Très toniques, les Yellow Tigers infligent un 3-0 à la Russie

L’équipe féminine russe de volley-ball a beau être en phase de reconstruction, la performance de nos Yellow Tigers qui ont largement battu ce mardi à Courtrai les représentantes du pays qui a remporté le plus de grands titres dans l’histoire du volley-ball féminin n’en reste pas moins énorme.

En effet, le succès de nos représentantes ne souffrent d’aucune contestation possible. Les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick ont été supérieures à leurs adversaires dans tous les domaines du jeu, tant dans le domaine de l’attaque que dans celui de la défense. Comme elles ont également réussi plus d’aces que les Russes, je ne devrai pas vous faire un dessin pour vous faire comprendre pourquoi et comment nos Yellow Tigers l’ont emporté 25-22/25-20/25-22.

Au niveau des attaquantes, Herbots et Grobelna ont de nouveau été nos meilleures scoreuses, Britt ayant marqué à 18 reprises sur 39 attaques et Kaya ayant connu 14 réussites sur 29 essais. Ce qui aura surtout permis aux nôtres de s’imposer, c’est la sérénité et le calme qu’elles ont affichés dans les moments décisifs des premier et troisième sets. Autant de signes qui indiquent que notre formation acquière petit à petit cette épaisseur de jeu qui lui sera bien utile pour rencontrer demain à 20h15 la Pologne et jeudi, toujours à 20h15, la Serbie (qui a battu la Pologne 27-25/25-21/25-22 à l’issue d’une partie de belle qualité).

En effet, ces deux équipes sont aujourd’hui d’un autre format que cette jeune équipe russe qui, en fait, ne vaut que par quelques-unes de ses individualités et qui, collectivement parlant, ne donne pas toujours l’impression de croire elle-même en ses propres qualités.

Grâce à ce très beau succès, notre sélection féminine, qui réalise un bien beau début de campagne 2019, compte 4 roses à son actif en l’espace de 7 matches et peut commencer à se dire que son maintien dans la Volley Nations League prend de belles allures de réalité. On s’en réjouit pour plus d’un motif.

Absolut Sport Absolut Volley

Les Yellow Tigers face à la Russie, la Pologne et la Serbie à Courtrai

C’est à partir de ce mardi 4 juin à 17 h.15 que se jouera le premier des six matches qui seront organisés à Courtrai dans le cadre de la Volley Nations League. Il opposera la Serbie, championne du monde en titre, à la Pologne qui est l’une des grandes révélations de la VNL 2019. Ensuite, à partir de 20h15, débutera la rencontre qui verra nos Yellow Tigers s’attaquer à la Russie qui est le pays le plus titré en termes de titres remportés dans les grandes épreuves de volley-ball.

Si l’on sait que nos compatriotes affronteront ensuite les Polonaises le mercredi 5 et les Serbes le jeudi 6, toujours à partir de 20h15 dans les deux cas, il est permis de constater que les amateurs de volley-ball féminin de haut niveau seront comblés au cours de ces trois prochains jours.

Que peut-on attendre de nos Yellow Tigers face à une si brillante adversité? Assurément un engagement du même type et l’un ou l’autre résultat étonnant.

Lors des deux premiers tournois qu’elles ont déjà disputés, l’un en Bulgarie et l’autre à Macao, nos représentantes ont réalisé d’excellents résultats. En effet, elles ont remporté trois succès en l’espace de six rencontres et c’est ainsi qu’elles ont défait la Bulgarie, le Japon et la Thaïlande, soit du bien beau monde en vérité. Grâce à ces trois victoires, elles occupent une fort belle dixième place au classement des 16 équipes de cette VNL 2019, devançant des pays comme les Pays-Bas, l’Allemagne et même la Russie qui n’a gagné qu’à une seule reprise (c’était contre la Chine) depuis le début de la compétition.

Il ne fait nul doute que, dans cette salle de Courtrai qu’elles affectionnent, les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick chercheront à se faire plus conquérantes que jamais. Une belle occasion de briller se présentera à elles ce mardi. En effet, les Russes sont en pleine phase de reconstruction et leur équipe manque encore de cette assise qui en faisait un ensemble redoutable il y a peu encore. Contre les Polonaises qui n’arrêtent pas de progresser à grands pas au cours de ces dernières années (elles ont remporté 5 matches sur les 6 au cours de leurs 2 premiers tournois), les nôtres pourraient causer une très belle surprise mais, pour ce faire, devront arriver à contenir autant que possible Smarzek qui est devenue une véritable machine à marquer des points victorieux. Contre la Serbie, qui alterne cette année les hauts et les bas (3 victoires pour 3 défaites dans cette VNL), Ilka Van de Vijver et ses équipières auront une bien belle carte à jouer dans la mesure où, face aux championnes du monde, elles n’auront précisément rien à perdre.

Bref, vous l’aurez compris, rien ne sera simple pour nos Yellow Tigers durant ces trois soirées courtraisiennes mais tout donne à penser que les trois parties qu’elles livreront seront autant de très beaux échanges avec un public qui, c’est à espérer, viendra nombreux pour les soutenir et faire fête au volley-ball féminin de niveau mondial.

Absolut Sport Absolut Volley

Battus 3-1 à Riga, nos jeunes Red Dragons occupent la dernière place de leur poule

Les jeunes Red Dragons vont-ils terminer derniers de leur poule ? Ils ont été battus 3-1 ce samedi à Riga par une équipe lettone qui ne comptait qu’un point après les deux premières rencontres du tournoi et contre laquelle il aurait suffi de gagner pour avoir la quasi assurance de la placer en dernière position au classement final. Après ce troisième match, la Belgique occupe la dernière place du classement et cela ne manque pas de faire mal quand on sait que c’est la première place que notre pays occuperait si les dirigeants de Volley Belgium avaient compris l’intérêt qu’il y a à voir leur sport être mis à l’avant-plan de l’actualité sportive et avaient fait le nécessaire pour présenter dans cette Golden European League autre chose qu’un assemblage de jeunes talents qui n’ont, à l’exception de deux ou trois d’entre eux, pas grande expérience de rendez-vous internationaux.

A Riga, le match avait bien débuté pour nos couleurs. En effet, même s’ils se trouvèrent menés pendant quasi tout le premier set. Lou Kindt, Grobelna et leurs équipiers réussirent à faire passer le marquoir de 20-17 à 20-21 et de 21-21 à 21-23 avant de signer un 22-25 qui les mettait en excellente position pour la suite de la rencontre. Hélas, comme contre la Turquie mercredi passé à Bruxelles, ils ne restèrent dans dans ce bon rythme et les Lettons en profitèrent pour prendre le commandement des opérations et pour rétablir non seulement l’égalité au niveau des sets mais également pour prendre l’avantage : 25-19/ 25-20.

L’introduction de Cosemans à la place de Van Hoeweweghen produisit bien bel effet dans bonne partie de la quatrième manche mais, après que les nôtres eurent mené 7-11, les Lettons, emmenés par Platacs et Ozolins, revinrent à 10-11 avant de passer en tête à 14-13. Les nôtres gardèrent encore le contact jusqu’à 16-15 mais concédèrent alors trois nouveaux points.

Le match était plié et le vainqueur connu. La Lettonie l’emportait 25-21. Le prochain match des jeunes Red Dragons aura lieu le 8 juin prochain. Il aura lieu à Courtrai et ils affronteront leurs vainqueurs de ce samedi. Une belle occasion leur sera donnée là de se réhabiliter et d’éviter ainsi la dernière place du classement.

 

Absolut Sport Absolut Volley

Très beau retour de Tom et de Dries au tournoi d’Ostrava

 

Notre paire nationale de beachvolley masculin van Walle-Koekelkoren a effectué son grand retour sur le circuit du World Tour. Cela s’est passé à Ostrava en République tchèque. Et cela s’est très bien déroulé pour nos compatriotes. En effet, versés dans la poule A de ce tournoi 4 étoiles, ils ont été confrontés en premier à leurs grands amis hollandais que sont Brouwer et Meeuwsen qui ne cessent de jouer les premiers rôles dans le monde du beach masculin. Pour un match de rentrée, c’était un trop gros morceau et nos deux amis ont perdu la partie sur le score de 21-12/21-18. Ensuite, ils ont affronté les joueurs tchecs Myslivecek – Pihera qui n’étaient pas du même calibre que les Hollandais. Tom et Dries l’ont emporté sur le score sans appel de 21-11/21-12.

Ensuite, dans ce qui est appelé le premier tour du Main Draw mais qui équivaut en fait aux 1/16èmes de finale de ce tournoi de grand format, nos représentants ont été confrontés au duo chinois P.Gao -Y.Li. La rencontre fut plus que disputée et le détail des sets est là pour souligner la chose mieux que de longs commentaires : 27-29/21-15/13-15. C’est un très beau résultat dans la mesure même où, face à une équipe qui a participé à tous les tournois de la FIVB depuis le début de la saison, Tom et Dries ont montré là qu’ils détenaient déjà un bel état de forme pour cette première apparition sur le circuit après la très sérieuse blessure à l’épaule encourue par Tom à la fin de la saison dernière.

Au stade des 1/8 de finale, le tableau des rencontres leur avait proposé les Polonais Pijalek – Bryl comme adversaires. Rien de moins que ces solides joueurs (de gros serveurs) qui occupent aujourd’hui la troisième place du classement mondial. Il n’y eut pas de miracle mais le score du premier set (21-18) indique qu’il y eut lutte et fort belle opposition de la part de nos beachers qui ont davantage cédé le pas dans la seconde manche (21-12). Le bilan du déplacement à Ostrava est néanmoins plus que satisfaisant pour notre paire nationale qui a engrangé là 400 points qui sont les bienvenus pour s’ajouter aux 2700 qu’ils comptaient à leur compteur au début de cette semaine. Tom et Dries ont fait ainsi une excellente opération à Ostrava. On s’en réjouit pour eux et tous ceux qui les encadrent.

 

Absolut Friends Absolut Sport Absolut Volley

Enormissime victoire de nos Yellow Tigers face à la Thaïlande

 

 

Nos Yellow Tigers ont livré ce jeudi une prestation 5 étoiles et ont remporté une très brillante victoire face à une équipe de Thaïlande qui, il est bon de le souligner, a également joué un très bon match.  De fait, le succès de nos représentantes est d’autant plus remarquable qu’il est représentatif de la superbe contribution de chacune (et du staff) pour y parvenir tant cette victoire a été avant tout celle d’un grand collectif.

Oui, vraiment, cette victoire est une très belle victoire dans la mesure même où elle fut acquise de très belle manière , et ce, dans un contexte qui était délicat après les deux lourdes défaites subies face à la Corée du Sud et à la Chine.

Les statistiques feront apparaître que Grobelna et Herbots ont été les meilleures attaquantes de notre team avec 19 et 18 réalisations (dont certaines furent très spectaculaires) mais ce serait injustice de ne pas souligner dans le même temps le très gros travail réalisé par toutes les autres joueuses du team: Van Gestel et sa lucidité retrouvée, les deux centrales Van Avermaet et Janssens qui furent aussi efficaces au filet qu’au service, les deux libéros qui élevèrent le niveau de leur jeu tant en réception qu’en défense, Stragier et ses bonnes montées au jeu et, last but not least, Van de Vijver qui s’attacha à distribuer le jeu avec claivoyance et netteté .

Les trois sets connurent un déroulement assez semblable si ce n’est que c’est dans la finale manche que, après avoir enlevé les deux premiers sets en se détachant dans les derniers points (25-21/25-22), nos compatriotes eurent le plus de peine, et de mérite, à s’imposer. En effet, après avoir été menées 20-22, elles signèrent alors deux points d’anthologie pour rétablir l’égalité et, à 22-23, pour filer à 25-23 grâce à Van Gestel (à 23-23) et à un ace de  Grobelna à 24-23.  Elles remportaient ainsi leur troisième succès dans cette édition de la VNL 2019. Elles pouvaient alors, toutes ensemble, sauter de joie et tomber dans les bras l’une de l’autre. Ce fut là une fort belle image d’un moment de grand bonheur sportif.

https://www.volleyball.world/en/vnl/media/video?id=201917511

 

 

Absolut Live Absolut Sport Absolut Volley

La Turquie s’impose à Bruxelles face aux jeunes Red Dragons

 

La Turquie a battu sans discussion aucune une équipe belge qui ne valut que par la prestation de quelques-uns de ses joueurs. Au cours du premier set, les jeunes Red Dragons l’emportèrent 25-22 après avoir mené plus souvent qu’à leur tour et après avoir pris un avantage de deux points à partir de 21-21. Au cours de cette manche, il avait déjà été permis de constater que Lou Kindt était bien seul pour alimenter le compteur d’une équipe belge qui ne donna jamais l’impression qu’elle avait beaucoup de corps tant les efforts des uns et des autres manquaient de liant.

Quand l’équipe turque se mit à faire moins de fautes gratuites, la physionomie de la partie changea assez sensiblement et tourna en faveur de Lagumdzija, Subasi et de leurs partenaires. Ceux-ci empochèrent le deuxième set sur la marque de 14-25 et menèrent ensuite rapidement 5-8. Les nôtres, où Van Hoeyeweghen avait pris la place de Cosemans et où S.Peeters allait également remplacer B.Peters, opposaient une belle résistance mais ne purent rien quand, à 18-18, les Turcs donnèrent un coup d’accélérateur et firent 18-22. Le set était plié : 22-25.

Dans la manche qui allait être la dernière d’une rencontre qui ne fut pas d’un grand niveau tant il y eut de part et d’autre beaucoup de déchets, les hommes de B. Van Kerckhove, qui ne montra pas une grande sérénité dans la conduite de ses troupes, firent la course en tête jusqu’à 11-8. Lou Kindt confirmait qu’il était bien plus qu’un simple espoir pour l’équipe des Red Dragons de demain tandis que S. Peeters apportait un dynamisme et des interventions du meilleur aloi.

La partie prit sa tournure définitive quand, sous la conduite de Eksi, les Turcs firent passer la marquoir de 11-8 à 11-13. Les Belges s’accrochaient et parvenaient à rétablir l’égalité à 15-15 et à 17-17. Ils avaient atteint là leur plenum. Les Turcs creusèrent un écart de trois points grâce à Lagumdzija qui se montrait très tranchant dans cette fin de match. La rencontre connaissait son vainqueur. La Turquie l’emportait 21-25 et prenait par la même occasion une belle option sur la victoire finale dans ce tournoi de la Golden European League.

Un tournoi qui n’aurait pas échappé à la Belgique si le nécessaire avait été fait pour que notre équipe belge soit autrement représentative de ses réelles forces que ce que le public (800 personnes au grand maximum) a eu l’occasion de voir à l’oeuvre à Bruxelles dans un Palais 12 très joliment aménagé mais fort dépeuplé par faute d’un manque désolant de publicité.

Absolut Sport Absolut Volley

Les nôtres battues par des Chinoises plus fortes qu’elles

Contre les Chinoises, nos compatriotes connaissent un très mauvais début de rencontre et se trouvent rapidement menées 6-0. Par l’effet de deux erreurs des joueuses chinoises, elles rentrent dans le match et, par l’entremise de Grobelna, refont surface : 9-6. Les Chinoise, avec Zhang et Yuan comme figures de proue, veillent au grain et se montrent très difficiles à passer au filet, surtout pour Van Gestel qui ne parvient pas à mettre un ballon au sol. Elle est d’ailleurs remplacée (enfin!) par Strumilo à 14-6. Le jeu s’équilibre quelque peu, les nôtres se battent sur tous les ballons. A 20-11, Van de Vijver et Strumilo permettent aux nôtres de réduire un peu l’écart, 20-13 mais le contre chinois et les attaques de Zhang continuent à faire des dégâts 24-15. Herbots signe encore un point mais les Chinoises concluent sur la phase suivante : 25-16.

Les Yellow Tigers jouent bien dans le début de la deuxième manche, elles réceptionnent mieux et combinent mieux. Au premeir time-out technique (oui, oui, ils existent toujours en compétition FIVB !!!), le score est de 8-7. Sobolska rate une belle occasion de rétablir l’égalité et, sur ce, les Chinoises, qui ciblent Van Gestel (rentée au jeu à la place d’Herbots), filent à 12-8. Nos Tigers ne lâchent pas prise et, grâce à Strumilo, reviennent à 15-13. A 18-15, Van Avermaet rentre au jeu à la place de Sobolska et Janssens signe 3 aces d’affilée : 18-18. La réplique ne se fait pas attendre et, avec Dong au service, la Chine reprend l’avance : 21-18 mais Van de Vijver et Grobelna marquent à leur tour : 21-20. A ce moment-là, les nôtres ratent une très belle occasion d’égaliser et le set file à l’avantage de Li et de ses équipières.

Le set suivant sera beaucoup plus bref. Les Chinoises, avec Gong et Zhang en vedette, font rapidement 8-2. Nos représentantes marqueront alors 2 points tandis que les Chinoise en alignent 9. Nos réceptions n’arrivent pas, le bloc n’est pas efficace pour un sou et Van Gestel ne fait pas le poids . Elle est d’ailleurs remplacée par Herbots qui semble avoir été mise au repos en prévision du match de demain contre la Thaïlande. A 17-5, nos joueuses équilibrent quelque peu les échanges et le score prend ainsi meilleure allure même si la note est sévère à l’arrivée : 25-14.

Par rapport au match livré hier et perdu hier contre la Corée du Sud, on a eu la satisfaction de voir in life que Strumilo était grandement plus efficace que la pauvre Van Gestel qui, aujourd’hui, est parvenue à réaliser la performance de ne pas signer un seul point sur plus d’une quinzaine d’attaques. Nos services ont également été plus tranchants que ceux d’hier et ils seront grandement utiles demain pour compliquer la têche de la passeuse thaïlandaise qui a fait merveille aujourd’hui contre l’équipe coréenne qui a été battue 1-3 par nos adversaires de demain. Enfin, cela n’aura échappé à aucun scout un tant soi peu attentif, nos joueuses ont perdu aujourd’hui, comme hier d’ailleurs, beaucoup de points sur des ballons placés derrière le bloc. Gageons qu’il n’en sera rien demain et que notre équipe réussira une belle performance contre cette formation thaïlandaise qui lui avait si bien réussi l’an dernier.

Absolut Sport Absolut Volley