Saturday Night Fever …

Le tableau des rencontres comptant pour les championnats de la Ligue A Dames et de l’EuroMillions Volley League présente de fait la même configuration que celui de la semaine dernière. En effet, tant chez les dames que chez les hommes, les rencontres importantes concerneront les mêmes équipes que celles qui avaient été citées il y a huit jours dans cette même rubrique.

Ceci signifie que chez les dames, ce seront les matches Modal Charleroi – VDK Gand et VC Oudegem – Ladies Limbourg qui retiendront tout spécialement l’attention de tout qui s’intéresse de près à la compétition féminine tandis que ce sont les rencontres Greenyard Maaseik – Decospan Menin et Haasrode Louvain – Tectum Achel qui seront suivies avec la plus grande attention par les amateurs de la joute masculine.

Pour ce qui concerne le championnat féminin, qui verra donc se disputer ce week-end les matches de la dernière journée de la première phase de son calendrier, les quatre équipes qualifiées pour jouer le Final 4 lors de la deuxième phase sont connues : Ladies Limburg, Asterix Beveren, VDK Gand et Hermes Ostende.

Le classement est tel pour le moment mais il pourrait encore varier entre les deux premières équipes citées si, d’aventure, les Limbourgeoises venaient à être battues en moins de cinq sets par les joueuses du VC Oudegem à qui elles rendent visite ce samedi. Dans ce cas, et pour autant bien évidemment que les joueuses de Kris Vansnick ne perdent pas de plumes lors du match qu’elles livreront contre , cela voudrait dire qu’Asterix Beveren terminerait la première phase de la compétition en tête du classement et que les championnes de Belgique entameraient le Final 4 avec six points à leur compteur tandis que les Limbourgeoises n’en auraient que quatre (pour deux à VDK Gand et aucun pour Hermes Ostende).

Ce n’est pas tout. Le succès de VC Oudegem signifierait aussi que les joueuses de Fien Callens termineraient la première phase à la cinquième place et que, même victorieux de VDK Gand ce samedi, Modal Charleroi ne pourrait que terminer dans leur sillage, à la sixième place donc.

Par contre, en supposant que VC Oudegem n’enlève aucun point ce samedi et que les joueuses de Dimitri Piraux battent les Gantoises (même en cinq sets), le classement serait assez bien modifié puisque Asterix Beveren devancerait Ladies Limburg d’une part tandis que Modal Charleroi se trouverait dans la même situation par rapport à VC Oudegem d’autre part.

Comme on peut s’en rendre compte, les deux matches Modal Charleroi – VDK Gand et VC Oudegem – Limburg Ladies ont toutes les allures de films de grand suspense ou d’une musique endiablée….

Chez les Messieurs, l’enjeu des deux rencontres au menu de ce samedi relève de la plus haute importance pour chacune des quatre équipes concernées. En effet, les deux vainqueurs seront qualifiés pour le Final 4 qui sera lui-même qualificatif pour le Final 2 tandis que les deux perdants se trouveront versés dans le tournoi qui, lors de la deuxième phase de la compétition de L’EuroMillions Volley League, aura pour seul enjeu l’obtention d’un ticket européen.

Dans le cas de Greenyard Maaseik – Decospan Menin, on a peine à imaginer que les Champions de Belgique fassent moins bien que ce qu’ils ont fait la semaine passée en prenant assez largement le meilleur sur les Flandriens mais, pour arriver à leurs fins, ils ne devront évidemment pas se laisser envahir par le doute et par la furia des hommes de Frank Depestele qui, quant à eux, n’ont strictement rien à perdre dans ce match plus que capital pour les Limbourgeois…

Quant à la confrontation entre Haasrode Louvain et Tectum Achel, elle devrait donne lieu à une solide bataille tant ces deux équipes ont, la semaine passée à Louvain, montré qu’elles étaient de force assez égale.

Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Les champions de Belgique se mettent en danger

A quoi joue Joël Banks ? Que se passe-t-il au niveau de la formation de Greenyard Maaseik ?L’équipe limbourgeoise participera-t-elle bien au Final 4?

Toutes ces questions, et d’autres, viennent à l’esprit de tout un chacun qui suit de près la compétition de l’EuroMillions Volley League après l’échec subi ce samedi par Maan et ses équipiers sur le terrain de Decospan Menin.

Après leur belle victoire acquise mercredi soir dans le cadre de la Champions League face aux Polonais de ……….Wiegel, les Limbourgeois étaient évidemment donnés gagnants avant le match qu’ils devaient livrer ce samedi contre l’équipe drivée par Frank Depestele. Certes, celle-ci a montré au cours de ces dernières semaines qu’elle était plus solide qu’elle ne l’était en début de saison mais peu nombreux étaient ceux qui, à l’exception des chauds partisans de la formation flandrienne, auraient misé un euro avant la partie sur un succès de celle-ci. Et c’est pourtant ce qui est arrivé.

Pour débuter, la partie, Joël Banks ne reconduisait pas complètement la formation qui avait si bien terminé la rencontre disputée trois jours auparavant. Cela signifie qu’il avait remis Wojcik au poste d’opposite et que Maan était toujours sur le banc. Les Flandriens ne demandaient pas mieux et, sans aucun complexe, se mirent à rivaliser, pied à pied, avec leurs adversaires. Ils le firent si bien qu’ils enlevèrent les deux premières manches : 25-22/25-21. Le coach anglais de Maaseik aligna alors le nouvel atout, Renee Teppan, engagé pour remplacer Lou Kindt qui est out jusqu’à la fin de la saison. Le team limbourgeois, qui avait subi d’autres modifications, enleva de justesse le troisième set: 23-25 et le quatrième sur le score de 20-25 en dépit du fait que Banks effectua encore des changements ou de nouveaux essais. Le dernier set fut disputé à souhait et, quand les champions de Belgique revinrent de 14-12 à 14-14, les supporters limbourgeois purent croire alors que les leurs avaient fait l’essentiel mais ce ne fut pas le cas car, dans une folle ambiance, les joueurs locaux, avec un grand Colson à la manoeuvre, signèrent ensuite les deux derniers points de la rencontre, ceux de la victoire.

Cela signifie que, en cas de victoire de ces mêmes Flandriens le 29 février prochain à Maaseik, l’équipe championne de Belgique sera éliminée du tournoi dénommé Final 4 qui sera appelé, après cette courte deuxième phase de la compétition, à qualifier les deux teams qui se disputeront le Final 2, c’est-à-dire le titre national, au meilleur de trois matches gagnés.

Cela signifie également que, même en cas de victoire le 29 février sur leur terrain donc, les Limbourgeois devront encore disputer, à Maaseik une nouvelle fois, une troisième rencontre contre cette même équipe de Decospan Menin pour savoir si, oui ou non, ils feront bien partie du Final 4. En effet, le règlement du championnat est tel, hors de mise car ne correspondant toujours pas à celui qui est appliqué au niveau de la FIVB et de la CEV, que, quel que soit le résultat obtenu le 29 février par les Limbourgeois en cas de victoire, ils seront amenés à devoir jouer un test-match le samedi 7 mars.

Parmi les trois autres résultats l’EuroMillions Volley League Championship, on pointera d’abord le gros succès(25-23/25-23/25-22) de Tectum Achel sur Haasrode Louvain qui avait pourtant terminé la première phase du championnat un rang au-dessus des Limbourgeois. Ici aussi, il est permis de penser que, en cas de succès des Louvanistes lors du match retour qui aura lieu le 29 février, ce sera le test-match opposant Haasrode à Tectum Achel le 7 mars à Louvain qui désignera laquelle de ces deux formations fera partie du Final 4.

Pour ce qui concerne le match qui opposait ce dimanche le VBC Waremme à Lindemans Alost, la victoire est revenue aux leaders de la première phase de la compétition. Les Flandriens l’ont emporté en quatre sets (17-25/23-25/25-21/16-25), un résultat très encourageant en soi pour les joueurs locaux. En effet, le fait que, dans un match aussi important, les Liégeois aient réussi à enlever le troisième set et à faire quasi jeu égal dans le deuxième avec l’équipe qui aspire à se retrouver en situation de briguer le titre national est la meilleure indication que les hommes du Président Perin pouvaient donner sur les progrès qu’ils ont accomplis depuis le début du championnat.

Enfin, la confrontation entre Caruur Gand et Knack Roulers a vu un large succès des derniers vainqueurs de la Coupe de Belgique qui, après avoir rencontré une belle résistance des Gantois dans le premier set (23-25), ont pris de plus en plus l’ascendant sur leurs opposants du jour (20-25/15-25).

Absolut Sport Absolut Volley

Asterix Beveren s’impose nettement face à Interfreight Anvers

Je ne sais par quel effet de baguette magique mais toujours est-il que deux des trois matches de l’EuroMillions Volley League qui étaient encore annoncés hier sur les sites de Volley Belgium et ceux de ses deux composantes comme devant se jouer ce mercredi soir se trouvent ce jeudi repris sur ces mêmes sites comme allant se jouer ce prochain samedi. Cela doit être fort probablement l’effet des premiers flocons de neige tombés cette nuit sur les hauteurs de nos Ardennes.

Pour ce qui concerne le match des hommes qui s’est déroulé comme prévu donc, il a vu la nette victoire des joueurs de Tectum Achel sur ceux de Decospan Menin qui avaient pourtant l’avantage de jouer sur leur terrain. Le score est là et fait de chiffres (19-25/26-28/23-25) qui indiquent que les Limbourgeois ont dû s’employer dans les deuxième et troisième manches pour s’imposer et enlever de la sorte trois points qui leur permettent de s’emparer de la quatrième place du classement.

Du côté des dames, le seul match annoncé, Interfreight Anvers – Astérix Beveren, a bien eu lieu quant à lui même si, toujours l’effet des flocons de neige sans doute, le live score n’a jamais rendu compte de son suivi. Les championnes de Belgique avaient lieu, comme je l’ai rappelé hier, de redouter cette rencontre après le gros échec qu’elles avaient subi il y a deux semaines à peine des oeuvres de cette même équipe anversoise dans le cadre de la Coupe de Belgique. Cette fois, il n’y a pas eu de surprise. En effet, si l’on excepte le troisième set qu’elles ont perdu 25-22, les joueuses de Kris Vansnick ont tenu fermement les rênes du match puisqu’elles n’ont pas permis à leurs opposantes de dépasser les 20 points dans aucun des trois autres manches (19/17/20). Grâce à ce succès, les Flandriennes s’emparent de la première place du classement avec 13 points à leur actif mais elles ont disputé une rencontre de plus que les Ladies Limburg qui les suivent pour l’instant avec deux points de retard.

Le championnat prend tout doucement tournure chez les dames comme c’est le cas chez les hommes où cela se traduit là plus nettement dans la mesure où la lutte pour l’accès aux deux places du Final 2 tend de manière évidente à se circonscrire entre les équipes de Greenyard Maaseik, Knack Roulers et Lindemans Alost.

Absolut Sport Absolut Volley

Greenyard Maaseik s’impose avec grande maîtrise à Roulers

L’équipe de Greenyard Maaseik a signé ce samedi à Roulers un succès qui a été à ce point significatif qu’elle a de bonnes raisons de penser que, mercredi prochain à l’occasion de la quatrième confrontation qu’elle va livrer contre Knack Roulers, le titre national est vraiment à sa portée. De fait, les Limbourgeois l’ont emporté en trois sets et, si ce n’est un peu dans la finale du troisième set, ils n’ont jamais rencontré grande opposition durant cette partie disputée devant une belle chambrée.

Dès les premiers échanges, il fut permis de réaliser que les visiteurs étaient aussi bien sur leurs jambes que dans leur tête. Ils livraient bien, réceptionnaient avec assurance et étaient efficaces au filet, tant en attaque qu’au bloc. Pour leur part, les Flandriens réussissaient certes de belles choses au filet mais montraient moins de fluidité dans leur jeu que leurs adversaires. La rencontrait ne s’annonçait donc déjà guère facile pour eux quand, à 9-11, ils devaient encaisser un très coup dur. En effet, lors d’une attaque au 4, Van Hirtum franchissait non seulement la ligne de milieu de terrain mais, de plus, se blessait très sérieusement en retombant. Il devait quitter le terrain porté par plusieurs de ses équipiers et Knack Roulers perdait ainsi l’homme qui avait été désigné “star of the game” lors du match de mercredi dernier. Holt prit alors sa place mais, à la vérité, ne put jamais le remplacer complètement.

Après avoir enlevé la première manche sur le score de 16-25, les Limbourgeois entamaient la deuxième en continuant à jouer très proprement, sans faute et sans fioriture, autrement dit avec beaucoup de maîtrise. Il creusaient rapidement un bel avantage, 9-14. Les locaux tentaient bien de revenir mais, malgré les efforts de Verhaneman, ne pouvaient empêcher Maan et ses équipiers de faire la course en tête. A 18-22, Baetens (qui jouera la saison prochaine à Haasrode Louvain) passait au service et les Limbourgeois se détachaient un peu plus encore, 18-24, avant de faire 19-25.

Le début du troisième set fut plus équilibré. A 9-8, Grozdanov mettait les Flandriens en difficulté avec ses services perçants et Maaseik reprenait la conduite des opérations, 9-12. Un rien plus tard, c’était au tour de l’autre joueur central de Maaseik, Tammemaa, de faire mal avec ses services et de permettre à son équipe de compter 5 points d’avance, 14-19. Le team de Roulers se débattait avec l’énergie de celui qui boit la tasse et revenait à 21-23. Tuerlinckx ratait alors son service. Cox (qui jouera la saison prochaine à Nice et qui sera remplacé par Lou Kindt de Knack Roulers !) ratait également le sien, 22-24. Maan se faisait contrer ensuite mais Cox, désigné “star of the game” à l’issue de la rencontre, faisait mouche à la troisième balle de match, 23-25.

Greenyard Maaseik remportait de la sorte, c’est-à-dire de manière très convaincante, une partie au cours de laquelle elle commit un minimum de fautes et fit rimer homogénéité avec efficacité.

Absolut Sport Absolut Volley

Confirmation ou revanche ?

Greenyard Maaseik a, samedi dernier, frappé un grand coup au moral de l’équipe de Knack Roulers en s’imposant à elle sur ses terres. Ce coup est d’autant plus rude qu’il a été porté à l’issue d’un scenario de jeu comme on n’en rencontre que très peu souvent.

Je ne vais pas refaire ici le film de cette fin de duel mais simplement resituer le contexte. Les deux équipes sont à égalité dans les sets et, dans le tie-break, les Flandriens mènent 11-5. Plus grand monde dans la salle et sur le terrain ne doute que l’équipe locale va l’emporter. Or, l’impensable s’est produit. C’est ainsi que les Limbourgeois revinrent dans le dos de leurs adversaires, sauvèrent trois balles de match avant de prendre le commandement des opérations à 16-17 et de gagner finalement 18-20 à leur troisième balle de match. Fabuleux.

Ce mercredi à partir de 20h30, les Limbourgeois partiront avec l’avantage d’avoir un moral gonflé à bloc après avoir réalisé pareil exploit. Cela signifie-t-il qu’ils ont déjà partie gagnée ?

Ô sûr que non car les Flandriens viendront à Maaseik avec la ferme détermination de laver cet échec et de revenir à hauteur de leurs adversaires du jour – je suis tenté d’écrire de toujours tant cela fait déjà un tellement grand nombre d’années qu’ils se trouvent opposés avec le gain du titre national pour enjeu – au niveau des victoires acquises dans ce Final 2. De fait, ils savent aussi qu’ils doivent l’emporter car, dans le cas contraire, les hommes de Joël Banks (qui sera le prochain coach de l’équipe nationale de Finlande durant la prochaine saison internationale), auront alors de bonnes raisons de penser qu’ils seront en excellente position pour reconduire leur titre national.

Alors, confirmation ou revanche ? Wait and see….

Absolut Sport Absolut Volley

Deux chocs importants ce samedi, l’un à Roulers l’autre à Ostende

 

 

C’est ce samedi que se disputera le premier round du Final 2 de l’EuroMillions Volley League entre Knack Roulers et Greenyard Maaseik. Le match se déroulera à Roulers à partir de 20h30. Les deux équipes ont terminé la deuxième phase de la compétition nationale, le Champions Final 4, avec le même nombre de points mais les Flandriens comptaient une victoire de plus et avaient un meilleur set-average que les Limbourgeois. C’est pour cette raison que, étant ainsi classés premiers de ce Champions Final 4, ils auront l’avantage de pouvoir jouer la première manche du Final 2 à domicile.

Cet avantage n’est pas négligeable mais, on l’a encore vu chez les dames il y a quinze jours quand l’équipe d’Asterix AVO Beveren est allée s’imposer sur le terrain de Hermes Ostende lors de la première confrontation du Final 2 de la Ligue A Dames, il n’est pas déterminant. Ainsi, il suffira derappeler que, au mois de décembre dernier, les Limbourgeois l’avaient emporté 1-3 à Courtrai tout comme, il y a quinze jours, les Flandriens l’ont fait à Maaseik sur la même marque.

Comme on le voit, les deux équipes sont proches l’une de l’autre (°). Toutefois, on ne doit pas oublier que la formation de Maaseik ne peut plus, depuis bientôt un mois, compter sur les services de celui qui était sans conteste le meilleur passeur de la présente compétition nationale masculine, le Canadien Blankenau, et qu’elle a ainsi perdu là ce qui constituait un de ses principaux points forts. Toutefois, Zimmerman, son remplaçant, est loin d’être un manchot et c’est bien pourquoi il serait assez hasardeux de dire tout à la fois que le match est déjà plié et que le champion est d’ores et déjà connu.

La même réserve doit être faite à l’endroit de la troisième rencontre du Final 2 de la Ligue A dames qui verra Hermes Ostende recevoir Asterix AVO Beveren. Les joueuses de Beveren ont enlevé les deux premières manches et ne sont donc plus qu’à une victoire de leur treizième sacre national. L’enjeu est, on s’en rend aisément compte, grand, très grand même, pour les deux teams dans la mesure même où ce choc pourrait fort bien constituer la dernière page de la compétition de Ligue A Dames 2018-2019.

Enfin, last but not least, on épinglera également le match retour que les joueuses de Modal Charleroi iront livrer ce dimanche à 17 heures à Tongres. Il y a huit jours, les Hennuyères l’avaient emporté en cinq sets après avoir comblé un retard de deux sets. Par conséquent, elles se doivent de gagner ce samedi ou, à tout le moins, d’enlever un minimum de deux sets pour être ainsi en situation soit de terminer le championnat 2018-2019 à la quatrième place soit d’avoir à se déplacer une nouvelle fois à Tongres, ce serait alors mardi à partir de 20h30, pour disputer une nouvelle confrontation avec cet objectif pour enjeu. A coeurs vaillants, rien d’impossible.

———————————————————-

(°) Vous trouverez en cliquant sur ce lien le classement des meilleurs réalisateurs, les Volley Super Stars, du Champions Final 4 et du Challenge Final 4 de l’EuroMillions Volleyball League et, ce, pour chacun des postes de jeu. Quand on sait que le journal Het Laatste Nieuws organise également par ailleurs un classement des meilleures joueuses et des meilleurs joueurs, on voit que l’on se marche sur les pieds sur ce terrain-là aussi.

VOLLEY SUPER STARS Ned (3)

 

 

Absolut Sport Absolut Volley

Modal Charleroi en route vers l’Europe ?

Revenir d’un voyage à New-York où, au Square Madison Garden, j’ai eu l’occasion d’assister à une « simple » rencontre de basket-ball de la NBA où il y avait pas loin de 15.000 spectateurs et où le match fut entouré d’une multitude d’éléments qui transformèrent celui-ci en un véritable spectacle et reprendre ensuite ici la présentation des matches de volley-ball de nos deux Ligues qui, pour la plupart, n’attireront pas plus de 200 personnes est chose curieuse à faire. Tant il est permis de regretter que les matches de nos Ligues ne soient pas mieux « managés » afin d’en faire, comme le propose déjà la Fédération Internationale de Volley-Ball dans le cadre de la Volley Nations League, un ensemble de « moments de choix » qui feraient en sorte que le public viendrait beaucoup plus nombreux dans les salles que ce n’est le cas aujourd’hui. Je reviendrai un jour sur ce sujet.

Ce week-end, la Ligue des dames entre dans la ronde des rencontres qui s’annoncent décisives à maints égards. Il y a tout d’abord le premier des matches entre Hermes Ostende et Asterix AVO Beveren dans le cadre de du Final 2 qui est appelé à désigner l’équipe qui portera le titre de championne de Belgique. Les Ostendaises partiront avec les faveurs du pronostic mais, lors du dernier affrontement entre les deux formations, il a été permis de constater que la pièce est tombée du côté des Côtières alors qu’elle aurait pu tout aussi bien le faire du côté des championnes de Belgique toujours en titre.

Il y aura par ailleurs une double confrontation entre Modal Charleroi, auteur d’un très joli parcours dans le cadre de la phase 2 de la compétition féminine, et Interfreight Anvers. Le premier match aura lieu samedi à 20 heures dans la salle Ballens de Charleroi et le deuxième dimanche à 18 heures au Sportahl Arena de Deurne. A l’issue de ces deux matches, on connaîtra l’équipe qui affrontera la quatrième classée de la Poule A de la phase précédente, c’est-à-dire Datovoc Tongres, avec pour enjeu un ticket d’accès à la Challenge Cup de la Confédération européenne de volley-ball.

Enfin, toujours au niveau de la compétition féminine, il y aura le premier match de la phase du Playdown qui, samedi à partir de 20 heures, mettra aux prises Sedisol Farciennes et Jaraco As, c’est-à-dire deux équipes dont l’une n’a plus envie de rester en Ligue A et l’autre qui n’en fera plus partie l’an prochain étant donné que Jaraco As fusionnera prochainement, si les informations reçues sont bonnes, avec Datovoc Tongres.

Chez les Messieurs, le programme du week-end propose des rencontres qui seront les avant-dernières de la phase 3 de la compétition organisée par l’EuroMillions Volley League sous le contrôle de plus en plus strangulateur de Volley Belgium. Dans la poule A, on aura droit à un nouveau classico entre Greenyard Maaseik et Knack Roulers.

Pour l’heure, les Limbourgeois, qui ont procédé au remplacement du Canadien Blankenau par l’Allemand Zimmerman à la distribution, comptent trois points d’avance sur les Flandriens et, de fait, sont déjà quasi assurés de faire partie du Final 2. Quant aux joueurs de Roulers, ils se doivent d’enlever l’un ou l’autre point au moins pour se mettre également en bonne position pour participer également au Final 2.

En effet, si les Limbourgeois venaient à l’emporter samedi en moins de cinq sets, cela signifierait que, pour autant que Lindemans Alost ne perde pas de plumes samedi contre Menin, le duel qui aura lieu vendredi prochain entre Knack Roulers et Lindemans Alost serait déterminant pour désigner l’opposant de Greenyard Maaseik dans le cadre du prochain Final 2.

Au niveau de la poule B de la phase 3 de l’EuroMillions Volley League, les joueurs du VBC Waremme disputeront ce samedi soir à 20 heures leur dernier match de la saison dans leur salle. Pour l’occasion, ils affronteront les Louvanistes d’Haasrode et chercheront sans aucun doute à faire en sorte que leur dernière prestation officielle 2018-2019 dans le Pôle Ballon se termine par un succès.

 

Absolut Sport Absolut Volley

La Ligue A et l’EuroMillions Volley League vers le Final 2

Les dés sont tombés. Les actrices de la Ligue A dames et les acteurs de l’EuroMillions Volley League connaissent désormais avec précision, toutes et tous, quel(le)s seront leurs adversaires lors de la prochaine phase de leur compétition.

Pour ce qui concerne les dames qui entameront ce samedi la deuxième phase de leur compétition, les trois poules de 4 se présentent de la manière suivante.

Dans la poule A, on retrouve les quatre équipes qui étaient déjà connues avant la dernière journée de la phase classique du championnat : Hermes Ostende, Asterix Avo Beveren, VDK Gand et Datovoc Tongres. On notera ici que les Gantoises ont, samedi dernier, « sauté » Datovoc Tongres au classement final de la première phase étant donné qu’elles ont été gagner à Jaraco As tandis que les joueuses de Tongres ont été battues à Ostende. Cela n’a toutefois pas grande importance vu que les compteurs sont à présent remis à zéro et que les quatre équipes se rencontreront en aller et retour.

Pour ce qui concerne les huit autres équipes, elles ont été scindées en deux groupes selon une grille qui était connue des clubs mais qui n’était pas publiée sur le site de Volley Belgium. Comment se présentent ces deux poules qui permettront aux deux vainqueurs de s’affronter avec pour enjeu le droit d’affronter l’équipe classée quatrième de la poule A avec pour nouvel enjeu alors un ticket européen pour disputer la Challenge Cup de la Confédération Européenne de Volley- Ball ?

Dans la poule B, on retrouve Amigos Zoersel, VC Oudegem, Modal Charleroi, Sedisol Farciennes ou, autrement dit, deux équipes qui ne veulent plus rester en Ligue A et deux autres, Charleroi, tout en joie encore d’avoir battu samedi dernier Asterix Avo Beveren à l’issue d’un match qui n’avait malheureusement plus aucune incidence sur le classement des deux formations, et Oudegem. Les formations de Modal Charleroi et du VC Oudegem ont toutes deux envie de terminer leur saison sur de bonnes notes et c’est bien pourquoi les deux rencontres qui les verront face à face vaudront assurément la peine d’être vécues.

Du côté de la poule C, la concurrence sera plus vive que dans la précédente puisqu’elle regroupera Interfreight Anvers, Saturnus Michelbeek, Lendelede et Jaraco As. Il serait néanmoins surprenant que la première place ne revienne pas à l’une des deux premières formations ci-avant citées.

Quant aux deux équipes qui termineront à la dernière place de ces deux poules B et C, elles seront amenées à jouer le playdown, ce qui veut dire qu’elles se rencontreront pour savoir, une fois qu’une des deux équipes aura perdu trois fois, qui sera reléguée en Ligue B.

Chez les Messieurs, c’est plus simple du fait même que les dirigeants de l’EuroMillions Volley League ont très bien communiqué depuis le début de la saison sur la formule qu’ils avaient mise au point pour donner à leur compétition le plus d’intérêt et d’incertitude possible. Si l’objectif premier est ainsi atteint tant la compétition n’a fait que rebondir jusqu’à présent, ladite formule n’en est pas moins très compliquée pour qui ne prête guère attention au monde du volley-ball en général et reste assez longue à expliquer à qui n’est pas plongé dedans du fait d’un intérêt particulier.

Cela étant, comme nous sommes déjà arrivés à la troisième phase de la compétition masculine, les chosses sont plus simples aujourd’hui. Il y a trois groupes d’équipes qui se répartissent comme suit.

Il ya les 4 Grands qui vont jouer le Final 4 A qui qualifiera pour le Final 2 les deux premiers de la mini-compétition qui, compteurs remis à zéro ici aussi, débutera samedi, le Final 2 étant ces rencontres à l’issue desquelles on connaîtra l’équipe championne de Belgique 2019 une fois qu’elle aura remporté trois rencontres.

Il y a ensuite le Final 4 B qui n’aura pas d’enjeu particulier si ce n’est celui de s’offrir le plus beau classement final possible à l’issue de cet autre mini tournoi et de se ménager un ticket européen pour qui le terminera en tête.

Enfin, il y a le playdown qui opposera Axis Guibertin à Amigos Zolder pour savoir qui sera relégué en Ligue B à l’issue des différentes rencontres que ces deux équipes vont disputer en essayant d’être la première à en remporter trois pour éviter le couperet de la descente.

Pour vous faciliter la tâche au cas où vous voudriez suivre l’une ou l’autre de ces différentes rencontres masculines, vous trouverez sur le site de l’EuroMillions Volley League le calendrier complet de toutes les prochaines étapes de l’EuroMillions Volley League tandis que, pour la compétition féminine, vous trouverez le programme des matches de la deuxième phase du championnat sur le site de Volley Vlaanderen.

 

 

 

 

 

Absolut Sport Absolut Volley

Belles rencontres de positionnement en perspective

Que nous réservent les rencontres de la seizième journée du championnat de la Ligue A dames et celles de la quatorzième journée de l’EuroMillions Championship ?

Du côté de la compétition féminine, il y a déjà eu un match ce vendredi soir et il a permis à Amigos Zoersel de signer un net 3 à 0 face à Interfreight Antwerp. Les joueuses de Zoersel ont fait là une excellente opération dans la mesure même où, par ce net succès, elles sont revenues à hauteur de leurs adversaires du jour au classement tout en ayant disputé un match de moins qu’elles. Les voilà logées ainsi en bonne position pour briguer l’une des quatre premières places finales de la première phase du championnat, celles qui donneront accès à la Poule A de la deuxième phase et à la possibilité par ce biais de se qualifier pour le Final 2 qui est celui qui sera décisif pour l’attribution du titre.

Quant aux rencontres qui auront lieu ce samedi, on en détachera deux du lot. La première opposera Datovoc Tongres à Saturnus Michelbeke, c’est-à-dire une équipe qui vise l’accès à la Poule A précitée à celle qui, conduite par Audry Frankart, se prépare avec beaucoup de soin à disputer dans une quinzaine la finale de la Coupe de Belgique. L’autre confrontation qui est à épingler est celle qui mettra face à face Hermes Ostende et Modal Charleroi, c’est-à-dire la formation qui occupe actuellement la tête du classement et les Hennuyères qui ont montré ces deux dernières semaines qu’elles valaient sans doute mieux que la neuvième place qui est aujourd’hui la leur à ce même classement. On aura là des indications plus précises sur l’état de forme des joueuses conduites par Dimitri Piraux.

Du côté du championnat masculin, deux rencontres se dégagent également du programme de ce week-end. Il y aura tout d’abord ce samedi Amigos Zoersel – Haasrode Louvain. Les deux formations sont botte à botte au classement, les Anversois sont cinquièmes et comptent 14 points tandis que les Louvanistes sont neuvièmes avec 11 points. Toutes deux espèrent se retrouver à l’une des 6 premières places à la fin de la première phase du championnat et se trouver ainsi déjà assurés de leur maintien la saison prochaine au plus haut niveau de la compétition. Un succès en moins de cinq sets de la part du club ouvaniste lui permettrait de revenir à hauteur de son concurrent anversois au classement tandis que l’inverse constituerait un très sérieux accroc pour ce club qui semble avoir quelque peu dévié cette saison de la trajectoire qu’il s’était tracée ces dernières années en matière d’incorporation de jeunes dans son team de combat.

L’autre choc qui sera suivi avec attention sera celui qui opposera le VBC Waremme à Lindemans Alost. Les deux équipes ont les meilleures raisons du monde de vouloir s’imposer, les Liégeois parce qu’une victoire, ou même le gain d’un ou de deux points, serait très grand bénéfice pour eux au classement où ils sont sixièmes et ont 14 points comme Amigos Zoersel, les Alostois parce qu’ils conforteraient la deuxième place qu’ils occupent au classement depuis le moment où, c’était samedi dernier, Par-Ky Menen a fait la nique à Knack Roeselare en l’emportant en cinq sets. Cette saison, Liégeois et Alostois se sont rencontrés à trois reprises déjà et ces derniers l’ont emporté à chaque fois. Mais ces échecs datent de l’époque où les hommes de Barca-Cysique et de Frédéric Servotte étaient toujours à la recherche de cet équilibre qu’ils semblent avoir assez bien trouvé, sauf en réception encore, depuis plus d’un bon et beau mois. Comme on le voit, la partie s’annonce passionnante à vivre.

Ligue A Dames

Samedi 26 janvier 2019

20h30 Sedisol Farciennes – Asterix AVO Beveren

20h30 VDK Gent – VC Oudegem

20h00 Jaraco As – Lendelede

20h30 Hermes Ostende – Modal Charleroi

20h30 Datovoc Tongres – Saturnus Michelbeke

EUROMILLIONS CHAMPIONSHIP

Samedi 26 janvier 2019

20h30 Knack Roeselare – Tectum Achel

20h30 Amigos Zoersel – Haasrode Louvain

20h30 Greenyard Maaseik – Axis Guibertin

Dimanche 27 janvier 2019

14h00 Caruur Gand – Par Ky Menin

14h00 VBC Waremme – Lindemans Alost

Absolut Sport Absolut Volley

Axis Guibertin rate le coche contre Achel et perd en 5 sets

A l’issue d’un match qui connut pas mal de rebondissements, Tectum Achel s’est imposé à Mont-St-Guibert. La formation limbourgeoise a fait ainsi un grand pas en direction de la qualification pour le groupe des 4 équipes qui, classées de 3 à 6 à l’issue de la première phase de la compétition, disputeront un tournoi pour qualifier les deux équipes qui rencontreront alors, avec le Final 2 pour objectif,  les deux équipes exemptées de prendre part à la deuxième phase du championnat à raison du fait qu’elle auront terminé la première phase à l’une des deux premières places du classement. Cela voudrait dire que les Limbourgeois, les promus de la Ligue B, seraient déjà assurés de se retrouver l’an prochain en Ligue A dès la fin de la présente phase classique du championnat.

C’est aussi dire que les Limbourgeois ont fait une excellente opération en remportant le match qu’ils ont disputé ce dimanche en Brabant Wallon. De fait, ils ont gagné cette partie à l’arraché et c’est sans doute au cours du deuxième set qu’ils ont fait l’essentiel de la démarche en direction de la victoire finale. En effet, après avoir perdu de deux points le premier set où ils avaient été malmenés et menés 15-7, ils ont encore été menés de 5 points dans la deuxième manche, 10-5, 12-7. Cette fois cependant, ils parvinrent à revenir assez vite à hauteur des joueurs de Filip Van der Bracht, 13-13, avant de creuser un écart de 3 points à 17-20. Avantage qu’il l’avaient toujours au bout de set 22-25.

Le match avait basculé dans la mesure où les Limbourgeois avaient pris un peu plus encore confiance en leurs moyens. Dans la troisième manche, ils furent encore menés 15-14 avant de faire un 0-4 qui les portait en tête au marquoir. Les Brabançons rétablirent bien l’égalité à 19-19 mais ne purent dépasser l’équipe limbourgeoise au sein de laquelle Campforts et Polman se montraient très efficaces: 21-25. Quand les visités, avec Knight et Urnaut en vedette, eurent signé un net 25-18 au 4ème set, les supporters locaux purent croire que les “leurs” allaient poursuivre sur leur lancée et l’emporter.

Il n’en fut rien car, avec comme gros leviers au filet Schouren, revenu au jeu après avoir complèment loupé son début de match, et Polman, qui fut bon de bout en bout, les Limbourgeois se placèrent immédiatement en winning position. A 4-4, ils faisaient 4-7 et, à 8-10, ils faisaient passer le marquoir à 8-12. Ils avaient match gagné car, en dépit des efforts deKnight et de Foret, les joueurs du Brabant Wallon ne purent empêcher la formation de Tectum Achel de s’imposer par l’effet d’un ace réussi par Schouren à 11-14.

Absolut Sport Absolut Volley