Les séries de la Promotion FVWB passent de 11 à 12 équipes

Comme le dit bien le dicton, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ainsi, en lisant le communiqué qui, émanant du Président de la FVWB, est déjà publié sur le site de la FVWB, on peut apprendre que les séries du niveau de compétition dit “Promotion”, qui seront gérées par la FVWB, comprendront 12 équipes et non 11 comme initialement prévu.

Cela signifie qu’il y aura donc plus d’équipes appelées en provenance des championnats provinciaux. Pour autant que celles qui ne devaient pas monter entendent “faire le saut” bien évidemment. Vous trouverez ci-après le tableau qui reprend toutes les équipes concernées par cette information.

Il est à noter que les inscriptions pour participer à ce championnat de la “Promotion” sont à rentrer auprès du secrétariat de la FVWB avant le 15 mai prochain au plus tard.

Comme il est permis de le réaliser, les clubs concernés ont un bon bout de temps devant eux pour peser le pour et le contre de leur décision.

C’est bonne chose….

_____________________________________________

Au vu des changements organisés par la réforme des compétitions de Volley Belgium, le Conseil d’administration de la FVWB a décidé d’organiser le championnat des séries « Promotions » (niveau 5) selon une structure de 3 fois 12 équipes.

Cela implique que des équipes supplémentaires de P1 seront amenées à présenter leur inscription à ce championnat

Vous trouverez ci-joint les équipes concernées.

Suivant les inscriptions (à rentrer pour le 15 mai au plus tard), l’organisation des 3 séries de 12 équipes sera organisée en tenant compte de la répartition géographique des clubs.

Bon championnat à tous

Bien à vous,

Daniel Van Daele,

Président FVWB

________________________________________________________________________

https://www.volleyaif.be/site/images/Championnat/19-20/promotions_dames_2020.docx_

https://www.volleyaif.be/site/images/Championnat/19-20/promotions_hommes_2020.docx

_________________________________________

Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Vive le déconfinement

Après 26 jours de mesures strictes pour endiguer la propagation de la maladie, les chiffres fournis ce lundi 6 avril par le porte-parole du Centre de crise tendent à indiquer que l’on semble arriver “sur une sorte de plateau, mais qu’on ne puisse pas encore parler de baisse.” Le virus est toujours bel et bien parmi nous. C’est pourquoi il y a toujours lieu de respecter au mieux les mesures de confinement telles qu’elles ont été portées à la connaissance de chacune et de chacun par les Autorités fédérales, régionales et communales.

Comme il est également permis de remarquer que restent assez balbutiants les moyens qui pourraient améliorer la gestion de la pandémie et, ainsi, accélérer le déconfinement, il apparaît très clairement qu’il serait vain de tirer des plans sur la comète en matière de reprise rapide des activités sportives en dehors de celles qui seront préconisées à usage personnel.

Cela n’empêche qu’il faut conserver à l’esprit que ces activités sportives reprendront, tôt ou tard, leur cours et, en cela, nous avons encore été avertis hier que “le retour à la normale ne pourra se faire que graduellement”.

Cela veut dire que cela se fera sur un mode mineur dans un premier temps quand les rassemblements de personnes seront encore “mesurés” dans leur dimension et/ou “limités” dans leurs déplacements.

Cependant, oui, un moment viendra où “tout le carrousel sportif” pourra se remettre à tourner. Quand cela aura-t-il lieu ? Là n’est pas le sujet de cet article tant, de fait, il n’est pas le plus essentiel si l’on veut bien avoir à l’esprit que ce qu’il importe de prendre prioritairement en considération est la santé physique de tout un chacun en premier et, par la suite, la restauration du monde sportif dans un univers qui sera lui-même changé .

L’une des questions qu’il est permis de se poser en ces moments où il nous est donné “assez bien de temps” pour la réflexion est de savoir sous quels nouveaux habits et avec quelles nouvelles motivations, dans cet “après-coronavirus” dont on parle beaucoup dans toutes les sphères qui pèsent sur la conduite des humains, le milieu sportif, et celui du volley-ball en son sein, va se présenter après l’intrusion de ce coronavirus dans nos esprits, sinon dans nos corps pour beaucoup, et les ondes de choc qui en ont résulté sur notre mode de vie ainsi que sur les conditions matérielles de celle-ci.

Pour ce qui concerne le volley-ball dans notre pays, on sait déjà que, à plusieurs des étages de la famille belge de notre sport, des personnes “planchent” sur des plans de sortie de crise, sur des programmes portant sur une durée de 4 ans quand il ne s’agit pas de plan plus spécifiquement encore tourné vers les Jeux olympiques de 2024.

Qui sont aux manettes pour ce faire? Quelles sont les orientations données à ces travaux ? A quelles fins précises ceux-ci sont-ils menés ? Voilà autant de questions, et il y en a bien d’autres de ce genre que l’on pourrait poser, auxquelles je ne peux apporter la moindre parcelle de réponse. Là ne sont pourtant pas les seuls foyers où l’on s’active pour préparer le moment où le volley-ball sortira du long tunnel dans lequel il se trouve, comme nous tou(te)s, confiné et, dans son cas, privé de lumière.

En effet, au niveau de certains des comités des entités de la FVWB, entités provinciales ou régionale qui se font très actives au cours de ces derniers temps, il est des dirigeants qui cherchent à trouver de quoi aider financièrement les clubs, soit sous la forme de report de notes à payer ou encore sous la forme de returns anticipés sur cotisations auxquels les clubs ont droit selon la réglementation interne de ces entités. Comme il est permis de s’imaginer d’une part et de s’en rendre compte par ailleurs, le monde du volley-ball belge bouge et cherche à se doter de moyens qui lui permettront de se remettre en route une fois qu’il sera autorisé de le faire.

Mais pour aller dans quelle direction ? Pour poursuivre celle qui mène le volley-ball, comme le sport en général, dans cette course éperdue vers ce qui “brille” et qui coûte souvent plus qu’il n’est possible d’en retirer comme ressources assurées pour y accéder.?

Mais avec quels moyens financiers? La créativité devra être là au pouvoir car, il était déjà permis de le constater avant le choc qu’a été le déferlement de la vague du Covid-19 sur la planète, l’argent se fait de plus en plus difficile à trouver pour financer des activités sportives et il existe de moins en moins de jardins où il est encore possible d’en décrocher de certains arbres.

Avec quels instruments et quels dirigeants? La crise que nous traversons aura permis à chacun de réaliser que, si notre sport peut se targuer d’avoir pris rapidement de bonnes décisions pour ce qui concerne la fin des compétitions, il se montre pour l’heure plus que désordonné, payant là sans doute le prix de réformes faites par des personnes qui ont le plus souvent confondu “vouloir bien faire” avec “savoir bien faire”.

Comme on peut le voir, les interrogations ne manquent pas. Aussi, dans pareil contexte, il est permis de se demander si, comme l’idée bourgeonne actuellement dans des milieux autres que ceux du sport, il ne serait pas opportun de prévoir, d’ici la fin de l’année, la mise sur pied d’un “Forum”. Celui-ci, qui pourrait avoir un caractère européen ou interfédéral, aurait pour thème “le Volley-ball”(ou Le Sport): quid demain?) et réunirait ces différentes forces déjà en mouvement aujourd’hui et d’autres qui seraient invitées en fonction de leurs connaissances du monde du sport. l s’agirait d’y accueillir également des spécialistes de ces sciences qui nous démontrent en quoi, comme Edgar Morin ne cesse de nous le répéter avec justesse depuis longtemps, nous vivons de plus en plus “sous l’emprise de l’addiction aux produits de qualité médiocre et aux vertus illusoires, de l’incitation à l’apparemment nouveau, de la recherche du plus plutôt que du mieux”.

Oui, pareil Forum pourrait être occasion de nous ramener à l’essentiel, c’est-à-dire à retenir l’important et à rejeter le frivole, le superflu, l’illusoire. Pour permettre ainsi au Volley-Ball, comme cela est appelé à se faire dans d’autres sports, de donner plus de sens encore à nos vies.

Oui, vive le déconfinement.

Imagine

You may say I’m a dreamer

But I’m not the only one

I hope someday you’ll join us

And the world will live as one

Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Tchalou Volley menacé de descendre en Ligue B

Il y a quelques jours, j’avais eu l’occasion de vous rapporter que les décisions prises par les membres du Conseil d’Administration de Volley Belgium avaient fait quelques vagues dans le landerneau du volley-ball francophone. C’est ainsi que, à la requête de deux de ses membres, le Conseil d’Administration de la Fédération de Volley Wallonie Bruxelles a tenu un nouveau Conseil d’Administration ce jeudi. C’est, confinement oblige, par voie de vidéo-conférence que cette réunion s’est tenue.

Selon différentes sources d’information, elle se déroula sans anicroche. Elle fut même considérée comme utile par d’aucuns dans la mesure où elle permit, en dépit de la difficulté qu’il y a de dialoguer par le truchement de cette forme de consultation très utilisée pour l’heure, d’aplanir les points qui faisaient “problèmes” aux yeux de certains.

Parmi ces deux ou trois points épineux figurait principalement la décision arrêtée par les membres du CA de Volley Belgium d’appliquer stricto sensu le règlement de la compétition pour la partie relative aux descentes des équipes faisant désormais partie des échelons nationaux de la pyramide du volley-ball en Belgique.

Si, de fait, il n’y avait finalement pour les membres du CA de la FVWB que matière à regretter que les dirigeants de Volley Belgium aient cru bon d’actionner les dispositions relatives aux descentes, ils s’accordèrent pleinement pour dénoncer les invraisemblances de certains classements qui avaient déjà circulé dans certaines travées de Volley Belgium.

Quels sont ces foyers de grand feu ?

Je n’en épinglerai qu’un seul ici tout en spécifiant bien dès l’abord que cela ne veut nullement dire que les autres ne méritent pas d’être considérés avec la même attention.

Ce feu est celui qui menace l’équipe première de Tchalou Volley. En effet, celle-ci est, pour l’heure, considérée comme étant en situation d’être reléguée en Ligue B. Cela est pour le moins surprenant, sinon plus que heurtant à vrai dire. En effet, avant même d’aborder les playdowns, le club de Lendelede avait fait savoir au responsable de la compétition nationale que son équipe représentative ne prendrait pas part au deuxième volet de la compétition, celui des playdowns. C’est d’ailleurs sur la base de cette information que le calendrier des playdowns ne faisait déjà plus mention de l’équipe flandrienne.

Alors, comment se fait-il que, aujourd’hui, l’équipe hennuyère se retrouve ainsi dans cette situation où, après avoir eu pendant quelques semaines toutes les assurances qu’elle ferait encore partie du championnat de la Ligue A lors de la prochaine saison, elle est virtuellement reléguée en Ligue B? Tout simplement parce que, les playdowns n’ayant pas encore débuté, le classement arrêté à la fin de la première phase du championnat est là, marquant, pour indiquer qu’elle a terminé celle-ci en dernière position.

Comme on peut le voir, il s’agit là d’une interprétation du règlement qu’il est permis de qualifier d’extrêmement « pointue »et qui, faite par on ne sait trop qui puisque les trois responsables de la Cellule nationale des Rencontres ont présenté conjointement leur démission à la suite de la décision prise par les membres du CA de Volley Belgium, ne tient donc pas compte de la communication faite par le club flandrien avant même la fin de la première tranche du championnat.

Est-il besoin de le dire, les discussions vont être chaudes, d’ici le prochain Conseil d’Administration de Volley Belgium qui est prévu le 16 avril, pour permettre à l’équipe hennuyère de rester la saison prochaine au plus haut niveau de l’élite nationale féminine, et ce , en compagnie de Modal Charleroi et de VBC Aubel qui, on ne l’a pas assez souligné jusqu’à présent, a plus que dominé la compétition de la Ligue B au cours de cette dernière saison.

En dehors de ce cas brûlant qu’est celui de Tchalou, il en est deux ou trois autres qui prêtent également à remise en bon état car, dans le cadre d’autres divisions que celle de la Ligue A Dames, il n’a pas été tenu compte, là, de décisions judiciaires pendantes ou de résultats acquis après la première phase des compétitions concernées.

Cela étant et sachant qu’ils seront sans doute appelés à subir l’une ou l’autre correction, les classements ajustés que vous pourrez trouver ci-après en cliquant sur les liens vous permettront de vous faire une idée sur les mouvements qui vont être opérés et qui dégageront la configuration générale de la compétition dite nationale lors de la prochaine saison.

Classements Messieurs

Classements Dames

Prenez bien soin de vous et de votre entourage. Bon dimanche déjà.

Absolut Sport Absolut Volley

Décision du Conseil d’Administration de Volley Belgium

COMMUNIQUE DE LA DÉCISION DU CONSEIL
D’ADMINISTRATION VOLLEY BELGIUM QUI S’EST TENU LE 27/03/2020


DÉCISION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION VOLLEY BELGIUM asbl DE DATO 27/03/2020

Le conseil d’administration de l’asbl Volley Belgium a décidé le 11 mars 2020 de suspendre les championnats et les coupes en cours. Toutes les organisations prévues par Volley Belgium, Volley Vlaanderen et de la Fédération Volley Wallonie-Bruxelles ont également été annulées en raison de l’impact exceptionnel du confinement visant le contrôle du virus Covid19 dans laquelle nous nous trouvons.

En conséquence, le conseil d’administration de Volley Belgium asbl a décidé, lors de sa réunion du 27 mars 2020, que, suite à cette situation de force majeure exceptionnelle, elle établira un classement définitif sur la base du classement arrêté à la date du 11 mars 2020 [= règle générale].

Toutefois, compte tenu de la structure spécifique et divergente du calendrier de la EUROMILLIONS VOLLEY LIGUE (LAM) et du fait qu’il était déjà prévu par le règlement qu’à la fin de la saison aucune équipe ne descende au niveau 2, aucun classement final ne sera établi dans la LAM à ce moment. La distribution des tickets européens sera d’abord discutée au sein de l’organe consultatif entre Volley Belgium asbl et l’association belge Volleyballiga asbl, à savoir le RCB (Regulation Co-operation Body) [= exception 1].

La situation exceptionnelle actuelle a en outre conduit au fait que, dans un certain nombre de séries, les équipes n’avaient pas joué un nombre identique de matches. L’objectif du conseil d’administration étant de déterminer un classement final pour toutes les séries de manière transparente et claire, un calcul de correction adapté à ces cas est appliqué [= exception 2].

Du principe de montées et descentes des équipes :

  1. Cette année, aucun titre de champion ne sera attribué (dans aucune série);
  2. Pour déterminer le classement final dans chaque série, le classement arrêté à la date du 11 mars 2020 sera utilisé (= règle générale). Cette règle générale sera d’application pour les séries nationales et les autres séries (y compris LAD et N1H). (sauf LAM = exception 1)
  3. Pour toutes les séries ( nationales, des ailes, des provinces ou régionaux) où les équipes n’auraient pas joué un nombre identique de matches, la procédure suivante sera utilisée pour le calcul du classement final (= exception 2) :

Nous calculons le nombre moyen de points du classement par match pour chaque équipe des rencontres déjà joués. Ce sont les points que vous obtenez en cas de victoire ou de défaite ;

Cette moyenne est ensuite multipliée par les matchs restant à jouer et ajoutée aux points déjà obtenus ;

Sur la base du nouveau total de points de chaque équipe, un nouveau classement sera établi, qui servira de classement final pour déterminer les montants et les descendants dans les différentes séries ;

Le nombre moyen de points par match sera également déterminant pour comparer les équipes de différentes séries, où normalement des matchs tests auraient dû être disputés.

En ce qui concerne les séries nationales, par exemple, les séries LBD et LBH relèvent également de l’exception 2. Après avoir appliqué les règles ci-dessus, nous obtiendrons le classement final pour la saison 2019-2020. Ces classements finaux seront utilisés pour :

la détermination des montées et descentes dans les différentes séries ;

comme base pour la reclassification des séries de compétition en vue de la réforme de la compétition qui débutera au cours de la saison 2020-2021 ;

la distribution des tickets européens dans la LAD sera décidée par Volley Belgium asbl après consultation de la Belgian Volley League Women. La distribution des tickets européens dans la LAM sera décidée par Volley Belgium asbl après consultation au sein de l’organe consultatif entre Volley Belgium asbl et l’association belge Volleyballiga asbl, à savoir le RCB (Regulation Co-operation Body).

Le conseil d’administration de Volley Belgium asbl et ses deux entités fédérées sont unanimement convaincus qu’avec ce règlement, la décision est prise de la manière la plus transparente et la moins ambiguë possible tout en respectant les règlements en vigueur.

Les deux ailes s’engagent à étendre cette décision et cette méthode de travail au sein de leur propre aile et des provinces sous-jacentes. Le classement final de chaque série sera publié par les responsables de la compétition sur les sites web des 3 fédérations au plus tard le 4 avril 2020.

Pour le conseil d’administration Volley Belgium,

Guy Juwet, Président Volley Belgium,

Daniel Van Daele, Président FVWB,

Jean-Paul De Buysscher, Président Volley Vlaanderen

Absolut Sport Absolut Volley Non classé

« Nouveau Temps » pour la formation

Pendant toute cette période durant laquelle les rassemblements ne sont plus autorisés et où, se conformant aux mesures de confinement instaurées par les Autorités fédérales, régionales et locales, chacun(e) est tenu(e) de rester le plus possible à la maison, il s’agit d’occuper au mieux tout ce temps devenu disponible. Du moins pour celles et ceux qui ont vu se réduire ou s’atrophier leurs activités habituelles.

Dans le cadre de ce grand chambardement des habitudes de tous les jours, la Commission de Formation des Entraîneurs de Volley-Ball (CFEVB) de la FVWB se fait plus active que jamais. Ainsi, par l’entremise de Marc Cloes qui en est le responsable, elle vient de diffuser deux newsletters pour faire connaître toutes les initiatives et toutes les activités qui sont de nature à intéresser toutes les personnes qui gravitent dans les milieux francophones de la formation et de l’encadrement de notre “monde du volley-ball”.

Je vous livre la première de ces deux newsletters, étant entendu que, dès demain ou lundi au plus tard, je publierai la seconde. Pour faire durer ainsi le plaisir d’une part et pour vous permettre de digérer tout à votre aise le contenu de ce qui suit d’autre part .

Histoire de réaliser, de manière rendue aussi étalée que concrète, que nous entrons déjà, à petits pas certes mais de façon inéluctable, dans un nouveau Temps de formation.

Belle journée à vous.

———————————————————

Tout d’abord, la CFEVB se joint aux autorités publiques pour encourager tous les coaches à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires qui permettront de limiter les effets de l’épidémie de COVID-19 !!! Nous sommes conscients que ce contexte inédit perturbe totalement l’organisation de la vie de chacun d’entre vous, que cela soit sur un plan personnel, professionnel ou sportif. Afin que l’inactivité forcée soit mise à profit, nous proposons ci-dessous une série d’opportunités de formations en espérant qu’un maximum d’entraîneurs saisiront la balle au bond !

Voici donc des informations relatives à des activités organisées dans les prochaines semaines au niveau de la formation des entraîneurs, organisées depuis le 08/03/20. 

Formations initiales

Alors que les activités sur le terrain sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, peut-être est-ce le moment d’en profiter pour s’investir dans des activités de formation. En effet, les formateurs de la CFEVB se mobilisent pour proposer des activités de formation à distance. Une opportunité à saisir pour rentabiliser l’arrêt des activités sportives, actualiser ses connaissances, rester en contact avec des collègues, accumuler un maximum de dispenses pour l’obtention d’un brevet supérieur, faire le plein de points de formation (même si cet aspect devrait être secondaire dans un processus de formation !), …

Activités proposées:

Formation ‘Basic’. Pour coacher la première année, les personnes qui n’ont jamais entraîné doivent effectuer une formation en ligne (durée estimée à +/- 4h – y compris la rédaction obligatoire d’une analyse personnelle de l’outil) : le module Basic. Il s’agit des modules CS 111, CS121 et CS 122 intégrés à la formation Animateur, elle-même intégrée à la formation MSIn. Pourquoi ne pas faire valoir le contexte actuel pour inciter un maximum d’affilié.e.s à faire la démarche. Pour rappel, l’attestation Basic permet également d’être dispensé du quart de la formation Animateur ! Cela motivera peut-être certain.e.s de participer à l’une de ces formations qui seront encore organisées d’ici la fin de l’année civile. Inscriptions pour le module Basic : contacter Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Une remarque générale : au fil du parcours de formation, les candidats sont invités à noter dans un tableau leurs commentaires sur chaque partie du parcours de formation en ligne. Il importe de le compléter au fur et à mesure !!! La dernière partie de la formation consiste à expliquer, sur base de ce qu’il/elle a appris, quatre actions concrètes que l’entraîneur.e mettra en place dans sa pratique.

* Formations Animateur Volley-Ball. Pour l’instant, la formation Animateur VB de Liège animée par Francis Devos (26/04 à Spa et 03/05 à Marchin) est maintenue. Evidemment, une prolongation de la période de confinement nous amènerait à revoir cette programmation. Les autres formations sont en attente. Veuillez manifester votre intention de participer à ces formations auprès de Mme Alexandra Sepp (coachs@fvwb.be).

* Formation Moniteur Sportif Initiateur Volley-Ball. La formation MSIn VB 2020/1 va être adaptée en fonction de la crise du COVID-19. En fait, la situation actuelle précipite le recours à des activités de formation à distance. Celles-ci seront programmées à partir du mois d’avril. En effet, le confinement devrait permettre à un certain nombre d’entraîneurs de se libérer. Les activités seront planifiées pendant la semaine et le week-end, à des moments qui sont habituellement réservés à des activités d’entraînement ou de compétition. Des solutions seront recherchées pour aider des collègues engagés en première ligne sur le front de la lutte contre le virus !!!

L’horaire n’est pas encore connu. Il dépendra du nombre de personnes qui s’inscriront. En effet, compte tenu des circonstances, nous allons proposer une formule un peu différente : deux types d’activités seront proposés (les informations communiquées ci-dessous restent sujettes à modifications afin de s’adapter aux possibilités !):

1)      Les modules organisés en enseignement à distance (cours synchrones -S- à suivre à un moment donné ; cours asynchrones -A- qu’il est possible de suivre n’importe quand ; travaux à réaliser chez soi -T). Ceci concerne les modules CS 111 (Basic – 0,5hA), CS112 (0,5hT), CS113 (2hA+S), CS121 (Basic – 1hA), CS122 (Basic – 2h30A), CS123 (3x1hS), CS131 (3x1hT+S), CS132 (3x1hT+S), CS134 (3x1hT+S), CS141 (2x1hS), CS151 (2x1hS).

2)      Les modules qui seront organisés en présentiel dès que le confinement sera suspendu (éventuellement en même temps que la formation MSIn 2020/2 organisée à la Toussaint). Ceci concerne tous les modules où des prestations sur le terrain constituent l’assise des activités de formation, à savoir les modules CS124 (6h), CS125 (3h), CS126 (4h, CS127 (2h), CS128 (1,5h), CS129 (3h), CS132 (3h).

Le programme de base de la formation MSIn est disponible en cliquant ICI.

Nous allons distinguer trois types de candidats :

1)      Ceux qui souhaitent s’inscrire à l’ensemble du cours 2020/1, qui vont suivre tous les modules et passer les évaluations ;

2)      Ceux qui veulent capitaliser des modules en vue d’une inscription future à l’ensemble du cours, qui suivront certains modules à distance et passeront les évaluations associées ;

3)      Ceux qui participeront au(x) module(s) à distance de leur choix et renverront une analyse réflexive pour obtenir des points de formation continue.

Les inscriptions seront clôturées début avril, en fonction des décisions du Conseil National de Sécurité. Elles doivent être effectuées en renvoyant le formulaire téléchargeable ICI à Marc.Cloes@skynet.be. Coût : calculé en fonction du nombre de modules choisis (+/-2,5€/h pour les modules à distance ; +/-5€/h pour les modules en présentiel).

* Formation Moniteur Sportif Educateur Volley-Ball. Comme pour les MSIn, la CFEVB a adapté le programme initialement prévu. Les deux types de cours identifiés ci-dessus seront également proposés :

1)      Les modules organisés en enseignement à distance (cours synchrones -S- à suivre à un moment donné ; cours asynchrones -A- qu’il est possible de suivre n’importe quand ; travaux à réaliser chez soi -T). Ceci concerne les modules CS 221 (3x1hS), CS222 (3hT+S), CS223 (3hT+S), CS225 (3hT+S), CS227/1 (4x1hS), CS228 (3hT+S), CS229 (1,5hA), CS231 (1hA), CS232 (3hT+S), CS234 (1,5hS), CS241 (2hA+S), CS251 (1,5hS), CS252 (1,5hS).

2)      Les modules qui seront organisés en présentiel dès que le confinement sera suspendu concernent ceux où des prestations sur le terrain constituent l’assise des activités de formation, à savoir les modules CS224 (3h), CS226 (1,5h), CS227/2 (1,5h, CS233 (3h), CS235 (2h).

Le programme de base de la formation MSEd est disponible en cliquant ICI.

Comme pour la formation précédente, il est possible de s’inscrire en tant que :

1)      Candidat souhaitant s’inscrire à l’ensemble du cours 2020/1, qui vont suivre tous les modules et passer les évaluations ;

2)      Candidat souhaitant capitaliser des modules en vue d’une inscription future à l’ensemble du cours, qui suivront certains modules à distance et passeront les évaluations associées ;

3)      Candidat qui participera au(x) module(s) à distance de son choix et renverra une analyse réflexive pour obtenir des points de formation continue.

La date limite des inscriptions est liée aux décisions du Conseil National de Sécurité. Nous recommandons aux entraîneurs intéressés de renvoyer le plus tôt possible le formulaire téléchargeable ICI à Marc.Cloes@skynet.be. Coût : calculé en fonction du nombre de modules choisis (+/-2,5€/h pour les modules à distance ; +/-5€/h pour les modules en présentiel).

* Formations ‘1ers soins en milieu sportif’. Les formations traditionnelles présentées dans le numéro précédent des VB-Coaches-News sont annulées jusqu’à la modification des consignes de protection sanitaire. Toutefois, Thibault Lycops nous a signalé que Act For Life – Human Pragma Concept asbl (Chaussée de Bruxelles 4 bte 3 à 1470 Baisy-Thy – 02/387.11.21 – support@actforlife.be – www.actforlife.be) propose, pour une partie du cours de base (équivalent de 3 heures de cours) ou les recyclages (équivalent à 2 heures de recyclage), un enseignement à distance via son serious game (qui détient les mêmes reconnaissances que les formations présentielles). Eu égard au contexte, cette formation à distance est proposée gratuitement pendant la durée du confinement. Le complément d’heures, en présentiel, nécessaire pour obtenir le brevet de base ou le recyclage sera à planifier ultérieurement et l’asbl ne manquera pas de recontacter les participants afin de refixer de nouvelles dates dès que la situation le permettra. Les bureaux restent ouverts pour toute information complémentaire.

* Formations cours généraux ADEPS. Les examens du 14/03/20 (2ème session) ont été annulés. Ils sont reportés à une date ultérieure (plus d’infos après la période de confinement prévue jusqu’au 05/04/2020). Par ailleurs, les inscriptions à la prochaine édition d’examens prévus les 09/05/2020 (1ère session) et 20/06/2020 (2ème session) sont temporairement suspendues. Les inscriptions déjà réalisées sont conservées (plus d’infos après la période de confinement prévue jusqu’au 05/04/2020).

Formations continues (ordre chronologique)

* En raison du confinement, les deux clinics proposés dans le numéro précédent des VB-Coaches-News (René Malengreaux – dimanche 29 mars ; Dominique Blairon – samedi 4 avril) sont reportés à une date ultérieure. Les informations seront communiquées dès qu’elles seront disponibles.

* Herman Vleminckx (Directeur technique de la FVWB) animera une vidéoconférence interactive sur le thème « L’entraînement des jeunes : Philosophie, implications pratiques, stratégies ». Cette activité se déroulera un lundi, un mercredi ou un vendredi soir (19h30-21h30). Inscriptions en renvoyant dès que possible le formulaire en ligne accessible en cliquant ICI. Confirmation en fonction du nombre de personnes inscrites.

* Christian Didembourg et Jérôme Cornet (Commission Arbitrage de la FVWB) proposent d’animer deux tables de discussion online, ouvertes chacune à 12 coaches, sur le thème « Ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’arbitrage sans oser le demander ». Cette activité se déroulera un mardi ou un jeudi soir (19h30-21h30). Pour s’inscrire, renvoyer dès que possible le formulaire en ligne accessible en cliquant ICI. Confirmation en fonction du nombre de personnes inscrites.

Informations diverses

* Quatre livres à découvrir :

–           Apprentissage ludique du volley-ball : 1 contre 1 – 35 entrainements pour joueurs débutants ou avancés, un bestseller côté néerlandophone, écrit par Jos Rutten et traduit en français par Francis Devos. Information en cliquant ICI ou en contactant le traducteur (francis@devos.dk). Prix :  42€ + frais de livraison.

–          Volley-ball. Secrets d’entraînement, un livre de Benoit Corroyer, formateur d’entraîneurs de la FFVolley (Fédération Française de Volley) paru il y a quelques mois chez Amphora. Il vise à apporter un support pédagogique concret et accessible à toutes les personnes qui encadrent des joueurs de volley, qu’ils soient débutants ou confirmés. L’ouvrage est vendu au prix de 27,50€. Commande possible en cliquant ICI

–          New functional training for sports, un ouvrage de Michael Boyle, paru en 2016, qui synthétise les principes actuels de la préparation physique. Il est complété par des ressources en ligne. Renseignements en cliquant ICI.

–          Complete conditioning for volleyball, de Steve Oldenburg, est un livre qui passionnera les entraîneurs considérant que le développement des qualités physiques constitue un réel facteur de performance en volley-ball. Le livre est complété par des vidéos accessibles sur le site de la maison d’édition. Pour plus d’information, cliquer ICI.

Absolut Culture Absolut Famille Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley

Le report des Jeux de Tokyo et le (beach)volley au plan mondial

Suite à une conférence téléphonique entre le Premier ministre japonais Shinzo Abe, le gouverneur de Tokyo Yuriko Koike et le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, les Jeux olympiques 2020 ont été reportés de 12 mois, soit en juillet 2021.

L’été 2021 est la dernière date à laquelle ces Jeux olympiques pourraient avoir lieu, a déclaré Shinzo Abe. Il a confirmé que Thomas Bach avait accepté ‘à 100%’ la proposition de reporter les JO ‘d’environ un an’ face aux pressions croissantes dues à la menace du coronavirus.

Le Premier ministre japonais avait déjà déclaré hier qu’un report était inévitable si les Jeux de 2020 ne peuvent être organisés de manière complète en raison de la pandémie de coronavirus. ‘Si la décision du CIO signifie qu’il devient impossible d’organiser les Jeux olympiques sous une forme complète, comme je l’ai déjà dit, alors il faudra peut-être décider de les reporter’, avait-il déclaré au Parlement lundi.

Le même jour, le Canada et l’Australie avaient indiqué qu’ils n’enverraient pas d’athlètes cette année. Le Comité olympique des États-Unis s’est ensuite joint à l’Association olympique britannique et aux Comités olympiques d’Allemagne, d’Australie, du Brésil et de Norvège pour demander un report. Dans la foulée, le président de la Fédération internationale d’athlétisme Sebastian Coe avait à son tour demandé au président du CIO Thomas Bach de reporter les Jeux olympiques de Tokyo. Les athlètes avaient par ailleurs annoncé que leur santé serait mise en danger s’ils continuaient à s’entraîner.

Historique

C’est une décision historique, puisqu’il s’agit du premier report de l’histoire moderne de la compétition, née il y a 124 ans. Les Jeux n’avaient été complètement annulés que pendant les périodes de guerre mondiale (les éditions de 1916, 1940 et 1944) mais jamais suspendus ni reportés.

Si cette décision a mis autant de temps à être prise, c’est qu’elle sera pleine de conséquences économiques pour le Japon et pour le Comité Olympique International, mais aussi sportives pour les athlètes déjà qualifiés. Le coût de l’organisation des Jeux est estimé à 12,6 milliards de dollars, une somme à laquelle s’ajoute désormais un cauchemar logistique dû au retard qui sera apporté aux disponibilités des lieux et logements. Pour ce qui concerne le CIO, il aura à faire face à la question des contrats commerciaux et de diffusion, qui sont faramineux, mais aussi à celle de la responsabilité d’un report qui se posera dans ce qui ne manquera pas d’être un véritable enchevêtrement juridique.

Un report à 2021 pourrait également signifier le chamboulement d’autres compétitions prévues l’année prochaine, comme les prochains Championnats du monde d’athlétisme, qui pourraient à leur tour être reportés d’un an.

Pour la famille du volley-ball, les effets de ce report se marqueront tant sur le volley-ball que sur le beachvolley. Au niveau du volley proprement dit, ils occasionneront plus que probablement des changements de dates pour l’organisation des championnats d’Europe et des autres continents. Ils seront cependant plus marquants pour les compétitions de beachvolley. En effet, il est à penser que tout le système de qualification pour les Jeux de 2020, qui avait fort perturbé ces derniers temps par l’annulation de certains grands tournois et/ou par les difficultés de transport dans le cas d’autres épreuves, sera reconduit dans sa totalité pour la qualification des Jeux de 2021 mais, ce, en y intégrant sans doute un “zeste” de résultats déjà acquis au cours de cette saison/ écoulée ou des deux dernières saisons écoulées.

Ce sera tout bénéfice pour notre paire Dries Koekelkoren/Tom van Walle qui, on le sait, n’avait pu défendre ses chances au début de cette saison 2019-2020 du fait de la grave blessure encourue par Tom à la fin de la saison précédente.

Comme quoi, le grand malheur des uns peut parfois faire le petit bonheur des autres.

Cet article reprend dans sa première partie l’essentiel des données fournies à propos de ce report des Jeux par le magazine « Express ». Jpb.

Absolut Sport Absolut Volley

Fin des compétitions de Volley Belgium, Volley Vlaanderen et de la FVWB !!


C’est ce dimanche soir que Daniel Van Daele, Président de la FVWB, a envoyé un courriel aux personnes concernées par la conduite de celle-ci pour leur annoncer la fin de la compétition Tant au niveau national qu’à celui de ladite FVWB.

Je vous en livre ci-après les principaux extraits.

 » Après de nombreux échanges et discussions, et suite à la communication faite par la Ministre de la Santé concernant la durée de la pandémie ( 8 à 9 semaines), il s’avère nécessaire d’arrêter le championnat.

Notre responsabilité est collective et chacun doit participer à la protection des affiliés et de la population.

Un communiqué de presse est en cours d’élaboration au sein de VB.

Nous arrêtons donc le championnat à ce jour.

Les modalités de classement, de montées-descentes, de transfert et autres feront l’objet d’une décision ultérieure (…)

Dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons, le sens des responsabilités impose de prendre des mesures rigoureuses (…)

Daniel Van Daele, Président FVWB « 

Cette décision rejoint ainsi celle qu’avait prise hier l’EuroMillions Volley League de mettre fin au championnat qui concerne les huit clubs de la Ligue.

Elle est à saluer de la même manière tant elle va dans le bon sens de l’entendement général et de la nécessité qu’il y a d’opérer de manière aussi forte que collective pour faire barrage à l’expansion du coronavirus.

Aussi, étant donné ces différentes décisions prises par les dirigeants de Volley Belgium, de l’EuroMillions Volley League, de Volley Vlaanderen (qui a également mis fin à toutes ses compétitions) et, last but not least, de la FVWB, il n’y aura donc plus d’ici le mois d’août prochain de matches officiels de volley-ball entrant en ligne de compte pour l’un ou l’autre des championnats organisés par ces différentes composantes de la Fédération belge.

Certes, les entités qui organisent les compétitions au niveau des provinces et de la RBC n’ont pas encore eu le temps de prendre attitude mais il est permis de penser qu’elles s’inscriront, elles aussi, dans cette dynamique de sage résolution qui est aussi salvatrice pour toutes et tous qu’elle est mue par un louable souci de grande solidarité.

Absolut Sport Absolut Volley