Le fabuleux parcours de Roger Federer

Roger Federer Melbourne 2018 1

Roger Federer a remporté hier à Melbourne sa vingtième victoire en Grand Slam. C’est absolument fabuleux.

Quand on sait qu’il avait remporté son premier succès australien en 2004, il est permis de réaliser la dimension que revêt ce sixième titre enlevé en terre australienne. A lui seul, le Suisse aura ainsi remporté 1/10ème de tous les grands titres mis chaque année (4 par an) en jeu par la Fédération Internationale de Tennis depuis 1968.

Quelle longévité, quelle classe, quel travail pour rester ainsi aussi longtemps sur le toit du tennis mondial. Quand, de plus, toutes ces qualités sont complétées par une sportivité qui fait également l’admiration de toutes et de tous, on ne peut qu’être ému par l’émotion qui a envahi le Suisse au moment où il a fait son speech de remerciement à chacun et où il semble réaliser toute l’ampleur de son gigantesque parcours sur la scène du tennis international. Comme sur celle du sport tout simplement. C’est véritablement prodigieux.

Pour ma part, j’en suis heureux pour l’exemple qu’il peut représenter pour des tas de jeunes à une époque où notre monde manque par trop de belles figures semblables à la sienne.

http://sporza.be/cm/sporza/matchcenter/mc_tennis/mc_Australian_Open_2018/Comp_AO_2018_enkel_mannen/MG_2018_AO_enkel_mannen_F/1.3133971

Roger Federer Melbourne 2018 2

Absolut Culture Absolut Friends Absolut Fun Absolut Sport

Gagner deux points signifie parfois en perdre deux également…

VC Oudegem a enlevé deux points mais en a perdu un à l’occasion d’un match où les Flandriennes ont été, dans le quatrième set, en mesure d’en gagner trois. De fait, les joueuses de Sacha Koulberg ont alterné le bon et le moins bon face à des joueuses de Tongres qui se sont battues avec l’énergie de celles qui savaient qu’elles avaient tout à gagner à force de pousser leurs adversaires dans leurs derniers retranchements. Quand les visitées eurent remporté le troisième set (25-15) après avoir fait de même lors du premier (25-21), elles avaient les meilleurs atouts en main pour faire la différence et reprendre aux Limbourgeoises trois des six points d’avance qu’elles avaient au classement avant le début de la rencontre. Mais, pour ce faire, elles devaient encore enlever le quatrième set. Ce qu’elles loupèrent de peu puisque les Limbourgeoises le remportèrent sur la marque de 25-27. Celles-ci avaient réalisé là une excellente opération car, même si Oudegem a fini par empocher le tie-break sur la marque de 15-11, les Limbourgeoises n’avaient, au total, cédé qu’un point au classement par rapport aux Flandriennes: 25/21, 19/25, 25/15, 25/27, 15/11.

Pendant ce même temps, les joueuses de Thuismakers Interfreight Antwerp ne faisaient qu’une bouchée de VT Lendelede : 16-25/21-25/18-25. De la sorte les Anversoises empochent trois nouveaux points qui leur permettent de croire encore en leurs chances de terminer à l’une des quatre premières places du classement à l’issue de la première phase du championnat qui, pour elles, se terminera dans 5 journées.

Pourquoi vous dis-je dans cinq rencontres? Parce que, pour certaines, ce sera le cas dans 4 rencontres (Datovoc Tongeren) et, pour d’autres, dans 6 (Asterix Avo Beveren, VC Oudegem, Richa Michelbeke et VDK Gent). Je laisse à votre appréciation ce qu’il y a lieu de penser d’un pareil désordre dans la tenue de cette compétition qui est censée être la vitrine du volley-ball belge féminin.

 Jo Ga=G3+G2 P1+P0=Pe  Ff  S+  S-  P+  P-  Coef
1.  Asterix Avo Beveren 16 15 13 2 1 0 1 0 47 9 44 4 5,22
2.  Datovoc Tongeren 18 13 11 2 1 4 5 0 43 24 38 16 1,79
3.  VC Oudegem 16 13 9 4 2 1 3 0 44 22 37 11 2,00
4.  Richa Michelbeke 16 12 10 2 1 3 4 0 39 20 35 13 1,95
5.  Thuismakers Interfr Antw. 17 10 9 1 2 5 7 0 36 23 31 20 1,57
6.  VDK Gent Dames 16 9 7 2 4 3 7 0 35 27 29 19 1,30
7.  Hermes V Oostende 14 8 3 5 3 3 6 0 32 28 22 20 1,14
8.  Amigos St A. Zoersel 16 6 6 0 4 6 10 0 29 31 22 26 0,94
9.  Jaraco As 16 5 4 1 3 8 11 0 25 36 17 31 0,69
10.  Charleroi Volley 16 6 2 4 2 8 10 0 26 38 16 32 0,68
11.  VT Lendelede 17 3 2 1 1 13 14 0 12 44 9 42 0,27

 

Du côté de l’EuroMillions Championship, le match Axis Guibertin – Noliko Maaseil a duré trois sets. Le premier fut le plus disputé. Les locaux faisaient plus que belle impression et menaient encore le bal en fin de premier set : 20-17, 23-21. Toutefois, efficacement emmenés par Jolan Cox et Jelte Mann, les Limbourgeois sortaient les gros canons, ils égalisaient à 23-23 et s’imposaient sur le fil, 23-25. Ils étaient lancés car, même si leurs deux centraux avaient un rendement plus limité que ceux de l’équipe de Mont-St-Guibert, ils se forgeaient rapidement dans les deux sets suivants un bel avantage et se contentaient par la suite de le gérer : 17-25/21-25. L’équipe de Noliko Maaseik, qui a pourtant laissé Kamil Rychlicki au repos, a montré ce dimanche pourquoi elle terminera plus que probablement la première phase du championnat en première position.

Absolut Sport Absolut Volley

VDK Gent fait la mauvaise opération du samedi

 

Pour affronter Par-ky Menen qui alignait Winkelmuller dès les premiers échanges, Emile Rousseaux laissait Lou Kindt sur le banc. De fait, le match ne débuta qu’à partir du troisième set, après que les deux équipes eurent chacune empoché une manche sans peine aucune, 25-13 en faveur de Roeselare à l’issue de la première et 11-25 pour Menen lors de la deuxième.

Le troisième set fut disputé à souhait, chaque équipe prenant un petit avantage à tour de rôle. Après avoir été un rien menée après le second TO technique, la formation locale sortit ses griffes par l’entremise de Tuerlinckx et de Van Hirtum qui, à partir de 20-20, voulut sans doute montrer à son coach qu’il avait eu raison de lui faire confiance: 25-20. Le quatrième set fut plus acharné encore et Winkelmuller démontra à cette occasion pourquoi il était bien un des meilleurs scorers du championnat. Après avoir été mené 5-3, Menin signa un beau 0-5 qui lui permettait de prendre le commandement du marquoir. Par l’entremise de Verhanneman et de l’inoxydable Tuerlinckx, Roeselare revenait bien de 8-11 à 12-11 et de 13-14 à 16-15 mais lâchait quelque peu prise par après: 17-19, 19-22. La fin du set fut épique, les locaux revenaient de 21-23 à 22-23 mais se trouvaient dos au mur quand les visiteurs marquaient un nouveau point: 22-24. Les visiteurs, follement supportés par leurs supporters, allaient-ils contraindre les hommes d’Emile Rousseaux à disputer un tie-break ? Non, car ceux-ci montraient alors ce que signifie “avoir de l’expérience” veut dire et sauvaient deux balles de set avant de passer en tête au marquoir et de s’imposer 27-25. Roeselare empochait ainsi les trois points tandis que Menen voyait s’envoler ses illusions de revenir à hauteur de son adversaire du jour au classement. Le tout en l’espace de moins de cinq minutes…..

Pour ce qui concerne les deux autres rencontres de l’EuroMillions Championship, elles ont vu une victoire très aisée de Lindemans Alost, qui évolua sans Gert Van Walle, face à Amigos Zoersel (25-14/25-8/25-14) et un succès moins net mais tout aussi bénéfique de Haasrode Leuven sur le terrain du VDK Gent ( 23-25/25-20/20-25/22-25).

Chez les dames, le gros match de ce samedi se déroulait comme vous le savez à Gand. L’équipe conduite par Audry Frankart recevait la formation de Richa Michelbeke et se devait de l’emporter pour réduire l’écart qui la séparait de son adversaire du jour au classement. Les Gantoises loupèrent leur entrée dans la partie et perdirent la première manche 23-25. Elles se reprirent bien dans la suivante: 25-13 mais ne purent poursuivre sur leur lancée : 20-25. Les Gantoises burent le calice jusqu’à la lie quand, après avoir égalisé au niveau sets (25-17), elles durent s’incliner dans le tie-break sur la marque de 16-18. De ce fait, les Gantoises n’ont à présent plus que très peu de chances de se qualifier pour l’accès à la poule du Top 4 à l’issue de ce premier tour du championnat tandis que Richa Michelbeke a réalisé là un très beau carton.

Après avoir noté que Asterix Avo Beveren a, au petit trot, battu Amigos Zoersel en quatre sets (25-22/17-25/25-14/25-18), on signalera avec plaisir le succès arraché par Charleroi Volley sur le terrain de Jaraco As. Le mérite des Hennuyères est réel car, après avoir enlevé avec autorité les deux premiers sets (18-25/19-25), elles fléchirent quelque peu: 25-17/25-15. On put craindre alors qu’elles allaient perdre tout le bénéfice de leur bon début de match mais elles se reprirent de très belle manière et, jetant toutes leurs forces dans les derniers échanges de ce match en forme de dents de scie, elles finirent par s’imposer au terme d’un beau tie-break : 8-15.

Absolut Sport Absolut Volley

Souvenir de rêves réalisés et partagés

équipe A.SU.B 1969

Grâce à mon épouse et à ma fille Annabelle, il m’a été donné le plaisir de poster sur ma page facebook le document que voici. Il s’agit d’une photo de l’équipe de l’ASUB (Association Sportive Universitaire de Bruxelles). Elle a été prise peu avant que l’équipe n’accède à la division 1 nationale qui se dénomme aujourd’hui EuroMillions Volley League. L’histoire de la création de l’ASUB vaut la peine d’être contée en deux mots pour que chacun puisse réaliser que les rêves sont possibles.

Dans le courant des années 60, période propice s’il en est à l’éclosion de fulgurances en tout genre, nous étions nombreux (et nombreuses) à pratiquer du volley-ball à l’ULB. A l’heure de midi précisément pour tout qui voulait se divertir pendant une petite heure et sans autre idée que celle de faire un peu d’exercice en compagnie de personnes agréables. Bien vite, des amitiés se nouèrent. Et des idylles aussi dans certains cas 😉

La plage horaire volley-ball, encadrée par des moniteurs qui étaient aussi dynamiques que sympathiques, connut rapidement un gros succès, et ce, à un point tel qu’il fallut « sérier » ladite activité en une branche purement loisir et une autre réservée à qui cherchait à se perfectionner ou, à tout le moins, à toucher utilement le ballon. Très vite, l’idée de « faire ensemble » du volley-ball de compétition germa dans l’esprit de celles et de ceux qui fréquentaient le plus assidûment ces heures de midi auxquelles furent ajoutées des heures en fin de journée.

Comme, dans le groupe de ces passionné(e)s, il se trouvait bon nombre de personnes qui avaient aussi un cerveau et de l’esprit d’entreprise (comme elles et ils l’ont démontré par après dans leur vie professionnelle), il ne fallut pas deux ans pour que la plupart d’entre eux soient équipés du même maillot et évoluent en Nationale 2 sous les couleurs d’un club qui était à la recherche de sang neuf et d’un nouvel élan. Les succès sportifs ne tardèrent pas à voir le jour et les bonnes sorties à être appréciées tout autant. Deux ans après cet arrimage et la découverte de nouveaux moyens pour assurer le développement de l’embryon, le sigle de l’ASUB faisait son apparition dans l’actualité du volley-ball belge. Et, un an après, l’équipe de l’ASUB remportait le titre en Nationale 2 en même temps qu’elle accédait ainsi à la nationale 1 évoquée ci-avant

C’était le début d’une belle épopée qui vit le club et ses équipes prendre une place de dimension sur la scène du volley-ball belge. Tant au niveau des résultats sportifs que des initiatives et grosses organisations (finales de Coupe d’Europe, mise sur pied de tournois et de rencontres de « propagande » en Belgique et de tournées dans plusieurs coins éloignés du monde)  pour donner flamme et couleurs au volley.  Ainsi que pour favoriser la rencontre avec « l’Autre » et donner sens au mot « Fraternité ». Cela dura dix ans avant que, comme les roses qui ne vivent que le temps des passions, le club ne referme le rideau sur ce qui constitua, pour ce qui me concerne ainsi que pour mon épouse à qui je dois d’avoir vécu cette multitude de grands moments, un véritable parcours des Mille et Une étoiles.

Oui, toute vie est belle dès lors qu’elle est remplie de rêves réalisés et partagés.

superbe photo de vallée

Absolut Culture Absolut Famille Absolut Friends Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley

Deux gros matches, tant chez les dames que chez les hommes !

 

 

 

C’est du côté de la Ligue A Dames que se disputeront les rencontres qui revêtiront le plus d’enjeu.

Pour l’accès à la poule des quatre équipes qui se disputeront à l’issue de la première phase du présent championnat les deux premières places qui seront décisives pour l’attribution du titre national, il y a aujourd’hui 6 équipes qui sont en bonne position pour atteindre cette qualification qui est la seule à présenter encore un réel intérêt dans le présent championnat. Dans l’ordre décroissant, il y Asterix Avo Beveren 15M/41pts) qui est au-dessus de la mêlée, Datovoc Tongeren (17M/37pts) qui occupe la deuxième place mais qui a joué deux matches de plus que les autres équipes (quand je vous disais que ce championnat n’a pas de tenue), VC Oudegem (15M/35pts), Richa Michelbeke (15M/33pts), TI Antwerpen (16M/28pts), VDK Gent (15M/28pts).

Quand vous aurez vu dans le programme que VDK Gent et Richa Michelbeke se rencontreront samedi tandis que VC Oudegem et Datovoc Tongeren feront de même dimanche, vous aurez immédiatement compris qu’il s’agira là de deux confrontations particulièrement déterminantes pour chacune des quatre équipes. De fait, elles le seront un peu plus pour les unes que pour les autres. C’est bien pourquoi VC Oudegem et, plus encore, VDK Gent ne peuvent se permettre de laisser passer la rencontre disputée dans leurs installations pour rester dans le bon peloton….

Chez les hommes, il y a également deux matches qui sortent du lot, le derby flandrien entre Knack Roeselare et Par-ky Menen d’une part et la confrontation entre Axis Guibertin et Noliko Maaseik d’autre part. Dans le premier cas, les deux équipes chercheront à l’emporter pour conserver ou s’emparer de la deuxième place du classement. C’est dire combien la tension sera grande et la partie âprement disputée à Roulers, pour autant bien entendu que le team de Menen puisse compter sur les services de son artilleur attitré qui n’a pas joué la semaine passée.

Quant au match qui se disputera dimanche à Mont-St-Guibert, il permettra au public (qui, il faut l’espérer, viendra nombreux) de voir à l’oeuvre l’équipe de Noliko Maaseik qui terminera sans doute la première phase du championnat en première position. Autrement dit, l’équipe que les Brabançons rencontreront plus que probablement lors de la deuxième phase du championnat puisqu’il est prévu que les trois poules mises sur pied à l’issue des 16 premiers matches de la saison seront ainsi constituées A = 1,6 et 7; B= 2,5 et 8; C= 3,4 et 9. L’occasion sera donc belle pour les joueurs de Guibertin de voir comment s’y prendre pour tenter de surprendre, dimanche et plus tard, les Limbourgeois qui deviennent, comme il est permis de s’en rendre compte, de plus en plus forts au fil de la présente compétition. La rencontre vaudra donc le déplacement….

EuroMillions League Championship

Sa 17.00 VDK Gent – V.Haasrode Leuven

Sa 20.30 Lindemans Alost – Amigos Zoersel

Sa 20.30 Knack Roeselare – Par-ky Menen

Di 18.00 Axis Guibertin – Noliko Maaseik

Ligue A Dames

Sa 20.00 Jaraco As – Charleroi Volley

Sa 20.30 Asterix Avo Beveren – Amigos Zoersel

Sa 20.30 VDK Gent – Richa Michelbeke

Di 15.30 VT Lendelede – TI Antwerpen

Di 17.30 VC Oudegem – Datovoc Tongeren

Absolut Sport Absolut Volley

Nuit noire, soleil d’espoir

Même si je regrette que Pierre ait cru utile d’ajouter à la fin de son très riche billet (voir ci-après) un court paragraphe qui, portant sur le caractère nazi de la N-VA, n’ajoute absolument rien au remarquable contenu de son article, je partage très volontiers l’analyse qu’il a faite des principaux événements qui ont émaillé notre actualité de ces dernières semaines.

Sont ainsi évoquées les prises de position du Président Macron et du Ministre de l’Intérieur de notre gouvernement en matière de politique menée à l’égard des migrants , prises de position et actions qui constituent autant de regrettables sorties de route de la part de responsables politiques qui attisent et utilisent les faiblesses de qui ne réalise pas que c’est en érigeant des barrières que l’on crée le plus sûrement des causes de guerre; la carte blanche publiée toujours à ce même propos par Bart De Wever dans le journal De Morgen et dans laquelle le leader de la N-VA se montre particulièrement agressif à l’égard de toute idée de cosmopolitisme, de solidarité et où il en arrive, par un raccourci scandaleusement démoniaque, à laisser entendre que le choix qui se présente à la population est celui qui oppose le maintien de la Sécurité sociale et une politique migratoire qui, autre que celle de l’actuel gouvernement, se ferait toute ouverte aux migrants;  la réplique de haute teneur faite par Paul Magnette pour dénoncer les tromperies intellectuelles et la dangerosité du Bourgmestre d’Anvers; l’appel à la délation lancé par les gouvernants de Wallonie en matière d’environnement; la suspension d’antenne d’Eddy Caeckelberghs décidée par une direction de la RTBF qui, à peu de temps de la conclusion d’un nouveau contrat de gestion, a littéralement “canné” devant le pouvoir en place en se faisant plus sévère que sévère à l’encontre de l’un de ses bons journalistes qui a eu le tort d’utiliser une adresse mail réservée à des fins professionnelles pour échanger, avec trois amis personnels, des informations et des considérations à vocation militante.

Comme on peut le constater, la matière ne manque pas de consistance. Comme elle est bien traitée de surcroît, l’article n’en présente que plus d’intérêt. Tant il fait bien ressortir combien cette nouvelle année 2018 ne débute guère sous d’heureux auspices et combien cet épais nuage ou cette énorme masse de tourments qui nous surplombe en permanence donne l’impression de rétrécir chaque jour qui passe un peu plus notre horizon de vie en société.

Puisse le printemps arriver vite et le soleil avec lui. Très vite.

Un paysage éclairé violemment par le soleil fait apprécier davantage la nuit noire qui l’entoure. René Magritte

http://uranopole.over-blog.com/2018/01/commenceraient-ils-a-avoir-peur.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

thGJPJRFYW

Absolut Culture Absolut Politique

Hermes Ostende gagne quand Volley Charleroi et Asterix Beveren perdent

 

 

 

Ce mercredi était jour européen pour le volley-ball féminin. Trois de nos équipes étaient concernées par le déroulement de deux des trois compétitions mises sur pied par la Confédération Européenne de Volley-Ball: Charleroi Volley et Hermes Ostende dans le cadre de la Challenge Cup et Asterix Avo Beveren à un échelon supérieur, celui de la CEV CUP.

Après son échec survenu samedi en championnat face à la modeste équipe de VT Lendelede, Charleroi Volley avait, face à la formation turque de Bursa BBSK, une belle carte à jouer pour restaurer tout à la fois son crédit auprès de tout qui suit ses résultats d’une part et la confiance en son sein d’autre part. Le morceau qu’elle avait à avaler pour ce faire était toutefois trop gros à avaler. Même si elle ne joue pas les tout premiers rôles dans le championnat de Turquie, qui est l’un des plus relevés de notre vieux continent, la formation turque, qui est actuellement cinquième au classement de la Ligue turque, est ce type de formation qui raflerait sans doute tous les trophées mis en jeu si elle devait évoluer en Belgique. Charleroi Volley ne put opposer que son courage au cours de cette partie qui vit les visiteuses l’emporter sans trop devoir forcer leur talent : 11-25/13-25/15-25.

Hermes Ostende se trouvait a peu près dans la même situation que Charleroi Volley avant le début de sa rencontre contre le team serbe de skc Obrenovac.  Les Ostendaises sont plutôt décevantes dans le championnat mais font mieux que bien dans la Challenge Cup. Qu’ont-elles fait contre les Serbes qui, dans leur championnat, occupent ni plus ni moins que la troisième du classement de Ligue A ? Et bien, elles ont très bien tiré leur épingle du jeu puisqu’elles ont défait les Serbes sur le score sans appel de 3 à 0. Au cours du premier set, les Côtières furent bien menées 5-10 mais elles (re)trouvèrent assez vite leur équilibre et rétablirent ainsi l’égalité à 20-20. Elles connurent alors un très bon moment de jeu qui leur permit de faire un net 5-1 et donc un intéressant 25-21. Elles avaient pris leur élan et il n’y en eut plus que pour elles et pour De Valkeneer qui signa une très belle prestation avec 16 smashes victorieux à son actif : 25-18/25-19. Un très beau succès en vérité.

Et quid de nos championnes de Belgique qui, dans le cadre de la CEV Cup qui occupe, dans la hiérarchie des compétions européennes, la deuxième position après la Champions League? Les joueuses de Gert Vande Broek affrontaient ce mercredi les Allemandes de Allianz MTV Stuttgart qui talonnent Dresdner tout en tête de la Bundesliga Dames et qui constituent autrement dit un des gros cubes de la compétition allemande. Coachées ce mercredi par Kris Van Snick, les joueuses de Beveren ont été dans le match pendant tout le premier set qu’elles perdirent sur le fil : 25-23. Par la suite, elles résistèrent bien dans chaque début des deux manches suivantes, jusqu’au premier TO technique donc mais ne purent plus rien par après. Nos compatriotes étaient largement dominées au filet (3 blocks seulement contre 12 aux Allemandes) et ne parvenaient pas à mettre leurs adversaires sous pression avec leurs services. Ce fut donc tout normalement que Stuttgart finit par s’imposer : 25/14 (alors que le score fut à un moment 14-12) et 25-17. Il s’agit là d’un échec assez lourd on ne peut pas le cacher mais il l’est tellement que l’on attend déjà avec curiosité comment se déroulera le match retour.

Absolut Sport Absolut Volley