Quid demain si un joueur ou une joueuse est testé(e) « positif » ?

La presse sportive sortait hier les gros titres pour annoncer que cinq membres du club de football du Sporting d’Anderlecht avaient été testés « positif » au coronavirus et qu’ils avaient été mis en quarantaine pour une semaine. « Ils seront une nouvelle fois testés la semaine prochaine par un laboratoire reconnu par la Pro League » rapportait également un communiqué du club bruxellois.

Les journalistes du monde du football avaient ainsi leur pitance du jour et pouvaient broder tout à leur aise leur papier. Les uns pour se demander de quels joueurs il s’agissait, les autres se mettant dans la tête du Prince du Parc Astrid pour tenter d’épouser ses soucis d’entraîneur.

Ce fait divers sportif touchant le monde du football a-t-il un quelconque rapport avec le microcosme du volley-ball me demanderez-vous ?

Oui, sans conteste, et le plus évident est qu’il permet de réaliser que le monde du football ne s’arrête pas quand bien même il se doit de constater que trois joueurs du noyau de base d’une équipe participant au championnat du plus haut niveau de la compétition ont été testés « positif » au coronavirus. Ces joueurs sont ainsi mis en quarantaine pendant une semaine tandis que leurs coéquipiers continuent à exercer leur métier de footballeurs comme si de rien n’était.

Les personnes que ces trois joueurs testés « positif » ont côtoyées et rencontrées ont-elles été appelées à être mises, elles aussi, en quarantaine ? De toute évidence, la réponse est négative puisque leurs équipiers continuent à s’entraîner et devraient jouer ce prochain week-end sauf si l’un ou l’autre devait être testé « positif » à son tour d’ici là.

Cela étant, pour rester dans la note de la première question posée, qu’en sera-t-il ou qu’en serait-il dans le milieu du volley-ball si pareille situation devait survenir dans l’un de ses clubs pendant la compétition officielle?

On devrait le savoir très bientôt. En effet, on sait que les personnes occupant des postes de direction au niveau de Volley Belgium et de ses deux composantes majeures (Volley Vlaanderen et FVWB) ont déjà pris attitude, parfois de manière assez chaotique au demeurant, pour arrêter les dates de début de leurs compétitions (mais sans implication automatique de leurs décisions dans tous les championnats du niveau inférieur) et les protocoles destinés à mettre en forme « volley-ball » les mesures instaurées par les différents pouvoirs qui les chapeautent (Ministères et Administrations des différentes Communautés) en matière d’accès aux lieux de jeu. Toutefois, rien n’a encore été décidé à ce jour au sujet de la ligne de conduite qui sera suivie quand des joueuses, des joueurs ou des membres du staff d’une équipe auront été testé(e)s « positif ».

A ce propos, il existe bien un document qui, élaboré par Volley Vlaanderen, constitue une espèce de « modus operandi » pour tout cas de contamination avéré. Ce dispositif a été évoqué lors du Conseil d’Administration de la FVWB ce lundi et sera soumis à discussion et à approbation lors du Conseil d’Administration de Volley Belgium qui se tiendra demain jeudi.

Est-il prévu des remises de match quand un certain nombre de joueurs auront été testés « positif »? A partir de combien de cas avérés y aura-t-il remise ? Qui prendra la décision de trancher si une rencontre pourra ou non être remise ? Que deviendra le programme des rencontres quand il y aura trop de matches à remettre ? Les critères de remise de match seront-ils clairement définis ou laissés à l’appréciation de celles et de ceux à qui reviendra le soin de prendre décision ? Qui devra avertir qui dès lors que des conditions nouvelles devaient survenir inopinément au niveau de l’accès aux salles ? A partir de quand un joueur testé « positif » pourra-t-il reprendre part à la compétition ? Les joueurs devront-ils présenter une preuve qu’ils ont passé un test dans les 48 heures précédant la rencontre ?

Telles sont, parmi bien d’autres, quelques-unes des questions que beaucoup se posent à une petite encablure du début des championnats.

Comme on le voit, les administrateurs de Volley Belgium devront mettre les bouchées doubles et faire preuve de beaucoup de sagacité pour s’accorder jeudi sur toutes les lignes qui baliseront ainsi les prochaines compétitions. On ne peut qu’espérer qu’ils détiendront la grande forme et que, pour la réussite de la saison à venir, ils nous produiront un dispositif de belle qualité tant on sait, ainsi nous l’a appris Sun Tzu, que « tout le succès d’une opération réside dans sa préparation ».

Absolut Culture Absolut Sport Absolut Volley

La formation en état de marche

Comme à sa bonne habitude, Marc Cloes vient de publier sa newsletter du mois.

Il doit vraiment en être remercié car les embûches qu’il rencontre dans ce type de travail sont nombreuses venant le plus souvent de la part de celles et de ceux qui excellent dans l’art de se montrer tatillon(ne)s sur ce que font les autres.

La présente newsletter n’est peut-être pas la plus fournie de toutes celles que l’on a déjà reçues jusqu’à présent mais cela ne signifie nullement qu’elle n’est pas intéressante pour autant.

Bien au contraire même comme vous pourrez l’apprécier par vous-même.

Bonne lecture.

Formations initiales

Cours généraux ADEPS. A partir du 14 septembre, la Direction Générale du Sport lancera une nouvelle plateforme dédiée aux cours et évaluations indispensables pour entreprendre les formations spécifiques (cliquer ICI).

Formation MSIn VB 2020/2. Les inscriptions à la prochaine formation ‘Initiateur’ sont désormais ouvertes. Le programme détaillé et les modalités d’inscription devraient être disponibles très rapidement sur les sites internet de la FVWB et de ses entités. Ils pourront également être obtenus sur demande auprès de Mme Sepp (coachs@fvwb.be). Voici le planning général :

–          Sa 03/10/20 – 09h00-12h00 – Jambes – Module CS 123 (Principes d’action méthodologiques appliqués au volley-ball)

–          Ve 30/10/20 – 19h00-22h00 – Ixelles

–          Sa 31/10/20 – 09h00-22h00 – Ixelles

–          Di 01/11/20 – 09h00-20h30 – Ixelles

–          Lu 02/11/20 – 09h00-19h45 – Ixelles

Pour s’inscrire à l’ensemble de la formation : apporter la preuve de la réussite des CG MSIn.

Possibilité de s’inscrire à certains modules (rattrapage).

Formations continues

Exploitation des ressources en ligne. Vous avez trouvé sur Internet un document vidéo qui vous a apporté des informations très intéressantes et vous souhaiteriez valider cette activité en tant que formation continue ? N’hésitez pas à le proposer au responsable des formations. Pour ce faire, il convient de compléter le formulaire téléchargeable ICI. Après accord et moyennant l’explication de ce que la vidéo vous a apporté, vous pourrez valoriser votre démarche.

Informations diverses

Cartes de coach exigée selon le niveau de compétition. En combinant les informations fournies par Volley Belgium et la FVWB, voici un tableau permettant de déterminer le type de carte exigé pour coacher du niveau le plus élevé au niveau le moins élevé :

Niveau de compétitionNom de la divisionCarte exigée (min.)Brevet requis
Niveau 1Ligue A H+FAMSTrainer/Moniteur
Niveau 2Nationale 1 H+FAMSTrainer/Moniteur
Niveau 3Nationale 2 H+FBMSEd/Aide-Moniteur
Niveau 4Nationale 3 H+FBMSEd/Aide-Moniteur
Niveau 5Promotion H+FCMSIn/Initiateur
Niveau 6Provinciale 1 H+FCMSIn/Initiateur
Niveau 7Provinciale 2 H+FDAnimateur
Niveau 8Provinciale 3 H+FDAnimateur
Niveau 9Provinciale 4 H+FDAnimateur
JeunesToutes séries d’âgesDAnimateur
Après validation du module correspondant, une carte Basic peut être délivrée pour la saison en cours ; elle permet de coacher chez les jeunes et une équipe du niveau le moins élevé de la province concernée.

Cartes de coaches. Les demandes de cartes de coaches doivent introduites auprès du secrétariat de la Cellule formation. Voir le site de la FVWB (cliquer ICI).

Absolut Friends Absolut Ixelles Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley

Les petits bonheurs

La Fédération de Volley-Ball Wallonie Bruxelles a tenu une conférence de presse samedi dans le cadre de la journée de présentation faite par le club Modal Charleroi de ses équipes au grand public.

Etant donné que Madame Glatigny, Ministre des Sports de la Fédération Wallonie Bruxelles, avait annoncé sa venue, le Président de la FVWB, Daniel Van Daele, avait rameuté le ban et l’arrière-ban de la Fédération pour que celle-ci puisse montrer beau visage à son hôte de marque. 

Même si les Administrateurs et autres invités permanents du Conseil d’Administration ne furent pas légion à s’être déplacés jusqu’à Charleroi pour ce point presse, cela ne se remarqua pas trop tant il y avait également dans l’assemblée pas mal de personnes venues, quant à elles, pour la présentation des équipes du club carolo.

En fait de conférence de presse relative à la Fédération, aucun élément vraiment saillant n’est à dégager des allocutions faites tant par Daniel Van Daele que par la Ministre. En effet, l’une et l’autre n’ont fait que répéter ce que l’on sait, à savoir que le monde sportif a été et est toujours fortement impacté par les effets de la propagation du coronavirus dans nos contrées et que chacun(e) s’attache à mettre en place et à tenter de faire respecter les protocoles et autres mesures visant à assurer la meilleure protection sanitaire pour tout un chacun. 

Du côté du message de la Fédération, on aurait aimé savoir si Volley Belgium et la FVWB avaient arrêté ou allaient arrêter les dispositions prévoyant ce qu’il adviendra demain dans le cadre des compétitions quand une joueuse ou un joueur aura été testé positif mais rien ne fut dit à ce propos qui est pourtant d’une actualité brûlante. 

Quant à Madame Glatigny, elle se montra très chaleureuse à l’égard de la FVWB et des nouvelles initiatives (qui seront) prises par celle-ci auprès de nouveaux publics (écoles, grandes écoles, prisons, …) ainsi qu’envers les clubs de volley qui ont brillé à l’occasion de l’opération « J’me bouge pour mon club ». Mais ce fut tout et qui aurait voulu en savoir un peu plus sur le flop de l’opération “Fonds d’urgence pour le sport” ainsi que sur la réforme du futur subventionnement des frais dits de fonctionnement des fédérations en fut pour ses frais. 

En effet, sans transition, la parole revint alors aux dirigeants du club de Modal Charleroi et à l’Echevin des Sports de Charleroi qui s’attachèrent, non sans brio d’ailleurs, à bien expliquer quelles modifications avaient été apportées à l’organisation du club et à la composition du noyau des joueuses de l’équipe fanion.

Par la suite, Madame Glatigny fut invitée à donner le coup d’envoi de la rencontre d’entraînement qui opposa l’équipe du cru aux joueuses d’Asterix Beveren,  championnes de Belgique, et qui donna lieu à de très beaux échanges dont les Flandriennes sortirent finalement victorieuses.

Le public s’en retira ainsi comblé de tout ce qui lui avait présenté pendant toute la journée. Si l’on ajoute à cela la satisfaction que les un(e)s et les autres purent retirer des différentes prises de parole entendues, on ne pourrait que s’en vouloir de bouder tous ces petits bonheurs.

 

Absolut Politique Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Un grand bravo aux clubs de volley

Le Challenge « J’me Bouge Pour Mon Club » a connu un très grand succès.


Pour qui n’aurait pas été mis au courant de cette initiative menée par l’asbl « Sport et Santé » et soutenue par l’ADEPS, on rapportera que cette action proposait aux clubs affiliés à une fédération sportive reconnue par la Fédération Wallonie Bruxelles de réunir un minimum de 50 personnes sous leur bannière et d’inviter celles-ci à courir ou à marcher entre le 16 et le 30 août.

Les clubs qui répondaient à ces conditions et qui pouvaient présenter un total d’états de course ou de marche de plus de 1000 kilomètres étaient éligibles pour recevoir un montant de 1.000 €.


Comme déjà dit, l’engouement a été très grand. Les résultats qui ont été dévoilés hier sont là pour attester de ce succès:

  • 42.054 personnes ont, au total, pris part au challenge;
  • 603 clubs différents s’y sont inscrits, représentant 47 fédérations sportives différentes;
  • 1.125.159 km ont été parcourus par l’ensemble des participant(e)s

Ils permettent aussi de constater que les clubs de la FVWB ont été très présents sur le terrain.


En effet, quand on regarde le nombre de personnes qui ont participé à ce challenge, on peut relever que ce sont celles qui portaient la casaque des clubs de la FVWB qui, au final, ont été les plus nombreuses à marcher ou à courir.


1. Association Wallonie-Bruxelles de basket-ball; 58 clubs : 4849 participant(e)s = 113.481 km

2. Fédération de Volley-ball Wallonie-Bruxelles; 58 clubs : 5108 participant(e)s = 113.382 km

3. Ligue Belge Francophone d’athlétisme; 24 clubs : 2027 participant(e)s = 100.301 km

4. Association des clubs francophones de Football; 93 clubs : 4856 participant(e)s = 94.561 km

5. Fédération francophone de gymnastique; 34 clubs : 4856 participant(e)s = 94.561 km

Un tout grand bravo aux 58 clubs de la FVWB et à leurs sympathisant(e)s qui ont ainsi permis de mettre en lumière que le volley-ball est une discipline qui occupe une très belle place dans le paysage du sport francophone.

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Le sport belge se replie quelque peu sous sa tente…

La recrudescence de la propagation du coronavirus dans le pays a entraîné, comme on le sait, un raffermissement des mesures de protection sanitaire qui étaient d’application dans le cadre de la phase 4 du plan de déconfinement. Etant donné que ces mesures ont été présentées en long et en large dans tous les organes de presse, il n’est pas utile de les reprendre ici dans le détail.

Pour faire bref et concis, il suffira de dire que les mesures ainsi arrêtées lundi dernier par les Autorités faisant partie du Conseil National ont retrouvé un caractère plus préventif et plus coercitif que celles qui, dans le premier train de la phase 4 du Plan de déconfinement, s’étaient faites plus adoucies et moins contraignantes par rapport à celles que l’on connaissait au sortir de la période de confinement.

Notre vie de tous les jours connaît ainsi un nouveau coup de frein vers ce retour à cette situation qui est appelée “la vie d’avant” et, bien évidemment, le sport s’en trouve affecté comme tous les autres secteurs qui sont appelés à mettre les gens en relation les uns avec les autres.

Ainsi, depuis l’annonce des nouvelles mesures prises par le CNS de lundi dernier, plusieurs fédérations ont déjà pris attitude. La Fédération de tennis, l’AFT, a fait savoir que les interclubs, qui devaient débuter tout prochainement, étaient purement et simplement annulés. Pour leur part, les différentes entités composant la Fédération Royale Belge de Basket-ball ont décidé d’interdire l’organisation de matches amicaux et de tournois jusqu’au dimanche 30 août inclus.

L’Union Royale Belge de Handball (URBH) a, pour sa part, déjà décidé de repousser au début du mois d’octobre la date d’ouverture de ses compétitions nationales et régionales pour les seniots et pour les jeunes.

Et quid du côté des Fédérations de volley-ball qui composent Volley Belgium, autrement dit la Fédération Royale Belge de Volley-Ball ?

La Fédération de Volley-ball Wallonie Bruxelles tenait hier soir un Conseil d’Administration et a débattu de son positionnement en cette matière délicate. Selon ce qu’il a été permis d’apprendre, elle communiquera sur ces points au plus tard ce vendredi, c’est-à-dire une fois qu’il lui sera possible de publier une position commune avec l’aile flamande de Volley Belgium, qui se réunit ce jeudi soir et qui devrait également prendre attitude sur toute cette problématique des tournois, matches amicaux et des débuts de championnat.

Dans quel côté tombera la pièce ?

Sur base de ce qui a déjà été décidé par d’autres fédérations sportives, il est à penser que notre sport s’inscrira dans ce même courant de grande prudence. Il faut donc s’attendre à ce que les instances des différentes composantes de Volley Belgium annoncent tout bientôt, et d’une voix commune, une série de mesures de restriction pour les activités programmées au mois d’août et de diverses formes de report pour les compétitions à caractère national ou communautaire dont le début était prévu au mois de septembre.

Il n’y a donc plus beaucoup à attendre pour savoir de quoi sera fait le paysage du volley-ball dans nos contrées au cours des prochaines semaines. Wait and see.

Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley

Play volley again

J’ai l’avantage de vous rapporter ci-après l’essentiel d’un courrier que la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Mme Glatigny, a adressé ce vendredi aux Fédérations sportives et autres grands acteurs du monde sportif en Fédération Wallonie-Bruxelles à la suite des décisions prises mercredi par le Conseil National de Securité.

Au-delà de l’exposé introductif qui n’est que reprise de “règles d’or”, vous trouverez quatre slides qui concernent plus particulièrement tou(te)s les dirigeant(e)s et membres de clubs de volley-ball dans la mesure où les protocoles reprennent toutes les mesures qu’il s’agira de respecter dans le cadre des activités qui, conduites par vos clubs, reprendront leur cours à partir du 1er juillet dans les salles ouvertes et/ou en milieu extérieur.

D’avance, bonne reprise et bon amusement tout en n’oubliant pas de prendre bien soin de vous et des autres avec lesquel(le)s vous serez amené(e)s à jouer à nouveau au volley.

Be fun.


Une nouvelle étape décisive a été franchie suite au Conseil National de Sécurité de ce mercredi 24 juin.

En préambule, je réitère le fil conducteur depuis l’entame de la phase 3 du déconfinement : nous sommes dans une logique d’autorisation moyennant le respect de quelques principes repris dans les 6 règles d’or à savoir :

  • Le respect des règles d’hygiène ;
  • Le fait de privilégier les activités en extérieur ;
  • La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;
  • Le respect des distances de sécurité ;
  • La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer.
  • Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci.

La pratique sportive

J’irai droit au but.  Au 1er juillet, la pratique sportive telle que nous la connaissions reprend pleinement ses droits. Concrètement, peu importe l’âge, que la pratique soit en salle ou en plein air, dans le cadre d’un entrainement, d’une rencontre amicale ou de compétition, les précautions à prendre seront autour des terrains et plus dessus.

Ces adaptations concernent essentiellement la limitation du nombre de spectateurs, les rapports sociaux ou encore le respect du protocole « HORECA » dans les buvettes.

Vous trouverez, en pièces jointes, les protocoles adaptés pour vous permettre de prendre les dispositions nécessaires pour vos activités à partir du 1er juillet.

Ces protocoles concernent :

La pratique sportive indoor

L’organisation d’événements sportifs

La pratique sportive outdoor·  

 L’organisation des stages sportifs

Ils reprennent les recommandations, règles et consignes à respecter et mettre en œuvre afin de garantir, à tout un chacun, une pratique sportive la plus agréable possible tout en limitant au maximum les risques de propagation du virus. Ils sont le fruit d’une collaboration entre l’Administration générale des sports, l’AISF et l’AES.

Je vous demande de les relayer massivement. Je vous informe que ces documents seront également disponibles au départ du site www.sport-adeps.be.

A cet égard, l’actualité récente a mis en exergue des comportements irresponsables. Une fois encore, je compte sur la responsabilité citoyenne de l’ensemble des acteurs du mouvement sportif de se montrer digne de l’opportunité que constitue cette reprise massive. 

La pratique sportive indoor

> La pratique sportive outdoor

> L’organisation d’événements sportifs

> L’organisation des stages sportifs

Absolut Sport Absolut Volley Non classé

Les convois de la FVWB sont à présent formés

La Fédération de Volley Wallonie Bruxelles (FVWB) a, sous forme de Conseil d’Administration, tenu réunion ce mardi. A cette occasion, elle a mis bon ordre à son organigramme et a désigné celles et ceux qui se trouveront pour ces prochains mois aux postes de direction de la machine de commandement pour assurer la gestion de notre sport en Communauté française de Belgique.

Suite à la dernière assemblée générale qui a eu lieu le 15 juin dernier à Mont-St-Guibert, trois nouveaux administrateurs faisaient partie de la réunion de ce mardi: Denis Van Bever (Président du Comité provincial du Hainaut), Thierry Biron du comité provincial de Namur et Eric Davaux qui, présenté par l’entité du Brabnt Wallon, avait vu le mandat d’Administrateur dont il était déjà porteur être renouvelé.

De fait, ce mardi, les membres du Conseil d’Administration avaient à désigner qui ferait quoi au sein au sein de la FVWB. Cette manière de procéder pourra apparaître curieuse à celles et ceux qui penseraient que pareille dévolution devrait être du ressort de l’Assemblée générale mais les nouveaux textes résultant de la modification apportée aux statuts de l’ex AIF et de la nouvelle loi sur les asbl veulent qu’il en soit désormais ainsi.

Qu’ont donné les votes qui ont eu lieu de la sorte au sein du groupe des 8 personnes composant le Conseil d’Administration ?

Le titre de Première Vice-Présidente revient à Dominique Reterre tandis que celui de deuxième Vice-Président a été attribué à Denis Van Bever. Le poste de secrétaire est resté aux mains de Anne-Marie Habets et celui de trésorier a été enlevé par Pascal Schmets.

Quant aux deux mandats de représentants de la FVWB au sein du Conseil d’Administration de Volley Belgium, ils sont revenus à Daniel Van Bever pour l’un et, après multiples votes, à Frédéric Vandenbemden pour l’autre, le tout en sachant que les deux autres “tickets” francophones seront portés par Daniel Van Daele, en sa qualité de Président de la FVWB, et par Claude Kriescher, qui a été élu il y a deux ans en tant que Directeur financier par l’Assemblée générale de Volley Belgium.

Ainsi, tous les wagons sont à présent en bonne place sur les rails pour former, espérons-le, les convois qui mèneront le volley-ball francophone sur de meilleures voies et avec de plus grandes ambitions que ceux qui n’ont guère fait avancer la cause du volley-ball dans nos contrées au cours de ces trois dernières années.

Gageons qu’elles et ils feront mieux tant, dans leur ensemble, les points de référence ne seront guère difficiles à dépasser.

Qui ne leur souhaiterait bonne route ?

Absolut Sport Absolut Volley

Avec Emile Rousseaux en présentiel et Vital Heynen en virtuel…

Si vous n’avez pas de lecture en suffisance à la maison ou, du moins, si vous cherchez à améliorer vos connaissances en matière de préparation et de conduite de vos équipes, vous trouverez ci-après un bel ensemble d’annonces d’activités ou de références se rapportant à ces différents sujets.

Ces informations ont été collationnées et diffusées via la newletter dont s’occupent Marc Cloes et Sacha Sepp pour compte et dans le cadre de la Cellule de Formation des Entraîneurs de Volley-Ball (CFEVB).

Je vous invite à vous plonger rapidement dans cet éventail d’annonces tant elles sont toutes de très grande qualité et tant, pour certaines, vous aurez intérêt à les traiter dans les meilleurs délais si vous souhaitez faire partie de celles et de ceux qui en seront les bénéficiaires.

Par ailleurs, en guise de cerise sur le gâteau, il y a également une information qui ne manquera pas de ravir les titulaires de cartes de coach. Du moins celles et ceux qui n’aiment pas trop passer par la case entretien des points attachés à la nature de leur carte.

D’avance, je vous souhaite une belle prospection dans ce catalogue aux mille bonnes dates et adresses et, surtout, le meilleur usage de ces données fournies par cette cellule de la FVWB dont celle-ci a tout lieu d’être fière du boulot qui y est effectué.

Formations initiales

*Cours généraux ADEPS. Nous venons de recevoir des informations à propos de l’organisation de ces activités pour 2020:

-Pour les niveaux MSIn et MSEd, la prochaine session d’examens aura bien lieu les 17/10 (1èresession) et 21/11 (2èmesession).

-Les inscriptions seront ouvertes au début juillet (èêtre vigilent pour éviter de ne pas pouvoir faire partie des >1000 candidats!)èvisiter régulièrement le site internet de l’ADEPS!

-Au niveau MSIn, il n’y aura pas de cours préparatoires (les candidats doivent donc exploiter toutes les ressources accessibles à partir du site internet.

-En revanche, il y aura bien des cours pour le niveau MSEd (un mix entre activités en présentiel et en distanciel).

*Mise à niveau pour les ‘Anciens Initiateurs’ (important!). Comme cela avait été convenu il y a deux ans, les brevetés ‘Initiateurs ancienne formule’ (sans cours généraux) peuvent bénéficier de dispenses et ne doivent ainsi plus réussir que 4 des 12 modules de l’actuelle formation ADEPS du niveau Moniteur Sportif Initiateur:

-CG 1.1.1 Module 1 : Ma formation de cadre sportif

-CG 1.1.2 Module 2 : Statut social et fiscal du cadre sportif

-CG 1.2.3 Module 3 : Le multimédia au service de l’apprentissage sportif

-CG 1.3.2 Module 2 : Recommandations de base pour une bonne pratique

Attention, cette possibilité ne sera plus prolongée au-delà de 2020 !!!Nous nous permettons donc d’insister fortement auprès de tous les coaches concernés et les invitons à s’inscrire pour ces examens afin de pouvoir éventuellement s’engager dans une formation ‘Educateur’… Les personnes concernées doivent se manifester par email auprès de Mme Sepp (coaches@fvwb.be). Celle-ci assurera le lien avec l’ADEPS pour que les dossiers puissent être traités efficacement.

Formations continues

*Vidéoconférence Sheo Sport. Ce dimanche 21/06 à 20h30, Sheo Sport TV reçoit l’emblématique coach belge, Vital Heynen qui abordera les thèmes suivants: (1) les différences entre les cultures françaises, belges, italiennes, allemandes et polonaises dans le développement du volley-ball et la préparation à la compétition ; (2) le rôle du coach en match, déterminant ? Quel est son impact ? Quel est son rôle dans le match face à ses joueurs, au public et aux arbitres? Pour s’inscrire :https://cutt.ly/RugWbrV. Cette activité peut être valorisée en tant que formation continue. Attention, avant qu’une autre solution soit trouvée, pour des raisons d’organisation au niveau de la CFEVB, il convient de transmettre la confirmation de son inscription à Marc.Cloes@skynet.be avant le 20/06 à midi (èsolliciter Sheo Sport rapidement!). Les consignes seront envoyées d’un bloc le samedi après-midi à tous ceux qui se seront manifestés.

*Workshops Tchalou Volley.Dans des conditions validées par les autorités communales, quatre clinics ont pu être mis sur pied in extremis ces vendredi 26 (une intervention de Jonas Wallens, Xavier Flamme et Dominique Blairon) et samedi 27 juin (trois interventions animées par Émile Rousseaux, entraîneur de l’équipe de France féminine). Attention, il est strictement obligatoire de s’inscrire avant le 25/06 et le nombre de participants limité à 60 par séance. Ces activités se dérouleront à la Shape N Go Arena (rue de Donstiennes, 2b à 6536 Thuillies) selon le programme suivant :

-Vendredi 26 juin de 19h à 22h – Jonas Wallens, Xavier Flamme et Dominique Blairon traiteront de la reprise de l’activité après un long arrêt. Leur intervention s’intitule : «Séance 1 : Faire le point après le Covid 19». Elle vise à apporter des réponses aux questions suivantes : Où je suis ? Où vais-je ? Les présentations se centreront sur les plans physique et volley.

-Samedi 27 juin de 10h à 12h- Émile Rousseaux commencera par livrer ses plus récentes réflexions avec un exposé intitulé : « Séance 2 : Evolution du métier d’entraîneur aujourd’hui. De la formation à la performance.» L’objectif consiste à essayer de prendre en compte les évolutions de notre société, du volleyball et de l’homosapiens dans nos relations et nos contenus d’intervention.

-Samedi 27 juin de 13h30 à 15h30 h – Émile Rousseaux enchaînera par un exposé sur le thème: «Séance 3 : La technique aujourd’hui. Entre sciences et pratiques».

-Samedi 27 juin de 17h -19h – Émile Rousseaux terminera avec: «Séance 4 :Les stats, les vidéos. Promesses et limites. Le mariage de la raison et de l’intuition.»

Toutes les mesures sanitaires sont prises pour assurer la sécurité de chacun. Les inscriptions sont gérées directement par Dominique Blairon (email:dom.blairon@gmail.com;GSM: 0473/68.11.63).Des bulletins d’inscriptions sont disponibles sur la page Facebook(cliquerICI). Les inscriptions peuvent s’effectuer par séance. La participation aux frais est fixée à 30 euros par séance, payables sur place (prévoir le montant exact pour éviter les contacts superflus). Les coaches de la FVWB peuvent faire valoir chacune de ces activités (2 points + 3 points avec une synthèse réflexive). Les documents seront envoyés par email par l’organisateur.

*Volley assis.Une vidéoconférence sur le développement du para-volley dans les clubs est organisée le jeudi 18 juin à 18h (heure belge) par Sheo Sport. Pour s’inscrire: https://cutt.ly/euscFsm. Cette activité peut également être valorisée. Attention, avant qu’une autre solution soit trouvée, pour des raisons d’organisation au niveau de la CFEVB, il convient de transmettre la confirmation de son inscription à Marc.Cloes@skynet.be avant le 17/06 à midi (et solliciter Sheo Sport rapidement!). Les consignes seront envoyées d’un bloc le jeudi matin à tous ceux qui se seront manifestés.

Informations diverses

*Cartes de coach. En raison de la crise sanitaire et malgré l’ensemble des activités de formation qui ont été offertes aux coaches, le CA de la FVWB a exceptionnellement décidé que, pour la saison 2020-2021, toutes les cartes de coach seront automatiquement reconduites sur demande. Il n’y aura pas de retrait de points en fin de saison, comme le prévoit le règlement. Les points des formations initiales et/ou continues effectuées en 2019-2020 sont reportés à partir la saison 2021-2022.

*Webinaires à consulter. Wilfried Van Mol a partagé un lien intéressant vers des activités proposées par un coach mental américain, James Leath (fondateur de ‘Unleash the Athlete’). A découvrir en cliquant ICI.

*Enquête ULiège. Le service de Médecine physique de l’ULiège souhaite étudier les habitudes préventives quant aux lésions du membre supérieur chez le/la sportif·ve. Dans ce cadre, une étude portant sur les habitudes préventives mises en place par l’entourage du/de la sportif·ve sollicitant son membre supérieur vient d’être lancée. Cette étude est réalisée en collaboration avec le Réseau Francophone Olympique de la Recherche en Médecine du sport (ReFORM). La première étape de cette étude consiste à collecter des informations actuelles et de terrain sur ces habitudes préventives. Un questionnaire a ainsi été préparé pour analyser différents aspects (mise en place d’activités de prévention, information sur le sujet, types de prévention, …). Ce questionnaire s’adresse notamment aux entraîneurs sportifs. N’hésitez pas à y répondre avant le 31 août 2020 (cliquer ICI). Les réponses sont collectées de manière anonyme.

* Avez-vous entendu parler du «Global Design Challenge for Sport and Physical Activity»?Il s’agit d’un ‘concours’ visant à inciter tout citoyen à repenser durablement le sport et l’activité physique pour les enfants et les familles, les jeunes et les moins jeunes, pour les participants, les spectateurs, les fans et les groupes communautaires, afin qu’il soit inclusif, accessible, accessible – et amusant! – pendant la pandémie et après? Cette initiative se déroulera en quatre étapes(détails en cliquantICI):

·Étape 1: Compétition – Elle se déroulera pendant le week-end du 26 au 28 juin 2020. Les équipes travailleront ensemble pour développer leurs idées et les soumettre en ligne.

·Étape 2: Jugement – Un jury international sélectionnera jusqu’à 15 des meilleures idées.

·Étape 3: Appariement – les équipes gagnantes seront invitées à « présenter » leurs idées à un groupe d’organisations sportives, d’investisseurs et d’autres experts qui évalueront comment transformer les idées en réalité.

·Étape 4: Incubation – Les idées retenues feront l’objet d’un essai.

* Accéder à des publications scientifiques n’est pas toujours aisé mais de plus en plus de revues s’engagent dans un processus de consultation en ligne gratuit. C’est le cas duTurkish Journal of Sports Medicine(voir ICI).Dans le dernier n° paru, nous avons épinglé les titres suivants: (1)A CoBody Perception and Self-Esteem in Individuals Performing a Bodybuilding Exercise Program(2)Comparison of Drop Jump and Sprint Parameters in Youth Soccer Players(3)Fatigue and Recovery in Football

Sacha Sepp
Marc Cloes

Absolut Sport Absolut Volley

Une assemblée générale de la FVWB pas si ordinaire que cela

A défaut d’être réellement extraordinaire par l’originalité des décisions adoptées, l’assemblée de la Fédération de Volley Wallonie-Bruxelles fut moins ordinaire que ne le donnait à penser son qualificatif de base. En effet, en plusieurs de ses points, cette réunion, qui se tint dans de remarquables conditions de protection sanitaire à l’Axis Park de Mont-St-Guibert, fournit l’occasion à quelques délégués de faire état de leur mécontentement sur certains des points qui ont, au cours de l’année écoulée et de ces derniers mois, donné de la Fédération une image où le chaotique a parfois pris la forme du fantasmagorique mais également à d’autres de faire le point sur son état de santé, sportive et financière, au sortir de d’année 2019.

De fait, l’assemblée connut cinq temps forts. Le premier fut celui qui vit les délégués éplucher et approuver très grande partie d’une importante série de modifications apportées au Réglement d’Ordre Intérieur et portant sur des matières très diverses comme les Centres de développement fédéraux, les cartes de coach, les doubles affiliations entre deux clubs, la double affiliation joueur, règlement juridique…

Ensuite, ce fut au tour du rapport d’activité de l’année 2019 d’être soumis à l’examen et à la ratification des délégués. Ce point souleva des interventions et des commentaires dont on retiendra surtout deux éléments qui méritent d’être mis en exergue. Le premier est que, lorsqu’il est fait la comparaison du nombre des licencié(e)s entre 2017 et 2019, il a été relevé que la Fédération avait perdu 263 membres mais que, plus dérangeant encore, c’était essentiellement au niveau des jeunes de moins de 18 ans que cette perte s’était produite (-105 filles et – 253 garçons).

Après avoir relevé que le rapport technique était le plus consistant (et, en particulier, celui ayant trait à la partie “Formation des cadres”) de tous ceux qui faisaient partie du document présenté, le même délégué fit remarquer que des points importants comme l’évocation des Assises et tout le volet de la représentation de la FVWB au sein du Conseil d’Administration de Volley Belgium n’avaient pas été traités dans le rapport d’activité 2019 proprement dit. Enfin, il termina son intervention en brossant le curieux “tableau” qu’était devenu celui du Conseil d’Administration de la FVWB et en appelant de ses voeux que soient revus la composition et le mode de fonctionnement de cette “usine à gaz”. La proposition tombait à pic. En effet, le Président Van Daele avait, en d’autres termes, évoqué cette question dans son speech d’accueil et marqua son accord pour que la prochaine Assemblée générale du mois de décembre inscrive cette révision du CA de la FVWB à son ordre du jour.

L’assemblée passa ensuite à l’examen des comptes de l’exercice 2019. Ceux-ci se terminant par un solde positif, ils ne donnèrent pas lieu à de nombreux échanges. Ils n’en furent pas moins intéressants pour autant. En effet, ils permirent de faire apparaître que, même si la Fédération disposait de plus de liquidités que ce n’était le cas en 2016, et ce principalement par l’effet d’une réduction très importante de la masse salariale, la situation bilantaire de la Fédération prêtait toujours à inquiétude d’une part tandis que le compte d’exploitation 2019 aurait été déficitaire comme l’avait été celui de 2016 s’il s’était trouvé dans les mêmes conditions d’écriture comptable de l’époque quand l’inscription des subventions à venir n’était pas autorisée d’autre part. Comme quoi, chacun(e) fut ainsi bien averti(e) que la Fédération n’avait pas encore découvert l’arbre qui portait des billets de banque à ses branches.

Après ces chiffres approuvés par l’Assemblée, celle-ci passa à la phase des élections. A celles des membres des différentes instances juridiques nouvellement instaurées d’abord et à celles des trois nouveaux membres appelés à siéger dans le Conseil d’Administration par après. Ces votes se passèrent sans dommage pour ces trois candidats. Ainsi furent élus de confortable manière Denis Van Bever du CP du Hainaut, Thierry Biron du CP de Namur et Eric Davaux de l’entité du Brabant Wallon.

Le gâteau de clôture fut fait d’une interpellation présentée par le Comité provincial et défendue par Michel Hourlay. Espèce de pot rassemblant plusieurs griefs adressés à l’encontre de plusieurs décisions prises par différentes têtes francophones faisant partie du Conseil d’Administration de Volley Belgium, de la FVWB ou de ses cellules, cette interpellation rata sa cible dans la mesure même où, loin d’être toujours bien ajustée, elle n’alla pas jusqu’au bout de son intention. Elle n’en fut pas moins salutaire tant elle permit à d’aucuns de prendre la parole et d’avoir pu se faire entendre sur l’un ou l’autre de ces sujets qui ont défrayé la chronique et qui continueront à faire l’objet de commentaires divers quand les buvettes seront à nouveau ouvertes dans les salles de sport.

C’est ainsi, sans “demande de vote de méfiance à l’égard d’un ou plusieurs administrateurs”, que prit fin cette assemblée générale qui, dans son ensemble, aura été d’une belle tenue. Une assemblée qui aura été marquée d’une très nette aspiration commune à voir la Fédération “nettoyer devant sa porte” et à remettre bon ordre en sa direction intérieure d’une part et à se faire autrement active en maints domaines sportifs d’autre part.

Puissent donc ces bonnes intentions se muer rapidement en belles réalisations. Tout en sachant cependant que rien ne se pourra si, au sein de l’équipage qui conduit la Fédération et qui vient d’être partiellement renouvelé, il n’y a pas, comme le chantait si bien Georges Brassens, l’esprit des “Copains d’abord”.

Des bateaux j’en ai pris beaucoup, Mais le seul qui ait tenu le coup, Qui n’ait jamais viré de bord, Mais viré de bord, Naviguait en père peinard Sur la grand-mare des canards, Et s’app’lait les Copains d’abord Les Copains d’abord.

Absolut Sport Absolut Volley

Vade Mecum pour avoir accès à quelques picaillons …

Vous trouverez ici tous les renseignements utiles pour tenter d’accéder à l’obtention d’une partie du Fonds d’urgence des 4 millions annoncé par Mme Glatigny, la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour venir en aide au secteur du monde sportif touché par les effets des mesures dites de confinement.

Comme dit dans le texte de présentation du Vade Mecum et du formulaire qui devra être chargé dans l’application SUBside entre le 15 et le 19 juin, “la subvention est destinée à soutenir des opérateurs actifs reconnus dans le secteur du sport par la Fédération Wallonie-Bruxelles dont la viabilité financière est menacée du fait de l’application des mesures sanitaires de confinement”.

En d’autres termes, cela signifie que tous les clubs affiliés à la FVWB y ont droit. Cela veut-il dire que tous recevront partie significative de ce qui est présenté par certain(e)s comme un ballon d’oxygène pour le monde du sport alors que d’autres, dont je fais partie, considèrent que ces 4 millions ne représentent que fort peu. Tant par rapport à la place et au rôle des “opérateurs” du Sport dans la société d’une part que par rapport à la perte subie par les clubs qui n’ont pas été en mesure mettre la fin des championnats à profit pour organiser toutes ces activités (tournois amicaux, beachvolley récréatif, soirées de fin de saison, …) qui leur auraient permis d’engranger ces quelques milliers d’euros utiles pour boucler les comptes de la saison d’autre part.

Etant donné que le monde du sport aura démontré une nouvelle fois qu’il n’est pas armé à l’égal d’autres secteurs qui ont su se faire entendre et continuent et à se faire bien entendre pour réclamer des pouvoirs publics des moyens en proportion de leur importance dans la Vie de la Cité, force sera donc pour les clubs, associations et fédérations de sport de se contenter de la “galette ministérielle” qui a été ainsi mise sur la table. Pour en recevoir un bout, la partie s’annonce assez serrée à mener. En effet, le questionnaire n’est pas des plus simples à remplir dans la mesure où il y est surtout demandé de justifier des pertes subies au niveau des dépenses et où il sera toujours difficile de justifier des manques de recettes d’activités qui n’ont donc pu avoir lieu entre le 13 mars et le 14 juin de cette année.

Cela étant, il est à espérer que celles et ceux qui auront à examiner les formulaires qui seront renvoyés par les “opérateurs” sauront appréhender au mieux l’étendue réelle des pertes financières de ceux qui auront effectué le parcours du combattant, c’est-à-dire celui du formulaire.

Qui sont les bénéficiaires potentiels? Comment introduire ledit dossier ? Quelles sont les dépenses admissibles ? Voilà quelques-unes des questions dont vous trouverez les réponses dans le Vade Mecum dont il est nécessaire de prendre connaissance avant de “s’attaquer” au formulaire qui, il est bon de le rappeler, ne doit pas être envoyé à l’Administration Générale des Sports mais être chargé dans l’application SUBside entre le 15 et le 19 juin.

Bonne chasse et bonne chance déjà.

Absolut Politique Absolut Sport Absolut Volley