Les Yellow Tigers s’inclinent face à un ensemble brésilien plus complet

Les jours se suivent et ne se ressemblent nécessairement pas. Nos Yellow Tigers, visiblement peu remises des fatigues de leur superbe match livré hier contre la Turquie, n’ont pas fait le poids face à une équipe brésilienne qui ne fut pourtant pas très impressionnante. Ilka Van de Vijver et ses équipières ont été battues en trois sets : 25-23, 25-15/25-18.

De fait, cette rencontre a connu deux faces, la première qui a duré l’espace du premier set et la seconde qui a épousé les contours des deux derniers sets.

Pendant la première manche, nos représentantes ont disputé crânement leurs chances. Elles livraient et réceptionnaient bien et le bloc était bien placé face aux grosses attaquantes brésiliennes que sont Gabi, Natalia et Paula. Nos Yellow Tigers furent souvent en tête au marquoir : 6-3, 13-10. Grobelna avait réussi 3 aces, nos deux centrales faisaient du bon boulot et Van Gestel excellait avec ses attaques clairvoyantes. A 14-11, les Brésiliennes, qui contenaient toutes les attaques d’Herbots (celle-ci ne marqua son premier point qu’à 16-16), remontaient le courant et réussissaient un 1-5 qui les plaçait en tête au moment du deuxième TO Technique. A 19-19, Gabi réussissait un gros smash tandis que, sur la phase suivante, Herbots était une nouvelle fois bloquée . Nos Tigers ne lâchaient pas prise pour autant et, sous l’impulsion de Grobelna et de Van Gestel (qui se comporte de plus en plus comme la guide de l’équipe en dépit de son jeune âge), nos compatriotes revenaient à 21-21 et, sur un ace de Stragier, reprenaient la tête ; 22-21. Stragier ratait ensuite son service mais Sobolska égalisait à 23-23. Natalia lâchait alors un gros pain, 23-24 et Macris parachevait le travail avec un ace : 23-25.

Par après, le match fut plus haché car les joueuses de Gert Vande Broek et de Kris Vansnick furent assez rapidement menées à la marque, 3-6 et 4-10. Herbots ne reproduisait rien de sa prestation de la veille tandis que Van De Vijver, qui devait de plus en plus courir pour faire ses passes, manquait parfois de lucidité dans la distribution du jeu. Cela ne signifie nullement que notre équipe était résignée et baissait les bras. Non pas car, grâce à Van Gestel, les Tigers revenaient dans le dos des Brésiliennes à 14-17. A 14-18, le second arbitre siffla une faute de rotation à l’encontre des nôtres et les Brésiliennes, avec Mayany en vedette, alignèrent alors 5 points d’affilée avant de faire 15-25.

Le troisième set fut de la même trempe que le deuxième. Les échanges furent équilibrés jusqu’à 7-8. Ilka Van De Vijver s’emmêlait alors les pinceaux mais sa soeur, montée au jeu à 7-10, n’apporta pas le plus attendu de ce changement. Les Brésiliennes ne demandaient pas leur reste et filaient à 8-14. Stragier remplaçait alors Herbots (qui ne conservera certainement pas un grand souvenir de ce match) mais cela n’empêchait pas Gabi, Paula et Roberta (qui avait remplacé Macris) de passer largement en tête au second TO Technique du set, 9-16. Ce moment de repos tomba à point nommé pour nos joueuses qui retrouvèrent quelque peu de leur allant. Avec Grobelna, Janssens et VanGestel comme fers de lance ou comme boucliers, elles signaient un beau 7-2 et revenaient ainsi à 16-18. Le coach brésilien demandait alors time-out et Van Gestel ratait ensuite son service. C’était fini. A 18-23, Roberta ciblait Herbots (qui était remontée au jeu à 15-18) et cela faisait 18-24. Elle répétait la même scène et le match se terminait ainsi : 18-25.

Demain, nos Yellow Tigers affronteront les Italiennes et auront certainement à coeur de nous sortir à nouveau une « grosse perf » à l’occasion de leur dernière sortie dans cette VNL 2019. Histoire de briller une nouvelle fois de mille feux.

Absolut Sport Absolut Volley