à toutes et tous. En veillant à prendre bien soin de votre santé et de celle des autres.

Absolut Friends Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Merveilleux, les Belges qualifiés pour la suite de l’Euro U 20

La donne était simple au moment d’entamer le match Belgique – Serbie. Si les nôtres l’emportaient, ils étaient assurés de participer au deuxième tour de l’Euro 2020. S’ils perdaient, rien de mal ne serait arrivé mais ils auraient été alors dans l’obligation de devoir assurer leur qualification contre l’équipe tchèque qu’ils rencontreront demain.

De fait, on fut assez rapidement fixé sur l’orientation qu’allait prendre la rencontre. En très peu de temps, nos Young Red Dragons prenaient le commandement des opérations et creusaient immédiatement de beaux écarts : 4-1, 10-4, 14-6. Nos attaquants, Reggers, Rotty et Plaskie s’en donnaient à coeur joie tandis que nos bloqueurs, D’Heer et Van Elsen n’étaient pas en reste. C’était fluide et s’il n’y avait eu un peu de déchets au service, le score aurait pu prendre des allures plus sévères encore pour les Serbes : 17-8, 21-10 et finalement 25-14.

La deuxième manche fut du même tonneau que la première. Nos jeunes gars jouaient bien. Perin réceptionnait à merveille, Ocket distribuait le jeu à qui mieux mieux et tout le reste était à l’avenant : 7-2, 9-4, 14-5. A 17-9, Van Elsen réalisait un nouveau kill block de derrière les fagots tandis que, à 17-10, un superbe save de Perin permettait à Reggers de réaliser un très beau point en plaçant adroitement le ballon derrière l’homme venu en couverture du bloc : 18-10. C’était agréable à voir tant les points tombaient comme agréable récolte de beaux fruits : 25-12.

Le troisième set fut un peu plus laborieux. Sous l’impulsion de Reggers, auteur d’une très belle prestation en dépit de trop nombreux services ratés, nos représentants entamèrent les échanges pied au plancher : 5-1. Ils perdaient cependant quelque peu de leur concentration et, avec un Bekric qui y croyait encore, les Serbes refaisaient surface : 5-5. Le score resta ainsi équilibré jusqu’à 12-12. Les hommes de Kris Eyckmans sortirent alors quelques belles flèches de leur carquois et, avec Reggers et Van Elsen en évidence, creusèrent le trou décisif : 18-12. La partie était pliée et c’est sur une dernière attaque de leur capitaine D’Heer que nos jeunes firent un 25-17 qui leur assurait la qualification pour la suite de l’Euro 2020. Et, qui sait, pour le carré final de celui-ci….

Bravo les gars, vos trois derniers matches furent un pur régal.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Les Young Red Dragons en bonne position au classement

A l’issue des trois premiers matches de ces championnats d’Europe, quelle est, au niveau de la poule dans laquelle se trouvent nos Young Red Dragons, la situation des équipes en lutte pour la qualification pour les premiers rôles dans cette compétition ?

Voici le classement tel qu’il se présente après les rencontres de ce lundi.

1 Italie 3 matches joués 3 victoires 0 défaite 9 sets gagnés 0 set perdu 9 points

2. France 3 matches joués 2 victoires 1 défaite 8 sets gagnés 5 sets perdus 6 points

3. Belgique 3 matches joués 2 victoires 1 défaite 6 sets gagnés 7 sets perdus 4 points

4. Pologne 3 matches joués 1 victoire 2 défaites 5 sets gagnés 6 sets perdus 4 points

5. Serbie 3 matches joués 1 victoire 2 défaites 3 sets gagnés 8 sets perdus 2 points

6. Tchéquie 3 matches joués 0 victoire 3 défaites 4 sets gagnés 9 sets perdus 2 points

Si l’on sait que les Young Red Dragons ont déjà rencontré les Italiens qui, comme annoncé ici, font bien figure de favoris avec les joueurs russes pour le titre européen tandis que l’équipe française n’a pas encore affronté la squadra azzurra, il est permis de se rendre compte que nos petits gars sont en excellente posture pour viser le carré final de ces championnats d’Europe U20.

Cela étant, il faut bien se garder de vendre la peau de l’ours avant que celui-ci n’ait étémis au sol. C’est bien pourquoi on se réjouira déjà de constater que les joueurs de Kris Eyckmans se trouvent, à ce stade de la compétition, en situation de pouvoir, à condition de remporter un seul des deux matches leur restant à disputer dans cette poule d’enfer, participer à l’une des deux poules de classement, l’une pour les places de 1 à 4 ou l’autre de 5 à 8, qui suivront cette première phase de cet Euro 2020 U 20.

Dans l’autre série qui est disputée par quatre équipes seulement du fait du retrait en toute dernière minute des équipes de l’ Ukraine et de la Turquie pour cause de coronavirus, la première place du classement est occupée par la Russie qui est suivie de la Bielorussie, des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Le format de la compétition n’a toutefois pas changé. En effet, après négociations menées en toute dernière minute, les équipes participantes ont accepté qu’il en soit ainsi. Cela signifie que, d’une part, il y aura deux équipes éliminées à l’issue du premier tour tandis que, du côté de l’autre poule, toutes les équipes se retrouveront de toutes façons dans la deuxième phase de cette compétition.

Comprenne qui pourra quand on sait que cette première phase de l’Euro U20 aurait été beaucoup plus régulière avec une formule comprenant deux poules qui aurait été faite de cinq équipes et qui aurait vu l’élimination de la dernière équipe classée dans ces deux poules. Trop simple peut-être.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Nos Young Red Dragons U20 face à très rude épreuve européenne

Nos Young Red Dragons sont depuis hier à Kurim en République Tchèque où, à partir de ce samedi, ils prendront part au Championnat d’Europe de la catégorie des U20.

Nos représentants joueront là une très belle carte. En effet, ils ont été versés dans une poule extrêmement relevée puisqu’ils seront ainsi amenés à affronter successivement l’Italie (ce samedi à 15 h), qui est venue avec l’ambition de montrer qu’elle est l’équipe européenne de demain, la France (dimanche à 15 h) qui présentera une formation dans laquelle il y aura déjà quelques-unes des perles de la sélection tricolore qui tentera de s’illustrer lors des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, l’armada de Pologne (lundi à 20h) qui occupe la deuxième place du ranking précité, la Serbie (mercredi à 20h) qui cherchera à faire aussi bien que ce que l’équipe des aînés a fait l’an dernier en remportant le titre européen à Paris et, enfin, la Tchéquie (jeudi à 20h), un pays qui ne cesse de grimper dans le ranking européen des U20 et qui n’imagine pas que ses jeunes ne feront pas partie, à Brno, du carré final de la présente compétition.

Comme on le voit, les adversaires de nos compatriotes ne manquent pas de références et les nôtres auront vraiment beaucoup beaucoup beaucoup de mérite s’ils parvenaient, au cours de cette prochaine semaine, à se ménager deux ou trois succès. De la sorte, ils seraient encore dans le coup pour se retrouver dans le Top 8 européen et pour jouer soit le tournoi réservé aux équipes qui auront terminé leur premier tour de l’épreuve à l’une des deux premières places soit le tournoi qui réunira les équipes ayant terminé ce même premier tour à la troisième ou à la quatrième place de leur poule.

Quelles sont les chances de notre sélection au sein de laquelle figurent Samuel Fafchamps et Martin Perin que tous ceux qui suivent le club de VBC Waremme connaissent bien ? A la vérité, nos joueurs ne sont pas partia en Tchéquie avec la prétention qu’ils en reviendront avec le titre européen dans leur sac. Cela étant, notre formation comprend de fort bons éléments, elle a l’avantage de très bien se connaître et elle est dotée d’un moral capable de renverser des montagnes. C’est pourquoi, si elle peut remporter au moins un de ses deux premiers matches, elle peut nous valoir une très belle surprise.

C’est d’ailleurs tout ce que le monde du volley-ball belge lui souhaite.


A noter enfin que tous les matches seront retransmis par le biais du lien suivant :  http://www.me2020u20.cz.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Les petits bonheurs

La Fédération de Volley-Ball Wallonie Bruxelles a tenu une conférence de presse samedi dans le cadre de la journée de présentation faite par le club Modal Charleroi de ses équipes au grand public.

Etant donné que Madame Glatigny, Ministre des Sports de la Fédération Wallonie Bruxelles, avait annoncé sa venue, le Président de la FVWB, Daniel Van Daele, avait rameuté le ban et l’arrière-ban de la Fédération pour que celle-ci puisse montrer beau visage à son hôte de marque. 

Même si les Administrateurs et autres invités permanents du Conseil d’Administration ne furent pas légion à s’être déplacés jusqu’à Charleroi pour ce point presse, cela ne se remarqua pas trop tant il y avait également dans l’assemblée pas mal de personnes venues, quant à elles, pour la présentation des équipes du club carolo.

En fait de conférence de presse relative à la Fédération, aucun élément vraiment saillant n’est à dégager des allocutions faites tant par Daniel Van Daele que par la Ministre. En effet, l’une et l’autre n’ont fait que répéter ce que l’on sait, à savoir que le monde sportif a été et est toujours fortement impacté par les effets de la propagation du coronavirus dans nos contrées et que chacun(e) s’attache à mettre en place et à tenter de faire respecter les protocoles et autres mesures visant à assurer la meilleure protection sanitaire pour tout un chacun. 

Du côté du message de la Fédération, on aurait aimé savoir si Volley Belgium et la FVWB avaient arrêté ou allaient arrêter les dispositions prévoyant ce qu’il adviendra demain dans le cadre des compétitions quand une joueuse ou un joueur aura été testé positif mais rien ne fut dit à ce propos qui est pourtant d’une actualité brûlante. 

Quant à Madame Glatigny, elle se montra très chaleureuse à l’égard de la FVWB et des nouvelles initiatives (qui seront) prises par celle-ci auprès de nouveaux publics (écoles, grandes écoles, prisons, …) ainsi qu’envers les clubs de volley qui ont brillé à l’occasion de l’opération « J’me bouge pour mon club ». Mais ce fut tout et qui aurait voulu en savoir un peu plus sur le flop de l’opération “Fonds d’urgence pour le sport” ainsi que sur la réforme du futur subventionnement des frais dits de fonctionnement des fédérations en fut pour ses frais. 

En effet, sans transition, la parole revint alors aux dirigeants du club de Modal Charleroi et à l’Echevin des Sports de Charleroi qui s’attachèrent, non sans brio d’ailleurs, à bien expliquer quelles modifications avaient été apportées à l’organisation du club et à la composition du noyau des joueuses de l’équipe fanion.

Par la suite, Madame Glatigny fut invitée à donner le coup d’envoi de la rencontre d’entraînement qui opposa l’équipe du cru aux joueuses d’Asterix Beveren,  championnes de Belgique, et qui donna lieu à de très beaux échanges dont les Flandriennes sortirent finalement victorieuses.

Le public s’en retira ainsi comblé de tout ce qui lui avait présenté pendant toute la journée. Si l’on ajoute à cela la satisfaction que les un(e)s et les autres purent retirer des différentes prises de parole entendues, on ne pourrait que s’en vouloir de bouder tous ces petits bonheurs.

 

Absolut Politique Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Une sixième place européenne pour les Young Red Dragons

Nos Young Red Dragons ont été battus ce dimanche par l’équipe d’Allemagne et terminent donc les championnats d’Europe de la catégorie des U18 à la sixième place. On le sait, que les nôtres terminent à la sixième ou à la cinquième place ne change rien au fait que nos jeunes pousses se trouvaient, dès avant ce match, déjà qualifiés pour les championnats du monde des U19 qui auront lieu l’an prochain.

Il n’empêche. Les protégés de Mieke Moyaert ont bien essayé de remporter ce match et y seraient sans doute parvenus s’ils n’avaient pas gâché, dans la fin du premier set, leurs chances de porter un gros coup psychologique à leurs adversaires quand ils eurent trois balles de set et ne purent mettre la balle au sol dans le camp adverse dans ces moments importants.

Au contraire, ce furent les Allemands qui firent la différence et se mirent alors sur les rails menant vers la victoire : 25-27/21-25/27-25/15-25.

On retiendra également de ce match que ce fut encore Ferre Reggers qui, avec 32 points à son actif, se montra le joueur le plus productif de la partie et, par conséquent, celui de notre formation également.

S’il y a lieu de se réjouir que nos Young Red Dragons disposent avec le talent de ce jeune joueur d’un gros marteau, il est néanmoins à espérer que, d’ici les prochains championnats du monde, un autre beau format vienne à éclore pour permettre à notre formation d’avoir alors un meilleur équilibre au plan de l’attaque.

A noter enfin que c’est bien l’Italie qui, comme pressenti dans cette même rubrique avant le début de la compétition, a finalement remporté le titre européen en battant la sélection de la République tchèque (un pays qui fait un gris retour à l’avant-plan du volley européen) par trois sets à zéro.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Bel exploit de nos Young Red Dragons

Nos Young Red Dragons ont réussi l’essentiel en réalisant un excellent résultat. Ils ont battu en trois sets (25-19/25-21/25-18) l’équipe de Biélorussie à l’occasion du premier match de la poule de classement du Championnat d’Europe des moins de 18 ans pour les places de 5 à 8.

Cela signifie non seulement qu’ils joueront demain contre l’Allemagne en vue d’obtenir la cinquième place de ce classement européen mais cela veut surtout dire qu’ils sont d’ores à présent qualifiés pour disputer l’an prochain le championnat du monde de la catégorie des moins de 19 ans.

Certes, on le sait, il manquait à ce championnat d’Europe des moins de 18 ans des équipes comme la Russie et la France qui ont déclaré forfait pour cause de coronavirus mais il faudrait emboîter le pas des éternels mégoteurs de piètre esprit pour ne pas apprécier ce très beau résultat qui ne manquera pas de rejaillir sur l’image du volley-ball dans notre pays et ne pas se réjouir de ce fait bénéfique pour notre sport.

Contre les Biélorusses, les protégés de Mieke Moyaert ont, hormis durant une courte période du troisième set, dominé la totalité des échanges de la partie et, avec un Ferre Reggers (16 points aujourd’hui) qui aura été le fer de lance de l’équipe depuis le début de la compétition, n’ont jamais grandement été inquiétés par un adversaire qui avait sans doute jeté ses meilleurs feux contre l’Allemagne au cours du match précédent.

Bravo à nos Young Red Dragons et souhaitons leur de conclure demain cette épreuve européenne par un nouveau succès contre l’Allemagne. La fête sera ainsi complète.

Absolut Politique Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley

Un grand bravo aux clubs de volley

Le Challenge « J’me Bouge Pour Mon Club » a connu un très grand succès.


Pour qui n’aurait pas été mis au courant de cette initiative menée par l’asbl « Sport et Santé » et soutenue par l’ADEPS, on rapportera que cette action proposait aux clubs affiliés à une fédération sportive reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles de réunir un minimum de 50 personnes sous leur bannière et d’inviter celles-ci à courir ou à marcher entre le 16 et le 30 août.

Les clubs qui répondaient à ces conditions et qui pouvaient présenter un total d’états de course ou de marche de plus de 1000 kilomètres étaient éligibles pour recevoir un montant de 1.000 €.


Comme déjà dit, l’engouement a été très grand. Les résultats qui ont été dévoilés hier sont là pour attester de ce succès:

  • 42.054 personnes ont, au total, pris part au challenge;
  • 603 clubs différents s’y sont inscrits, représentant 47 fédérations sportives différentes;
  • 1.125.159 km ont été parcourus par l’ensemble des participant(e)s

Ils permettent aussi de constater que les clubs de la FVWB ont été très présents sur le terrain.


En effet, quand on regarde le nombre de personnes qui ont participé à ce challenge, on peut relever que ce sont celles qui portaient la casaque des clubs de la FVWB qui, au final, ont été les plus nombreuses à marcher ou à courir.


1. Association Wallonie-Bruxelles de basket-ball; 58 clubs : 4849 participant(e)s = 113.481 km

2. Fédération de Volley-ball Wallonie-Bruxelles; 58 clubs : 5108 participant(e)s = 113.382 km

3. Ligue Belge Francophone d’athlétisme; 24 clubs : 2027 participant(e)s = 100.301 km

4. Association des clubs francophones de Football; 93 clubs : 4856 participant(e)s = 94.561 km

5. Fédération francophone de gymnastique; 34 clubs : 4856 participant(e)s = 94.561 km

Un tout grand bravo aux 58 clubs de la FVWB et à leurs sympathisant(e)s qui ont ainsi permis de mettre en lumière que le volley-ball est une discipline qui occupe une très belle place dans le paysage du sport francophone.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley Non classé

La Ligue a fait le point sur la prochaine saison

Les deux hommes forts de la Ligue Belge de Volley-Ball, le Président Philippe Boone et le CEO Marc Spaenjers, ont tenu hier matin une conférence de presse pour faire le point de la situation à un mois et demi du début de l’Euro Millions Volley Championship.

Que nous a appris cette réunion qui, de fait, se déroula pendant près de deux heures sous la forme d’une visioconférence ?

Philippe Boone tint tout d’abord à mettre l’accent sur trois éléments particulièrement déterminants pour appréhender au mieux le contexte dans lequel se présente la prochaine compétition.

Les clubs ont eu, comme tout un chacun, à souffrir des effets de l’interruption brutale du dernier championnat mais, les grands comme les moins grands, ils ont réussi à limiter les dégâts et peuvent être considérés comme étant en bonne santé. « Tout le monde est conscient que nous traversons une période difficile mais je suis confiant car nos clubs sont en de bonnes mains et dirigés d’heureuse manière ».

Le Président évoqua également en termes mesurés le cas du club d’Axis Guibertin qui, comme on le sait, n’a pas obtenu de la Commission des Licences, le feu vert pour participer au championnat de la prochaine saison. Il s’attacha seulement à relever que cette décision avait été prise par une instance qui, au sein de la Ligue, est « indépendante et impartiale » et à souligner que cette décision avait été confirmée par la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport à raison du fait que le club avait été considéré comme ayant été en défaut en matière de règles du fair-play financier.

Philippe Boone a fait également état de la saga qui a valu à Greenyard Maaseik de pouvoir quand même participer à la CEV Champions League 2020-2021. L’équipe limbourgeoise sera donc de la partie mais elle le sera dès le premier tour de l’épreuve et non du quatrième comme le seront Lindemans Alost et Knack Roulers que les dirigeants de Volley Belgium, et non ceux de la Ligue donc, ont retenus dans cet ordre quand la Fédération a été invitée par la CEV à mentionner les trois équipes qui, au niveau masculin, représenteront le volley-ball belge dans la plus importante des compétitions européennes pour clubs.

Quant à Marc Spaenjers, il dessina les grands traits qui caractériseront la formule de la prochaine compétition nationale. De fait, cette formule est, puisqu’il n’y aura que 8 équipes et non 9 comme cela aurait été le cas sans le stop mis à la participation d’Axis Guibertin, la même que celle de la saison écoulée qui n’a pu aller jusqu’à son terme.

En résumé, cela donne les étapes suivantes : les 8 équipes disputent d’abord une compétition où chacune dispute 14 matches dits Aller et Retour. Celle-ci sera suivie d’une phase dite de qualification au meilleur des 3 sets (numéro 1 contre 8, 2 contre 7, etc.). Après quoi les huit équipes seront divisées en un « Champions Final Four » et un « Challenge Final Four ». Les deux premiers du « Champions Final Four » se disputeront le titre dans un best-of-5.  Il a également été relevé que, à nouveau, il n’y aura pas de descendant à l’issue de la prochaine saison mais, lors des échanges qui ont suivi cette présentation, il a été permis de sentir que ce sera sans doute la dernière fois que le dernier de l’Euro Millions Volley Championship échappera à la relégation.

Le coronavirus n’a évidemment pas manqué de s’inviter dans le cadre de ce point presse. Il a ainsi été permis d’apprendre que, en collaboration avec les huit clubs, la direction de la Ligue avait élaboré une charte.

« C’est une sorte de gentlemen’s agreement dans lequel un certain nombre de circonstances pouvant survenir ont été abordées et tranchées », a ainsi expliqué Marc Spaenjers.

 « Par exemple, il a été convenu que nous entamerons le championnat à la date du 26 septembre même si le public n’est pas admis. »

 Cette charte précise également ce qui devrait se passer si un joueur a été testé contaminé par le coronavirus. Ainsi, un club aura le droit de faire reporter un match si son équipe ne peut compter sur un minimum de neuf (8 + 1 passeur attitré) joueurs considérés comme étant en état de jouer.

Qui contrôlera l’état de santé des joueurs ? Philippe Boone : « La ligue laisse le contrôle des joueurs aux clubs.Nous n’avons pas les moyens de faire cela nous-mêmes. Par contre, il y aura un médecin indépendant présent pour chaque match qui établira une liste de contrôle. »

L’aspect médical n’est pas le seul qui ait retenu la vigilance des dirigeants de la Ligue et de leurs membres pour préparer au mieux la mise sur pied des matches de la prochaine saison. Pour ce faire, ils ont pris accord avec une société qui est spécialisée dans l’établissement d’audits et de checklists, des espèces de « pistes à suivre » qui tiennent compte de tous les protocoles en vigueur et qui, allant au-delà du caractère coercitif de ces derniers, permettront aux clubs qui suivront leurs recommandations à la lettre de pouvoir se considérer comme ayant tout fait pour être « Safe ».

Enfin, cerise sur le gâteau, les deux bonzes de la Ligue ont évoqué les principaux éléments qui constituaient le point « Digital Fans » de l’ordre du jour.

Etant donné que ce dernier mérite à coup sûr que lui soit consacré tout un billet et que de petits réglages sont, paraît-il, encore à effectuer avant que le tout puisse être lancé à la mer avec l’assurance qu’il atteindra l’objectif qui lui est assigné et qui est d’apporter aux fans de volley-ball un grand nombre d’images des matches de la Ligue ayant eu lieu chaque semaine, je me réserve d’aborder ce sujet d’ici peu.

Non sans toutefois vous avoir déjà signalé quand même qu’il s’agit d’un projet visant, via différents canaux, à présenter et à offrir à la communauté des fans de volley-ball le meilleur contenu des grandes affiches du championnat de la Ligue de la prochaine saison.

Histoire de servir ainsi au mieux la promotion de notre sport dans tout le pays. Oui, tout un programme en soi.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley