Le VBC Waremme s’impose à Axis Guibertin en quatre sets

A l’issue d’un match durant lequel ils firent trembler leurs supporters pendant les deux premiers sets, les joueurs du VBC Waremme ont pris le meilleur sur une équipe d’Axis Guibertin qui était venue en terre liégeoise pour y reproduire la victoire qu’elle avait conquise mercredi dernier.

La première manche fut la plus disputée de la partie, aucune des deux formations ne parvenant à prendre plus de deux points d’avance sur l’autre. Sauf quand, de 17-17, le marquoir passa à 20-17 en faveur des visités suite à deux belles attaques d’Abinet et à un bloc de Zuidberg. L’essentiel restait encore à faire pour eux car les Brabançons revinrent à leur hauteur à 22-22 grâce à Korotkov et même à prendre l’avance 22-23 par l’effet d’un bloc de Deruyck. A ce moment délicat du set, Philippe Barca-Cysique et Frédéric Servotte firent monter Dussart au jeu à la place d’Oliveira. Bien leur en prit: le team liégeois fila à 25-23 avec des points victorieux de Predius, Dussart et Abinet qui marquait là déjà son 6ème point.

La deuxième manche connut un tout autre scénario. En effet, si la première moitié de celle-ci fut assez partagée, les hommes de Filip Van Der Bracht, qui avaient compté 4 points d’avance à 10-14, se mirent à cracher le feu quand Novljan ramena le score à 14-15. A partir de ce moment, il n’y en eut plus que pour eux et, en particulier, pour Korotkov en attaque, Gulak au service et Godart au bloc. C’est ainsi qu’ils signèrent un percutant 2-10 qui aurait pu laisser les Liégeois quelque peu décontenancés.

Il n’en fut rien et, tout au contraire, cet affront eut le don de les piquer au vif. Ainsi, sous l’impulsion de Dussart et d’Abinet, les locaux prirent le commandement des opérations et creusèrent rapidement un bel écart, 6-2. Les Brabançons ne lâchaient pas prise et gardaient la tête hors de l’eau jusqu’à 8-7. Les Liégeois sentaient cependant qu’ils prenaient le dessus et cette impression se confirma quand, à tour de rôle, chacun des attaquants apporta son point dans l’escarcelle de l’équipe. Une équipe du VBC Waremme qui, jouant de manière très collective et qui se faisait plus présente au bloc, se montrait alors dominatrice et qui creusait constamment l’écart pour le fixer à onze points, 25-14.

La partie avait basculé. Dès les premiers échanges du quatrième set, Abinet et Predius faisaient la différence, 4-1. Les Liégeois savaient qu’ils avaient désormais la qualification pour le Final 4 B à leur portée et, malgré l’efficacité de Gulak et de Wasilewski, tenaient la tête du marquoir: 12-7. Les Brabançons revenaient encore à 12-10 mais, après que Evrard eût remplacé Cosemans à 13-10 et que Abinet eût contré Gulak à 15-11, les joueurs du VBC Waremme se faisaient plus déterminés et plus incisifs que jamais. Novljan et Abinet se distinguaient chacun à leur tour, 18-13, avant que Predius, assez irrégulier jusqu’alors, fasse de même ensuite.

Les vainqueurs étaient connus. Abinet marquait son 23ème point à 24-19 et, ensuite à 15h47, Gulak commettait une erreur. C’était le point de la victoire pour les hommes du Président Perin, celui de la délivrance aussi pour le staff et les supporters du VBC Waremme. Celui aussi qui voyait le club liégeois battre pour la quatrième fois en cinq confrontations les Brabançons au cours de la présente compétition.

Ce sera donc Axis Guibertin qui disputera le playdown avec pour enjeu le maintien sportif au niveau de l’Euro Millions League lors de la prochaine saison.

Absolut Sport Absolut Volley

Greenyard Maaseik s’impose face à Lindemans Aalst mais sans convaincre

Greenyard Maaseik a remporté le premier gros choc de la saison mais n’a pas convaincu. Les champions de Belgique ont certes mené par deux fois au niveau des sets et ont signé un assez net 15-11 dans le tie-break de ce match plus agréable par l’incertitude de son issue que par la virtuosité de ses acteurs mais on ne peut dire que les Limbourgeois aient fait forte impression ce samedi.

Ils enlevèrent la première manche de la partie, comme la dernière, parce qu’ils firent moins de fautes alors que leurs adversaires. Pour le reste, ils ne montrèrent que rarement un niveau de jeu semblable à celui qu’ils avaient l’an dernier. Ils furent d’ailleurs très heureux de ne pas se trouver menés par un set à deux car, pendant toute la troisième manche, et ce, jusqu’à 23-24, les Flandriens, qui avaient plus que souvent mis jusqu’alors les contreurs centraux du team limbourgeois dans le vent, firent la course en tête et comptèrent même jusqu’à 5 points d’avance peu après que, à 7-10, Banks eut opéré dans le team limbourgeois deux changements nécessaires pour le rendre plus performant au bloc et à l’attaque.

Quand les Limbourgeois eurent ainsi assez miraculeusement remonté la pente et enlevé le troisième set sur le score de 26-24, on aurait pu penser qu’ils allaient continuer sur leur lancée mais ce ne fut pas le cas. En effet, sous la conduite de leur excellent passeur polonais Firlej, les Alostois creusèrent rapidement un écart de 7 points , 8-15, qu’ils préservèrent quasi tel jusqu’à la fin de la manche, 18-24, 20-25. Un tie-break était donc nécessaire pour départager les deux teams.

De fait, ce tie-break fut le set le plus disputé et le plus équilibré de la rencontre, les deux équipes prenant l’avantage tour à tour (2-3/4-3/4-5/6-5/8-7). A 8-9, Maaseik connaissait son meilleur moment de la partie et signait un 4-0 qui lui permettait de faire une différence utile avant de s’imposer, non sans contestation de deux décisions arbitrales de la part des Flandriens, sur le score de 15-11. De la sorte, les Limbourgeois remportaient deux points et les troupes de Geert Walravens un seul mais celui-ci pourrait fort bien s’avérer très précieux lors du grand décompte à l’issue du premier tour de la présente compétition.

Pour ce qui concerne les autres rencontres de l’EuroMillions Championship, on épinglera en premier le net succès remporté par Tectum Achel face à Caruur Gand et, en second, le court échec du VBC Waremme à Zoersel où les Liégeois ont mené par deux sets à zéro avant de perdre la troisième manche sur un coup de dés, 27-25, et la quatrième également par le plus mince des écarts, 25-23.  Enfin, on notera également avec plaisir le très bon comportement des joueurs d’Axis Guibertin à Roulers où ils firent souvent mieux que se défendre. Les hommes du Président Caprasse ont certes perdu la rencontre en trois sets mais le score de deux de ceux-ci sont là pour indiquer qu’ils valent mieux que la dernière place qu’ils occupent pour l’heure au classement.

Haasrode Leuven – Par-Ky Menen : 1-3 (13-25/25-18/24-26/19-25)

Caruur Gent – Tectum Achel : 0-3 (24-26/21-25/23-25)

Amigos Zoersel – VBC Waremme : 3-2 (15-25/ 22-25/27-25/ 25-23/15-10)

Knack Roeselare – Axis Guibertin : 3-0 (26-24/25-18/25-22)

Greenyard Maaseik – Lindemans Aalst : 3-2 (25-21/22/25, 26/24, 20/25, 15/11)

Absolut Sport Absolut Volley

Un grand choc européen pour la finale de la VNL Messieurs à Lille

Le premier match de ce samedi qui opposait la France aux Etats-Unis eut trois visages. Pendant les deux premiers sets, les Français dominaient largement leurs adversaires et enlevaient somme toute assez aisément la mise: 25-18/25-17. Dans les deux sets suivants, les Américains, avec un excellent Anderson à leur tête et où Russel avait remplace Patch, se montraient plus précis en réception et plus percutants au filet. Ils parvenaient ainsi à égaliser au niveau des sets : 23-25/24-26. Portés par le public venu nombreux au stade Pierre Mauroy à Lille, les hommes de Laurent Tillie, entamaient le tie-break de manière parfaite, 5-1. Les Américains ne se laissaient pas démonter pour autant et les derniers échanges furent plus que palpitants. Ce fut finalement la France, avec un très grand Boyer dans ses rangs et un Le Goff performant dans ces moments décisifs, qui finit par l’emporter, 15-13, se qualifiant de la sorte pour la finale qui aura lieu demain à 20h45.

Contre les Français vont-ils disputer cette finale? Ce sera contre la Russie. En effet, dans la deuxième demi-finale, les Russes ont été plus que monstrueux au filet, tant en attaque qu’au bloc, et n’ont laissé que des miettes aux Brésiliens qui ne furent que l’ombre de ce qu’ils avaient montré tant contre la France que contre la Serbie. Les champions d’Europe détiennent assurément la toute grande forme et semblent être très gourmands de grands succès. Comme les Français veulent également s’offrir un grand titre devant leur public, la finale s’annonce assez somptueuse. Je m’en régale déjà.

Absolut Sport Absolut Volley

Nos Young Red Dragons qualifiés pour Zlin

Après que, ce mardi en début d’après-midi, la Russie n’ait fait qu’une bouchée de l’équipe ukrainienne (25-18/25-14/25-13), ce fut au tour de nos Young Red Dragons, déjà assurés de se retrouver dans le groupe des 4 qualifiés pour Zlin du seul fait de cette défaite ukrainienne, de monter sur le plateau de Puchov aux fins d’affronter l’équipe de Slovaquie et le public local venu encourager celle-ci.

Les nôtres avaient-ils bien digéré leur défaite subie lundi contre l’Italie ? Au premier coup de sifflet de la partie, on put se rendre compte que notre équipe présentait un autre visage que celui qu’elle avait eu lors des autres matches. Peeters retrouvait sa place comme opposait tandis D’Heer officiait comme central en lieu et place de Fafchamps. Dès les premiers échanges, les nôtres montrèrent qu’ils étaient plus forts que leurs adversaires. Ils prenaient vite l’avantage au marquoir et Peeters n’y était pas pour rien. Ils filaient même à 9-4. Ils conservaient bien encore pendant quelques échanges ce bel écart mais à 14-10, ils fléchissaient, se montrant par trop négligents dans ce qu’ils avaient à faire. Les Slovaques ne demandaient pas leur reste. A 15-13, ils comblaient leur retard et s’installaient en tête de la partie, 15-17. Celle-ci allait-elle mal tourné pour les nôtres? Non, car, à 18-19, la mécanique belge se remettait à bien ronronner et les Red Dragons faisaient 23-19 avant de terminer leur premier ser sur la marque de 25-21.

Dans la deuxième manche, le scénario fut assez semblable si ce n’est que les nôtres s’appliquèrent un petit peu plus à imprimer leur rythme plutôt qu’à se laisser entraîner dans une bataille de rue. Après avoir été menés 1-4, ils rétablissaient vite et se montraient dominants: 12-7. Ils ne devaient pas poursuivre sur cette lancée et devaient à subir le retour des Slovaques sur leurs basques:14-12, 17-16. Les points devenaient chers mais, heureusement, les Slovaques se mirent à commettre faute sur faute et, avec Peeters au service, nos représentants reprenaient de l’air et belle allure, 22-16. Le set était plié en leur faveur : 25-18.

Le troisième fut la réplique quasi conforme des deux précédents avec un départ en trombe de nos boys: 5-2/9-4/12-6 et, ensuite, un relâchement qui permettait aux Slovaques, autant soutenus par leur public que les nôtres l’étaient par leurs chauds supporters, de revenir quasi à la hauteur des nôtres et de croire en leurs chances de réussir ce qui aurait eu à leurs yeux figure d’exploit : 15-9, 17-11, 17-16, 20-17/20-19. Nos jeunes gars se réveillaient et Peeters, Rotty et D’Heer sonnaient alors la charge. Ce fut d’ailleurs celui qui n’avait joué qu’un seul set depuis le début des championnats, Peeters, qui , à 24-20, signa le dernier de ses 17 points de la partie (avec 70% d’efficacité sur le total de ses tentatives). Au rayon des statistiques, on relèvera aussi que Perin a rentré une belle carte puisque, sur 21 réceptions effectuées, 71% d’entre elles furent positives, 38% excellentes et une seule ratée.

Avec ses trois nouveaux points à leur actif, nos compatriotes sont donc absolument assurés de faire vendredi le déplacement jusqu’à Zlin où se disputeront, samedi et dimanche, les matches dits de classement. Les Belges sront-ils dans le premier tableau, celui qui concernera les places de 1 à 4 ou dans le second qui mettra en présence les équipes qui se disputeront les places de 5 à 8 ? Le tout dépendra du résultat que nos boys réaliseront demain face à la Russie. S’ils l’emportent, ils joueront samedi contre les premiers du groupe A, celui qui se joue actuellement à Zlin et où l’Allemagne et la République tchèque sont en lutte pour cette première place S’ils perdent, ils rencontreront alors, toujours samedi, les quatrièmes du groupe A. Dans les deux cas, il leur faudrait alors gagner samedi pour se retrouver dimanche soit en situation de jouer la finale dans la première éventualité, soit en position utile pour disputer la rencontre comptant pour la cinquième place finale dans la seconde.

Est-il besoin de vous dire quelle rencontre j’espère pouvoir vous relater dimanche soir ?

Absolut Sport Absolut Volley

Knack Roeselare et Noliko Maaseik l’emportent tous deux en 3 sets

Les joueurs de Noliko Maaseik avaient-ils récupéré les fatigues de leur déplacement jusqu’à Novosibirsk et de leur retour au pays effectués durant la semaine, et ce, en l’espace de 4 jours? Telle était la question avant le premier match qu’ils devaient livrer ce dimanche contre Lindemans Alost dans le cadre des Playoffs 2 de l’EuroMillions League Championship.

De fait, à l’image de leur capitaine Jelte Maan, les Limbourgeois ont eu quelque peine à entrer dans le match ou, plus exactement, à montrer immédiatement leur supériorité. Certes, ils menaient bien 8-5 au premier TO technique de la partie mais ils ne parvenaient pas à empêcher Gert van Walle d’ inscrire beaucoup de points (à 13-13, Gert en avait déjà 5 à son actif) pour compte de l’équipe flandrienne. Les échanges étaient très équilibrés et le marquoir grimpa sans qu’une équipe ne prenne réellement l’ascendant sur l’autre. Grâce à Blankenau, Tammemaa et Rychlicki, les visités se ménageaient une petite avance et, à 23-21, on put croire que le trou était fait. Cela ne fut le cas qu’à 24-24 quand Noliko inscrivit les deux points nécessaires pour enlever cette première manche au cours de laquelle il n’y eut qu’un seul block victorieux.

Les deux autres sets présentèrent un autre visage. En effet, les Limbourgeois, où Maan se bonifiait au fil des échanges, prenaient chaque fois assez vite le commandement des opérations et se ménageaient un bel avantage de l’ordre de 8 et de 5 points entre les deux TO techniques, 16-8 dans le deuxième set et 16-11 dans le troisième sur les Flandriens où van Walle se faisait moins performant qu’au cours du premier set. Ainsi s’explique le net écart dans le score de ces deux dernières manches : 25-13/ 25-17. On retiendra également que Noliko Maaseik fut nettement supérieur à son adversaire du jour dans les domaines du service (7/1), de la réception et de l’attaque (44/32) tandis que les Flandriens effectuèrent plus de blocks gagnants que les Limbourgeois (5-6).

Noliko Maaseik a ainsi fait aussi bien que Knack Roeselare qui a battu ce samedi Par-ky Menen en trois sets également (25-20/25-20/25-19) . Tous deux occupent donc déjà les deux premières du classement du Top 4 de ces Playoffs 2. Cela ne signifie pas pour autant que tout soit déjà joué car, comme on le sait, les équipes ne partent pas ici avec plus ou moins de points en fonction de leurs résultats dans les phases précédentes de cet EuroMillions League Championship. Tout reste ainsi ouvert. Aux surprises comme à toutes les autres éventualités. Nul ne s’en plaindra.

Absolut Sport Absolut Volley

Très beau programme ce week-end

Trento Noliko Blankenau

Le prochain week-end s’annonce riche en matches susceptibles de donner lieu à de belles empoignades. Et ce tant chez les hommes que chez les dames.

Dans le cadre de l’EuroMillions Volley Championship, les trois affiches sont attrayantes.

Dans le groupe A, le VBC Waremme recevra les Limbourgeois de Noliko Maaseik dont il a été abondamment question cette semaine en raison de leur qualification pour les demi-finales de la Champions League. Il ne fait nul doute que les Liégeois auront à coeur de mener la vie dure à leurs hôtes et, qui sait, de rééditer à domicile l’exploit qu’ils avaient accompli quand ils avaient gagner à Maaseik lors de la première phase de la compétition.

Dans les deux autres groupes, les rencontres mettront aux prises les deux équipes qui briguent l’accès au Top 4 des Playoffs 2 du championnat. Pour arriver à ce résultat, les visités ne peuvent se permettre la défaite sous peine de voir déjà s’envoler une bonne partie de leurs espoirs.

Chez les dames, les regards seront tournés principalement vers Beveren où la formation de Tongres tentera le quasi impossible, c’est-à-dire battre les championnes de Belgique sur leur terrain pour se mettre à l’abri du retour en force de l’équipe de VDK Gent au niveau du classement. La tâche des Limbourgeoises sera d’autant plus malaisée qu’elles ne pourront compter sur les services de Patrycia Kowalskaqui s’est occasionnée une méchante entorse il n’y a pas longtemps. Aujourd’hui, elles comptent cinq points d’avance sur les Gntoises au classement mais joueront ce samedi leur dernière partie de la première phase de la compétiton tandis que les Flandriennes ont encore deux cartouches dans leur fusil, ce samedi à Lendelede contre des dernières du classement et la semaine prochaine à Gand contre Amigos Zoersel. Comme on le voit, pour Datovoc Tongeren, c’est vaincre ou quasi oublier le Top 4 à Beveren.

Pour le reste du programme, on sera curieux de voir ce que feront VC Oudegem à Zoersel et Richa Michelbeke à Anvers. Les deux équipes visiteuses partiront avec les faveurs du pronostic mais il n’est pas interdit de penser qu’elles n’auront pas si facilement partie gagnée.

Enfin, c’est dimanche qu’aura lieu la confrontation entre Charleroi Volley et Astérix AVO Beveren qui avait été remise il y a peu pour cause d’une passe des installations de chauffage dans la salle Ballens. En dépit d’avoir joué la veille contre Tongres, les Anversoises devraient pouvoir s’imposer sans trop de peine mais, pour ce faire, elles devront jouer à leur meilleur régime car les joueuses locales mettront certainement leur point d’honneur à leur montrer qu’elles valent mieux que leur classement actuel.

EuroMillions Volley Championship – PlayOff 1 Messieurs

Groupe A : Sa 20h30 : VBC Waremme – Noliko Maaseik

Groupe B : Sa 20h30 : Haasrode Leuven – Knack Roeselare

Groupe C : Sa 20h30 : Lindemans Alost – Par-ky Menen

Ligue A Dames

Sa 17h30 Amigos Zoersel – VC Oudegem

Sa 20h30 Asterix AVO Beveren – Datovoc Tongeren

Sa 20h30 TI Antwerpen – Richa Michelbeke

Sa 20h30 Hermes Ostende – Jaraco As

Di 15h30 VT Lendelede – VDK Gent

Di 16h00 Charleroi – Asterix AVO Beveren

 

 

 

 

 

 

 

Absolut Sport Absolut Volley