Sacha Koulberg nouvel entraîneur du VBC Waremme

Sacha Koulberg s’était porté candidat pour occuper le poste de directeur technique de la FVWB. Comme on le sait, il ne fut pas retenu.

Pendant ce même temps, le club du VBC Waremme perdait son entraîneur Barca-Cysique qui avait décidé de donner suite à un projet d’ordre personnel qui ne lui permettait plus de rester dans notre pays.

Et ce qui devait se passer se passa. Les dirigeants du VBC Waremme et Sacha Koulberg se rencontrèrent au début de cette semaine et tombèrent d’accord pour faire cause commune et aller dans la même direction.

Sacha Koulberg devenait ainsi le nouvel entraîneur du club liégeois. Le club du Président Vincent Perin trouvait là un homme qui connaît très bien le volley-ball, le féminin comme le masculin ou inversément, et qui a largement fait ses preuves là où il a déposé ses valises.

C’est à l’ASSAR que, en 1977, Sacha Koulberg a fait ses premières passes de volley-ball et c’est avec l’ASUB que, trois ans plus tard, il a fait la découverte de la division d’honneur. Il a ensuite joué à Ixelles pendant deux saisons avant d’émigrer dans le Brabant flamand où, de 1984 à 1989, il a porté le maillot de Lennik pendant avant de faire un saut à Torhout et de revenir terminer sa carrière à Zellik en 1992. Pendant tout ce temps, il a été 4 fois champion de Belgique, gagné 1 Coupe de Belgique, porté 77 fois le maillot de l’équipe nationale et a participé une fois à une finale de Coupe d’Europe en 1987.

A partir de 1992, il a épousé la carrière d’entraîneur et a ainsi donné ses premiers entraînements aux joueuses de Charleroi où il est resté trois ans avant de diriger l’équipe féminine de Herentals pendant une saison. Il bifurqua alors vers le volley masculin et conduisit successivement les équipes de Puurs et d’Antwerp. Il revint vers le volley féminin pour mener des équipes comme VC Lennik, VDK Gent et, surtout, les Dauphines de Charleroi de 2000 à 2006.

Après maints succès glanés là, il dirigea ensuite pendant deux ans l’équipe du VC Asse Lennik. En 2009, il effectua un nouveau retour à Charleroi pour s’occuper des Dauphines pendant deux saisons et y connaitre avec elles les joies d’un titre national. Il lui fut ensuite proposé de prendre en charge l’équipe du VC Oudegem avec laquelle il remporta une Coupe de Belgique et termina par deux fois à la deuxième place du championnat de la Ligue.

Aujourd’hui, Sacha Koulberg se trouve devant un nouveau défi. Ce défi est de conduire une équipe qui a réalisé un bon championnat la saison dernière. Elle a perdu pas mal de ses éléments depuis le dernier match joué à Haasrode Louvain et il faudra donc la remodeler. Comme on le sait, le club liégeois compte beaucoup de jeunes et même de très bons jeunes puisque pas moins de 8 équipes se retrouveront samedi et dimanche à Torhout pour y disputer les finales du championnat de Belgique des jeunes. Cela étant, il faudra néanmoins recruter pour combler les vides et pour « monter » une formation qui aura le périlleux privilège d’être la seule à représenter le volley-ball francophone lors de la prochaine compétition de la ligue masculine dont on ne sait trop qui, de fait, en sera le véritable régisseur.

Dans sa tâche, Sacha Koulberg aura la chance de pouvoir compter sur la précieuse assistance de Frédéric Servotte ainsi que sur celle de Pierre Honnay qui est le directeur technique du club et qui, à ce titre, effectuera la liaison avec la direction du club ainsi qu’avec tous les autres services internes de la maison.

Comme on le voit, Sacha Kilberg et le VBC Waremme étaient faits pour se rencontrer ce printemps. Gageons que cet accord sera porteur de belles satisfactions pour tous ceux qui s(er)ont ainsi amenés à se trouver sur le même bateau ainsi que pour le volley-ball francophone qui ne demande qu’à saluer les succès de ses équipes les plus représentatives, tant chez les hommes que chez les femmes. Pour que rayonne de la sorte une image marquante du volley-ball en Communauté française.      

Absolut Friends Absolut Sport Absolut Volley

Hochepot pour tous les goûts ce week-end

La saison nationale tire à sa fin, la saison dite internationale va bientôt ouvrir ses portes.

Qu’est-ce que cela veut dire au niveau des activités de ce week-end ?

Sur le front de la compétition-phare du volley-ball belge, dont on ne sait plus trop qui en est le meneur de bal tant la direction la concernant est faite de courants différents, il y aura ce samedi soir, à partir de 20h30, le dernier round des duels que se livrent Knack Roulers et Greenyard Maaseik pour l’obtention du titre national masculin. Dans ce final 2, les deux équipes ont remporté deux victoires et tous ces succès ont été remportés par l’équipe qui était en déplacement.

Alors, ce samedi, le team de Greenyard Maaseik va-t-il aller remporter son seizième titre sur le terrain de Knack Roulers ou bien les Flandriens vont-ils enlever leurs douzièmes écussons nationaux et réussir le doublé Coupe – Championnat en s’imposant dans leurs installations ? Le suspense est entier et le choc des deux ténors de la compétition (qui, à la différence des grands clubs français qui, eux, ne sont absolument pas satisfaits de la gestion des dirigeants de leur Ligue, sont, ici en Belgique,  tout à fait solidaires des dirigeants de l’EuroMillions Volley League qui se trouvent engagés pour l’heure dans un bras de fer avec les dirigeants de Volley Belgium) devrait attirer un large public.

Du monde, il y en aura aussi à Spa où se déroulera le championnat de la Fédération Wallonie Bruxelles réservé aux équipes de jeunes qui, dans leur entité respective, ont remporté la compétition dans l’une des catégories suivantes : pupilles, minimes, cadet(te)s, scolaires et junior(e)s. Cela fera beaucoup de joueuses et de joueurs d’une part et pas mal de parents et d’accompagnatrices/accompagnateurs d’autre part. Pour la circonstance, le FVWB a fait un petit clip que vous pourrez voir en cliquant sur le lien repris ci-après. Pour ce qui concerne le calendrier des rencontres et la liste des équipes participantes, je vous laisserai consulter le site et la page facebook de la FVWB pour trouver ou non les renseignements qui répondront à votre attente. (°)

option=com_content&view=article&id=3023:annonce-finales-francophone-jeunes&catid=2&Itemid=101https://www.volleyaif.be/site/index.php?

 

(°) Pour vous éviter des recherches inutiles, je vous donne ci-après les deux tableaux des compétitions de ce samedi et de ce dimanche tels que le responsable de la communication de la Province du Hainaut les a aménagés et publiés sur la page de l’entité hennuyère. Bravo à lui et à l’entité.

Tableau 2

Tableau 1

Enfin, sachez que c’est ce samedi que débutera le premier tournoi du Belgian Beachvolley Championship 2019. Comme mentionné dans le seul communiqué diffusé à ce propos via le site de “Top Volley Belgium”, qui n’est pas celui de Volley Belgium mais bien celui de l’organisme qui, émanation de Volley Vlaanderen, a tendance à se faire l’opérateur attitré de Volley Belgium et de ses activités représentatives, “le premier service est donné à l’habitude annuelle à Bruxelles” (sic).  Pour être agréable à qui voudrait en savoir plus sur cette première des neuf manches prévues, je joins en annexe le visuel qui, rédigé en anglais et en néerlandais (pourquoi pas en français et en néerlandais ou l’inverse?), sert d’annonce pour assurer à sa manière la promotion de ce premier tournoi de la saison 2019 ainsi que le lien donnant accès aux informations relatives au championnat.

Affiche Beachvolley 2019

http://belgiumbeachvolley.be/fr/

Absolut Sport Absolut Volley