Greenyard Maaseik domine Skra Belchatow et enlève un magistral succès

 

L’équipe de Greenyard Maaseik a livré ce mardi soir une toute grande prestation collective et a, en battant le champion de Pologne en titre par trois sets à zéro, réalisé un résultat plus que surprenant, un résultat d’anthologie. On le savait, les Polonais étaient venus en Belgique pour venir y quérir une victoire et les trois points afin de raffermir un moral qui était chancelant après toute une série d’insuccès en Pologne et de conforter leur position de favoris au niveau de la poule D de la 4ème phase de la Champions League. Pour ce faire, ils présentaient toute une série de grands noms que j’avais eu le plaisir de vous évoquer ici. Pour eux, il y a eu cependant loin de la coupe aux lèvres. En effet, ils sont tombés sur une équipe limbourgeoise qui a montré, haut et clair, qu’un team de qualité animé d’un esprit de belle conquête pouvait prendre le dessus sur une addition de grands talents qui, de fait, n’ont entre eux qu’une cohésion de façade.

Le premier set des joueurs de J.Banks fut en tous points parfait : gros services, réceptions 5 étoiles, distribution idéale et des blocs d’enfer (6 dans ce seul set !). Les Limbourgeois furent tout le temps au commandement et c’est très logiquement qu’ils enlevèrent la manche sur le score de 25-21. Au début de la suivante, Maan et ses équipiers, parmi lesquels Blankenau et Cox se détachaient comme ils allaient le faire durant toute la partie, menèrent rapidement 11-5. Toutefois, à 12-6, ils connurent quelques moments durant lesquels la réception pliait face aux services de Szalpuk et de Klos. Quand les Polonais égalisèrent à 13-13, on put craindre que le vent ne tourne en faveur de Belchatow. Il n’en fut rien car, dès que les ballons de réception se mirent à revenir dans les parages de Blankenau, le stratège canadien se remit à utiliser au mieux ses attaquants, Tammemma et Grozdanov (un excellent renfort que celui-là) au centre et, aux ailes, Maan, Pupart et, bien évidemment, Cox qui était dans un grand jour ce mardi, à l’attaque comme au service. Les Limbourgeois firent passer le marquoir de 14-14 à 17-14 et parvinrent, avec beaucoup de maîtrise, à conserver cet avantage jusqu’au bout de la manche: 25-22.

Le set suivant fut plus équilibré dans la mesure même où les Polonais, avec Wlazly, Szalpuk et Ebadipour Ghara qui se faisaient plus tranchants au filet, prirent le commandement des opérations à 6-6 pour mener 6-9. Ils conservèrent cette avance jusqu’au moment où les Limbourgeois tirèrent bon parti de plusieurs services ratés de leurs adversaires, de deux fautes de touche très justement sifflées (excellente l’arbitre espagnole, Mme Rodriguez Jativa Susana) et de la grande forme de J.Cox pour égaliser à 17-17 et reprendre la tête, 18-17. Mieux, à 19-18, Pupart et le jeune Peeters monté au service faisaient 20-18. A 21-19, Cox signait une bombe au service: 22-19. Roberto Piazza, le coach italien, effectuait, en désespoir de cause, différents changements tandis que Szalpuk se faisait de plus en plus difficile à maîtriser. A 24-22, les Limbourgeois laissèrent passer deux balles et match et eurent même à repousser 3 balles de set avant de se remettre en position d’enlever le match. Ce qu’ils firent grâce à un énorme service tendu de Grozdanov qui transperçait le libéro polonais Piechocki. Les meilleurs du jour l’emportaient 29-27 de manière tout à fait méritée.

Un tout grand bravo aux Limbourgeois qui, assurément, ont réussi une très belle performance ce mardi.

Absolut Sport Absolut Volley