Les Yellow Tigers battues par les services et les défenses des Coréennes

 

Les Yellow Tigers n’ont pu rééditer la très belle performance qu’elles avaient réalisée l’an dernier quand, lors de la première rencontre de la VNL, elles avaient pris le meilleur sur la sélection de la Corée du Sud. Ce mardi, notre formation été dominée par une jeune équipe coréenne qui lui fut largement supérieure dans les domaines du service, de la réception et, plus encore, de la défense.

Dans les deux premiers sets, les Coréennes creusèrent assez rapidement des écarts tels qu’elles se trouvèrent à l’aise pour conduire les opérations à leur guise et, par l’entremise de Heejin Kim, Pyo et de Kang (formidable en défense), d’aligner les points qui leur permettaient de signer deux cinglants 25-15 et 25-17.

Dans la troisième manche, Van Avermaet et Lemmens remplacèrent Janssens et Sobolska comme centrales. L’effet de ces changements ne se fit pas immédiatement ressentir tant nos réceptions étaient insuffisantes d’une part et tant le jeu défensif coréen annihilait les efforts offensifs de nos joueuses d’autre part. Ainsi, le score passa de 1-2 à 11-2 sans qu’il fut possible pour les nôtres d’arrêter le rouleau compresseur coréen que constituaient les services de Kang, les attaques de Kim et de Pyo et un jeu défensif qui faisait merveille. Heureusement, par l’entremise de Van Avermaet, Herbots et Grobelna, nos Yellow Tigers se reprenaient quelque peu et, de 14-3, le marquoir prenait des allures moins sévères pour nos couleurs : 15-8. Van Gestel ratait alors son service mais Van de Vijver faisait en sorte que Van Avermaet puisse passer au service.

Les Yellow Tigers connaissaient leur meilleur moment de la rencontre et l’on put même se mettre à imaginer que celle-ci était occupée de changer de tournure quand, avec Herbots et Grobelna en vedette, elles revinrent à 16-14. De mauvaises réceptions faisaient à nouveau très mal: 19-14. Herbots se démenait avec brio, 19-16, mais n’était nullement secondée par Van Gestel qui a été particulièrement improductive ce mardi (4 points sur 23 attaques !) : 21-16. Par Herbots et Janssens, qui avait remplacé Lemmens, les nôtres revenaient à 21-18 mais Stragier ratait son service. Par Herbots et Van Avermaet, les Tigers se rapprochaient des Coréennes 22-20. Kim se faisait à nouveau percutante: 23-20. Grobelna lui donnait bien la réplique : 23-21 mais ratait son service au plus mauvais moment. Kim montait à son tour au service et mettait fin au match : 25-21.

La Corée, qui aura signé pas moins de 11 aces et quantité de très belles défenses, remportait méritoirement la victoire.

 

Corée - Belgique 28.5.19.4Corée - Belgique 28.5.19.1Corée - Belgique 28.5.19.2Corée - Belgique 28.5.19.3

Absolut Sport Absolut Volley

Les Yellow Tigers face à trois équipes asiatiques

Nos Yellow Tigers sont actuellement à Macao en Chine pour y disputer trois nouveaux matches dans le cadre de la Volley Nations League 2019.

De fait, nos représentantes joueront là contre trois équipes asiatiques. Ellles affronteront d’abord les Coréennes du Sud ce mardi à partir de 9h30. Ensuite, elles seront opposées mercredi aux championnes olympiques ou, plus exactement, à une équipe chinoise de type expérimental dans la mesure où certaines des stars chinoises ne participent pas aux matches des tours préliminaires de cette grande épreuve de la FIVB dont la phase finale se déroulera en Chine (et où l’équipe chinoise participera quel que soit son classement à l’issue des tours préliminaires). Enfin, jeudi à partir de 10h30, les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick se trouveront face à la Thaïlande.

Le programme n’est pas mince comme on peut le constater mais, en fonction des résultats qu’elles ont obtenus l’an passé contre ces mêmes équipes et au vu des prestations qu’elles ont livrées la semaine passée, il est permis d’espérer, pourquoi pas, que nos Yellow Tigers enlèvent un ou deux succès dans le cadre de ce tournoi chinois.

Pour votre bonne information et pour qui considère que se rendre à Appeldoorn aux Pays-Bas ne constitue pas une expédition, je vous signalerai que les équipes des Pays-Bas, du Brésil, de Bulgarie et de Pologne (qui a signé de très gros résultats la semaine passée en battant tant la Thaïlande que l’Allemagne par trois sets à zéro et qui n’a échoué que de deux points dans le tie-break contre l’Italie) se rencontreront, mardi, mercredi et jeudi également, pour le plus grand plaisir des amateurs de volley-ball féminin de haut niveau.

Absolut Sport Absolut Volley

Les jeunes Red Dragons s’imposent sur le fil face à la Slovaquie

Ce dimanche à Bruxelles, opposés à la Slovaquie, les jeunes Red Dragons ont remporté en cinq sets leur premier match de la Golden European League 2019

Devant un peu plus de 500 spectateurs (ce qui est encourageant quand on sait qu’il n’a été fait aucune publicité digne de ce nom pour cette rencontre), nos représentants ont été dominés pendant les deux premiers sets de la partie: 14-25/21-25.

Brecht Kerckhove fit alors monter au jeu Seppe Van Hoeyweghen et Berre Peters respectivement à la place de Coosemans et de Simon Peeters. Ces changements produisirent d’heureux effets. Le sept belge (composé alors de S.Van Hoeyweghen, Arno Van de Velde, de l’ex joueur du VBC Waremme Elias Thys, de Lou Kindt, de B.Peters, Igor Grobelny et du libéro Lowie Stuer) se fit plus efficace et prit le commandement des opérations au point de rétablir assez rapidement l’égalité au niveau des sets : 25-19/25-21.

Tout au long du tie-break, les deux équipes restèrent attachées l’une à l’autre sans

parvenir à prendre plus d’un point d’avance. Menés 10-11, nos représentants passaient

en tête au marquoir, 12-11 et, à 13-13, signaient à nouveau une série de deux points

gagnants.Ceux de la victoire finale :15-13.

 

Le prochain match des jeunes Diables Rouges, parmi lesquels Lou Kndt et Elias Thys se

montrèrent ce dimanche les plus efficaces avec 29 et 11 points à leur actif,  se jouera

encore au Palais 12 ce prochain mercredi. . Ce sera contre la Turquie qui

a battu la Lettonie ce dimanche en trois sets à Sivas, et ce, devant 6.000 personnes.

Absolut Sport Absolut Volley

De jeunes Red Dragons lancés dans l’arène de la Golden European League

La Belgique est, on le sait, pays qui, avec trois autres, sera co-organisateur des prochains championnats d’Europe masculins qui auront lieu au mois de septembre.

Avant cela, au début du mois d’août, aux Pays-Bas, notre équipe représentative participera à la première des phases de qualification pour les Jeux Olympiques de l’an prochain. Elle aura à affronter là les sélections des Pays-Bas, des Etats-Unis et de la Corée du Sud.

Comme on le voit, le programme des Red Dragons est aussi chargé qu’il est très important pour eux, autant que pour l’image du volley-ball belge d’ailleurs, dans la mesure même où nos représentants ont réalisé au cours de ces deux dernières années de très bons résultats sur la scène internationale et où ils auront donc à confirmer ceux-ci, sinon à les améliorer encore, lors de ces deux grandes étapes du calendrier.

Aussi, comme ils doivent participer, à partir de ce dimanche 26 mai 18 heures au Palais 12 à Bruxelles, à la Golden European League qui est, en réduction et au niveau européen, une compétition calquée sur le modèle de la VNL que disputent actuellement nos Yellow Tigers, on aurait pu penser que Brecht Van Kerckhove, qui est le nouveau coach de nos Nationaux, allait se servir au maximum de cette épreuve pour préparer ces deux grands rendez-vous de nos Dragons.

De fait, il n’en sera rien car, pour des raisons qui ne lui appartiennent que fort peu, il a été amené à faire, pour cette Golden European League donc, une sélection qui ne ressemble certainement pas à celle qu’il pourra effectuer pour les deux autres volets de la saison internationale de nos boys.

Pour affronter la Slovaquie, la Turquie et la Lettonie, cette sélection est présentée (uniquement en flamand, et ce, sur le seul site de Top Volley Belgium qui n’est pas le site de Volley Belgium) comme étant celle qui fait confiance à la jeunesse.

De fait, même si elle est fort « tendre », cette sélection ne manque pas d’intérêt car elle comprend pas mal des jeunes joueurs qui ont fait parler d’eux en bien durant la dernière saison de l’EuroMillions Volleyball League. Si l’on ajoute à cette constellation de jeunes éléments Igor Grobelny qui sera le fer de lance de notre équipe belge, on ne peut qu’espérer que celle-ci fera bonne figure dans cette deuxième édition de la Golden European League où elle fera face à des équipes qui ont fait de celle-ci leur objectif majeur pour tenter de rejoindre la VNL l’an prochain. Ou, plus simplement, pour préparer au mieux tant leur participation au tournoi de qualification olympique que celle aux Championnats d’Europe.

Le vin belge sélectionné pour participer à la Golden European League est tiré. Il est jeune et gouleyant d’apparence. Puisse-t-il donc nous réserver de bien belles surprises. Ce serait heureux pour l’image du volley-ball belge.

——————————————————

In Leuven start de voorbereiding op 6 mei om op 18 en 19 mei te oefenen tegen Tunesië in Vilvoorde. België speelt in de Golden European League tegen Slovakije, Turkije en Letland in een dubbele confrontatie. Op 26 en 29 mei spelen de Red Dragons in Paleis 12; op 8 juni in Kortrijk.

Op 1 juli verzamelen de troepen opnieuw. Na twee buitenlandse stages (vanaf 17 juli in Polen en vanaf 26 juli in Frankrijk) doet België een gooi naar de Olympische Spelen in Nederland. Daarin speelt het om een olympisch ticket tegen Nederland, VS en Zuid-Korea.

Het eindpunt wordt dan EuroVolley 2019. De groepsfase (en een eventuele achtste en kwartfinale) worden op eigen grondgebied afgewerkt. Op 13 en 14 september speelt België in Paleis 12 tegen Oostenrijk en Duitsland; op 15, 17 en 18 september tegen Spanje, Slovakije en Servië in de Antwerpse Lotto Arena. Als België doorstoot naar de volgende fase speelt het in het aanpalende Sportpaleis.

Bondscoach Brecht Van Kerckhove trekt de kaart van de jeugd in zijn eerste nationale selectie.

Spelverdeling: Seppe Van Hoyweghen, Sander Depovere, Lienert Cosemans

Midden: Thomas Pardon, Elias Thys, Wannes De Beul, Arno Van De Velde

Hoek: Igor Grobelny, Mathieu Vanneste, Berre Peters, Robbe Vandeweyer, Simon Peeters

Opposite: Lou Kindt, Gil Hofmans, Roman Abinet

Libero: Sebastien Dumont, Tim Verstraete, Lowie Stuer

Absolut Sport Absolut Volley

Somptueuse victoire de nos Yellow Tigers face au Japon

Avant le match de ce jeudi entre notre équipe représentative et celle du Japon, la situation était la suivante après les deux premières journées de la VNL.

Le Japon, qui a défait la Bulgarie 3-1 et qui a été battue sur le même score par les USA comptait 3 points et avait un set-average de 4-4. Elle était huitième au classement.Pour sa part, la Belgique, qui a perdu 0-3 face aux USA et qui a gagné 3-2 contre la Bulgarie, avait 2 points à son compteur et un set-average de 3-5. Les nôtres étaient ainsi onzièmes au classement.

Qui allait prendre l’avantage sur l’autre au classement, tel était le premier enjeu de cette rencontre.

Le début de la partie fut très équilibré. Par l’entremise de Herbots, les nôtres prennent le commandement au marquoir à 4-3 mais Ishii et Koga répliquent aussi vite et le Japon reprend la tête. Les Yellow Tigers font de belles choses mais aussi quelques petites erreurs qui coûtent cher, 7-9. Avec Janssens au service et Herbos au filet, nos compatriotes reviennent à 9-9. A 19-11, elles connaissent un excellent moment, 12-11 mais en connaissent immédiatement après un fort mauvais : 12-17. Les Japonaises visent Van Gestel en réception et le score passe à 14-20. Heureusement, les Yellow Tigers se reprennet et arrêtent cette hémoragie de petits points perdus. Elles réduisent l’écart grâce à Herbots et à Sobolska : 17-20 mais ne peuvent empêcher les joueuses de la coach Nakada de filer à 17-23. Plusieurs changements sont effectués dns notre équipe et celle-ci reprend des couleurs et pre,d des points : 20-23. Stragier rate son service alors : 20-24. Les Yellow Tigers sauvent bien deux balles de set mais pas la troisième : 22-25.

Pour aborder la deuxième manche, Gert Vande Broek change nos deux centrales, fait monter Stragier et fait également appel à Valkenborg comme libéro. Les Japonaises comptent rapidement trois points d’avance : 3-6. On a alors droit à un récital d’arbitrage qui, très justement, ne laisse passer aucune touche douteuse. Grâce à Koga et Shinnabe, les Japonaises gardent l’avantage, 6-8 mais on sent que notre équipe prend l’ascendant avec Van Avermaet et Lemmens qui font bien le ménage au bloc. Les Yellow Tigers passent en tête à 15-14 et, à 17-16, signent, avec Herbots qui crache le feu, une très belle série de 6 points. Le set est plié : 25-20

Le set suivant fut du même tonneau si ce n’est qu’il fut plus équilibré. Les nôtres connurent de beaux passages, entre 6-9 et 10-9 pour commencer et, surtout, quand elles furent menées 22-23 après avoir été en tête depuis 19-19. Lemmens et Grobelna par deux fois firent alors les points qui plaçaient les nôtres sur la rampe de la victoire : 25-23.

Le début de la quatrième manche confirma rapidement cette impression. Les Yellow Tigers, très bien conduites par Ilka Van de Vijver qui pouvait compter sur de belles réceptions, s’envolaient littéralement : 6-1. Les Japonaises ne savaient plus où donner de la tête. Van Gestel réalisait de belles choses au poste 4 tandis que Herbots se montrait intraitable dans ses attaques. Comme nos centrales lisaient bien le jeu japonais, la relation bloc-défense était impeccable et permettait à Valkenborg de se mettre en valeur également. Nos compatriotes creusaient l’écart et le portaient à 7 points : 14-7 et même davantage encore : 17-8. Les Japonaises ne s’avouaient pas vaincues pour autant et, par l’entremise de Ishii et de Shinnabe, réduisaient un peu l’écart : 17-11. Elles ne purent cependant faire mieux car l’étau belge se refermait au bloc et les marteaux Herbots et Grobelna continuaient à pilonner : 18-12, 20-15, 22-16 sur un kill block de Van de Vijver, 23-17 par Grobelna et 25-18 par Grobelna à nouveau.

La Belgique remportait là une de ses victoires les plus significatives de ces dernières années et, grâce à ce deuxième succès en deux jours, avait non seulement montré que le match contre les USA n’avait été qu’un mauvais jour mais surtout qu’elle entendait bien conserver sa place dans le grand concert de la Volley Nations League. Un grand bravo à toutes nos Tigers et à tous ceux qui les encadrent.

Absolut Sport Absolut Volley

Nos Yellow Tigers se battent comme des tigresses et gagnent avec brio

 

 

Nos Yellow Tigers avaient quelque peu déçu hier. En effet, à dire vrai, nous avions attendu un beau coup de la part de nos joueuses qui avaient l’avantage d’affronter une équipe américaine qui alignait de fort jeunes éléments tandis que les nôtres disposaient des mêmes éléments que ceux qui avaient fait une belle campagne VNL l’an dernier. Il n’en fut rien car nos joueuses ne furent pas assez bonnes en réception et, par voie de conséquence, furent faibles en attaque, domaine dans lequel elles ne réussirent que 26 points gagnants tandis que les américaines en réalisèrent 46.

Mais, on le sait, les joueuses conduites par Gert Vande Broek et Kris Vansnick ont du tempérament et un sens de l’honneur bien aiguisé. Quelle prestation allaient-elles donc livrer face aux Bulgares qui avaient perdu la veille 1-3 face aux Japonaises et qui savaient qu’elles se devaient de l’emporter pour prendre un avantage sur nos compatriotes au niveau du classement?

De fait, nos Yellow Tigers ont montré ce mercredi deux visages. Le premier était celui de la veille, c’est-à-dire celui d’une équipe qui se cherchait et qui ne parvenait pas à embrayer la vitesse supérieure quand il le fallait. Les réceptions n’étaient pas des plus précises et nos attaquantes pas des plus efficaces même s’il y avait déjà une amélioration par rapport au match contre les USA. Ainsi s’explique l’avance prise par les Bulgares qui, pouvant compter sur la force de frappe des Dimitrova G et S. et de Miroslava Paskova, donnaient l’impression de filer vers la victoire quand, après avoir empoché les deux premiers sets (25-19/25-15), elles menaient 17-16 dans la troisième manche.

Que se produisit-il alors ? Nos deux pointeuses, Herbots et Van Gestel, réalisèrent deux très belles attaques et le bloc fit le point suivant. Cela donnait 17-19 et le match prit à partir de ce moment une tout autre tournure. Les réceptions de nos joueuses se firent plus précises, les attaques beaucoup plus percutantes ou plus travaillées et le bloc (avec Janssens et Sobolska qui faisaient du beau travail) jouait le grand rôle qui permettait soit de faire des points soit d’effectuer de bonnes défenses. Les Yellow Tigers se mirent alors à pratiquer un très beau volley et à museler complètement leurs adversaires : 22-25/16-25.

Dans le tie-break, les nôtres prirent un excellent départ grâce aux services très tranchants de Janssens et poursuivirent sur cette bonne lancée grâce à Herbots qui transformait quasi tous ses smaches en points gagnants: 1-4, 2-6. Les Bulgares ne s’avouaient pas vaincues et revenaient à 6-7. Mais, avec Van Gestel, qui attaquait bien le long de la ligne adverse ou jouait bien avec les mains du bloc, Grobelna et Herbots, qui crachait le feu, les Yellow Tigers reprenaient de l’air: 7-10. A 9-10, elles faisaient un nouveau trou: 9-13. La partie gagna encore en intensité quand, sous l’impulsion de Dimitrova et suite à deux ratés des nôtres, les Bulgares revinrent à 13-13. Herbots sortit alors un smash 5 étoiles. Les Bulgares étaient plus que sous pression et elles rataient leur dernier smash. Cela donnait 13-15 au marquoir. Et une belle et grande victoire.

Les Yellow Tigers remportaient ainsi de très méritoire manière une rencontre qui leur permettra de voir la suite des opérations avec un moral tout (re)trouvé. Tant mieux tant mieux.

 

Equipe belge : Britt Herbots (3), Ilka Van De Vijver (17), Natalie Lemmens (4), Céline Van Gestel (7), Kaja Grobelna (8), Dominika Sobolska (10), Dominika Strumilo (12), Marlies Janssens (13), Jutta Van De Vijver (15), Karolina Goliat (16), Silke Van Avermaet (19), Jodie Guilliams (20), Manon Stragier (21), Anna Valkenborg (22)

Absolut Sport Absolut Volley

Nos Yellow Tigers trop inconsistantes face à une jeune et alerte équipe US

Dès les premiers échanges du premier match de la VNL 2019, il était permis de réaliser que Karch Kiraly avait laissé au repos plusieurs de ses pions forts habituels comme Hill, Larson , Bartsch Hackley. Cela ne voulait évidemment pas dire que les Américaines qui se trouvaient sur le terrain étaient venues en Bulgarie pour faire de la figuration.. Bien au contraire, elles étaient là et entendaient bien montrer toutes leurs qualités.

Même si elles ne produisaient pas très forte impression, les Américaines jouaient très proprement et surtout avec grande efficacité, surtout dans le chef de Drews qui fut assurément l’élément qui, avec la passeuse Poulter, tira l’équipe US vers le haut pendant toute la rencontre. De fait, les USA eurent l’avantage au marquoir durant toute la partie. Après un début très partagé, elles creusèrent à 9-12 un écart de 3 points qui mettait les Yellow Tigers en situation défensive. Les nôtres se battaient mais l’on voyait bien que plusieurs de nos titulaires n’étaient pas au mieux de leur forme. Grobelna faisait heureusement exception à ce moindre rendement général et, quand Herbots réalisa un bel ace à 20-21, on se mit à espérer que nos compatriotes allaient passer devant et mettre enfin leurs adversaires sous pression. Grobelna rétablissait à nouveau l’égalité à 22-22 et Van de Vijver fit de même à 23-23 mais, à 23-24, Courtney effectuait un très beau sauvetage et Drews, toujours elle, mit le ballon au sol pour compte des USA, 23-25.

Le second fut beaucoup plus vite expédié puisqu’il se termina sur le score assez inusité de 8-25 en faveur de Drews et de ses équipîères, Drews qui fit très mal au service quand le marquoir passa ainsi de 3-4 à 3-17. Pendant tout ce temps, qui apparut bien long et difficile à supporter, il fut permis de constater que notre réception était assez poreuse et que nos pointeuses Herbots et Van Gestel avaient beaucoup de peine à justifier la confiance placée en elles par Gert Vande Broek et Kris Vansnick.

La troisième manche fut heureusement moins catastrophique pour nos couleurs. Les Américaines prirent bien l’avance au marquoir dès les premiers ballons mais les nôtres, avec Sobolska qui épaulait bien Grobelna, revinrent ainsi de 9-14 à 21-21 (sur un troisième ace de Herbots). Elles ne purent malheureusement donner le coup de rein qui leur aurait peut-être permis de rester dans le match. Rettke, Drews et Whilhite firent alors la différence, celle qui mettait fin à la partie.

Equipe belge : Britt Herbots (3), Ilka Van De Vijver (17), Natalie Lemmens (4), Céline Van Gestel (7), Kaja Grobelna (8), Dominika Sobolska (10), Dominika Strumilo (12), Marlies Janssens (13), Jutta Van De Vijver (15), Karolina Goliat (16), Silke Van Avermaet (19), Jodie Guilliams (20), Manon Stragier (21), Anna Valkenborg (22)

Coaches : Gert Vande Broek et Kris Vansnick

Absolut Sport Absolut Volley