Un mercredi sans set pour Tchalou Volley et VBC Waremme

Si l’on ne devait s’en tenir qu’aux seuls résultats des deux demi-finales de la Coupe de Belgique féminine et aux impressions qui s’en dégagent, l’affiche de la finale serait connue et ce serait Asterix Beveren – VC Oudegem. En effet, les deux équipes citées ont fait un très grand pas vers cette confrontation finale tant elles ont fait une grosse différence ce mercredi face à des adversaires qu’elles rencontreront encore le 30 janvier prochain.

Contre Tchalou Volley, qui avait réussi samedi à écarter Hermes Ostende du parcours de la Coupe, les joueuses du VC Oudegem, emmenées par une Nina Coolman impériale durant toute la partie, ont livré un match sans bavure et ont dominé de la tête et des épaules les joueuses d’Ugo Blairon qui apparurent très désemparées après avoir perdu le premier set sur un score très honorable : 25-20. Les Flandriennes prirent un gros départ dans la deuxième manche, 7-0, et poursuivirent sur leur lancée en se contentant de faire très mal avec leurs services tendus ou smashés et à appliquer un excellent dispositif bloc-défense qui s’avéra très efficace. A la vérité, le match était plié dès le début de cette deuxième manche tant les Hennuyères eurent du mal à construire un jeu susceptible d’inquiéter sérieusement leurs opposantes qui s’imposèrent 25-12 et 25-13 dans les deux sets suivants.

Du côté de Gand, on eut l’occasion d’assister à une rencontre de très belle qualité au cours de laquelle nombreux furent les longs échanges, les deux équipes excellant au bloc et en défense. Toutefois, à ce jeu, les joueuses de Kris Vansnick se montrèrent plus performantes et, par ailleurs, elles purent compter sur une excellente van de Vijver à la passe pour accélérer la distribution et mettre plus souvent les attaquantes en situation de 1 contre 1 que ce ne fut le cas pour les attaquantes gantoises. L’issue du match bascula quand, après avoir perdu le deuxième set 25-21, Janssens, très bonne ce mercredi, et ses équipières réalisèrent dans le troisième set le même score que dans le premier, 17-25, et acquirent une confiance en leurs moyens qui leur permit de faire la différence dans la finale du quatrième, 23-25.

Chez les hommes, les deux matches comptant pour le championnat de la Ligue furent d’assez bonne facture. Decospan Menin est parvenu à rétablir par deux fois l’égalité au niveau des sets mais, après avoir pris un bon départ dans le tie-break, a dû, à 9-10, lâcher quelque peu prise, 9-12, et laisser filer Knack Roulers, remarquablement conduit par D’Hulst, vers un succès mérité : 22-25/25-23/19-25/25-23/12-15. De ce fait, Knack Roulers a enlevé deux points mais en a perdu un et doit céder la première place du classement à Greenyard Maaseik qui a pourtant perdu un match de plus que les Flandriens.

A Maaseik, l’équipe du VBC Waremme n’a pas fait trop mauvaise figure face à une formation limbourgeoise au sein de laquelle Cox, Esfandiar et Verhees avaient été mis au repos : 25-17/25-22/29-27. Les Liégeois n’ont pu remporter un set mais ils furent à deux grains de sable d’empocher le troisième (avec Evrard à la passe alors) quand, avec Predius au service, ils firent passer le marquoir de 22-18 à 22-23. Ils eurent même une balle de set à 23-24 et purent ensuite repousser trois balles de match mais pas la quatrième. Ils perdaient ainsi une partie où ils auraient certainement pu faire mieux s’ils avaient pu compter sur un Abinet plus productif qu’il ne l’a été (3 points sur 25 attaques) et sur des bloqueurs centraux moins transparents qu’ils ne le furent ce mercredi .

Absolut Santé Absolut Sport Absolut Volley