Le VBC Waremme enlève un set face à Greenyard Maaseik

A Waremme, c’est devant un public plus que réduit que Greenyard Maaseik a enlevé un peu à la bourre un succès en quatre sets. Pour la circonstance, Joël Banks avait mis au repos les joueurs dont il aura le plus besoin mercredi prochain quand les Limbourgeois affronteront à Maaseik les stars du Zenit Kazan dans le cadre de la Champions League.

C’est ainsi que Maan et Arganits ne montèrent jamais au jeu et que Zimmerman ne remplaça Foguera que dans le courant du troisième set quand la marque était de 16 partout et les deux équipes également à égalité au niveau des sets. Jusqu’alors, les Liégeois avaient tenu la dragée haute à leurs adversaires et c’est ainsi que, après avoir perdu de justesse la première manche sur la marque de 23-25, ils enlevèrent la suivante sur le score de 25-21 et après que Lallemand eut remplacé Czyrnianski. Dans le troisième set, les locaux prenaient un bon départ mais devaient céder le commandement des opérations aux visiteurs à partir de 8-8. Ils gardaient néanmoins le contact et le gardaient tellement que Joël Banks dut se résoudre à changer Foguera, moins inspiré ce dimanche qu’il ne l’avait été mercredi dernier quand il permit à ses équipiers de redresser le cours du jeu face aux Turcs d’Ankara. Avec Zimmerman à la barre, Greenyard se fit plus tranchant tant en attaque qu’au bloc tandis que les joueurs de Sacha Koulberg et de Frédéric Servotte se mirent à rater trop de services pour espérer plus qu’ils ne purent obtenir par la suite ! 21-25/17-25.

On retiendra en particulier de ce match la belle prestation de Samuel Fafchamps dans le domaine du bloc où, avec ses 5 points, il fit presque aussi bien que Semniuk qui en signa 6 ainsi que, au niveau de la réception, les excellents pourcentages de Martin Perin qui fit, lui aussi, à peu de chose près aussi bien que son vis-à-vis de Maaseik, Just Dronkers.

Pour les autres résultats de l’EuroMillions Volley League, on relèvera que Knack Roulers a, tout comme l’a fait Greenyard Maaseik, perdu un set ce samedi. Ici aussi, le coach des Flandriens chercha à épargner certains de ses joueurs, et ce, en prévision du match que l’équipe de Kanck jouera mardi contre la très solide équipe polonaise de Zaksa Kedziersyn Kozle mais ne put appliquer son plan jusqu’au bout de la rencontre. En effet, quand les joueurs de Caruur Gand se mirent, après avoir perdu les deux premiers sets (25-20/25-17), à prendre le meilleur sur ses hommes, Sven Vanmedegaele appela Tuerlinckx et Fragkos à la cause. Cela ne permit toutefois pas aux tenants de la Coupe de Belgique de renverser le cours du set (27-29) mais bien de plier le match par la suite: 25-16.

Quant aux deux autres matches, ils ont vu le net succès de Tectum Achel contre Decospan Menin (25-23/25-19/25-19) et celui, aussi expéditif, de Lindemans Alost à Louvain(18/25 19/25 23/25) , et ce, face à l’équipe de Haasrode qui, de ce fait, voit la formation de Tectum lui chiper la quatrième place qu’elle occupait au classement avant ce week-end.

L’article sur la compétition féminine  suivra dans le courant de la soirée….A plus 😉

Absolut Volley

Tchalou Volley et Modal Charleroi ont une belle carte à jouer

 

 

 

Tandis que les hommes de l’EuroMillions Volley League disputeront pendant les deux prochaies journées les rencontres comptant pour les huitièmes de finales de la Coupe de Belgique, les dames de la Ligue A seront sur les terrains ces mercredi et jeudi pour compte du championnat.

De fait, quand je dis que les dames de la Ligue A seront opérationnelles au cours de ces deux prochains jours, il faut entendre qu’il n’y aura que trois matches seulement au programme, les deux autres étant reportés à des dates ultérieures. Comme j’ai déjà maintes fois l’occasion de vous dire que ce n’était pas ainsi qu’il était possible d’intéresser la presse et le monde sportif avec une compétition aussi décousue, je ne m’étendrai pas sur le sujet, me contentant de mettre en avant le fait que ces trois rencontres présentent bel intérêt pour chacune d’entre elles.

Les joueuses de Tchalou Volley, qui ont remporté un très beau succès samedi dernier face à WBC Lendelede, affronteront ce mercredi les Flandriennes de Michelbeke qui n’ont encore enlevé qu’un seul set en l’espace de deux confrontations depuis le début du championnat. Les joueuses d’Audrey Frankart avaient également connu un mauvais départ de compétition l’an dernier mais s’étaient bien ressaisies par après.

Toujours mercredi et également à partir de 20h30, il y aura un nouveau choc d’envergure à Tongres. Celui-ci mettra en présence les Ladies Limbourg aux joueuses du VDK Gand qui occupent pour l’heure la première place du classement avec 6 points sur 6. On sera curieux de voir si les Gantoises feront mieux que les joueuses d’Astérix Beveren qui, on le sait, ont mordu la poussière samedi dernier face aux Limbourgeoises. Dans ce cas, cela signifierait que les Gantoises posséderaient de sérieux atouts dans leur jeu et qu’elles devraient être considérées comme de sérieuses candidates au titre. Dans le cas contraire, cela voudrait plus simplement dire que les Limbourgeoises sont et seront très difficiles à battre dans leurs installations et qu’elles entendent bien jouer un rôle en vue dans le cadre de la présente compétition.

Enfin, jeudi à Oudegem, les joueuses de Dimitri Piraux, qui connaîtront alors le résultat des Gantoises, partiront avec les faveur du pronostic face aux joueuses de Fien Callens. En cas de victoire de leur part et de défaite des Gantoises, elles occuperaient alors la tête du classement et cette seule perspective devrait suffire pour doper leur envie de faire mieux encore que ce dont elles sont capables de faire. Ou, à tout le moins, aussi bien que ce qu’elles ont déjà démontré jusqu’à présent. Elles devront cependant veiller à ne pas s’emballer dans la mesure où, on le sait, l’empressement et l’excitation de vouloir (trop) bien faire n’est pas toujours la voie qui mène automatiquement au succès.

Enfin, pour terminer ce billet de milieu de semaine, je mettrai en avant, pour ce qui concerne le volet masculin,  le match de Coupe de Belgique Messieurs qui opposera Axis Guibertin à VBC Waremme. Même si nombreux sont ceux à considérer que ce match n’est pas le seul résultat d’un tirage au sort sans orientation particulière, on ne peut que se réjouir de ce derby à ce stade de la compétition Qui l’emportera ? Axis Guibertin qui ne rêve que de remonter en Ligue A ou VBC Waremme qui entend porter fièrement le flambeau de seule équipe francophone au sein de l’élite du volley-ball masculin du pays? Réponse à cette question ce jeudi peu avant 23 heures.

Ligue A dames 

Mercredi 23 octobre

20h30 Tchalou Volley – Saturnus Michelbeke

20h30 Ladies Limburg – VDK Gand

Jeudi 24 octobre

20h30 VC Oudegem – Modal Charleroi

Absolut Sport Absolut Volley

Un beau titre national pour les U11 du VBC Waremme

 

 

Sur les cinq tournois disputés samedi à Torhout, trois avaient été remportés par une des équipes de Haasrode Louvain, un autre par Olen et celui dévolu aux jeunes filles U19 était revenu à la formation de Tchalou qui avait fait montre d’une belle maîtrise au cours des trois matches qu’elle avait dû livrer. Si l’on souligne le beau résultat obtenu par les jeunes garçons U17 du VBC Waremme qui avaient échoué de peu face aux Louvanistes pour le titre national, la première journée de ces Championnats de Belgique pour jeunes (qui mériteraient assurément une meilleure mise en exergue) avait fait chaud au coeur à celles et ceux qui, comme moi, aiment voir les clubs francophones se défendre avec bonheur dans toutes les compétitions nationales où ils se trouvent engagés.

Et qu’en a-t-il été ce dimanche ?

Chez les jeunes filles, il y avait deux tournois au programme.

En U13, le titre est revenu à la formation de VBC Zandhoven tandis que les équipes de Thimister et de l’ADS La Louvière se classaient en 3ème et 4ème position.

En U17, la palme est revenue à la formation de Gooik qui trouvait là consolation d’avoir vu le titre des U19 échapper à son équipe hier face à Tchalou. Quant à l’équipe U17 de Tchalou, elle a livré un très beau match face aux championnes (25-20/19-25/15-7) mais avait auparavant chuté face à Mendo Booischot qui termina le tournoi en deuxième position tandis que VBC Waremme se classa quatrième.

Du côté des jeunes garçons, c’est de la catégorie des U11 qu’est venue la belle surprise du jour pour le volley-ball francophone. En effet, le team du VBC Waremme l’a emporté en remportant tous ses matches sur le score de deux sets à zéro et en battant les seconds classés, les jeunes de Knack Roulers, sur le score de 25-19/27-25. Un très beau parcours que celui-là.

Dans la catégorie des U19, le titre est allé à la formation de Mendo Booischot qui devance celle d’Amigos Zoersel tandis que suivent dans l’ordre Axis Guibertin et Envol H.M.T VBC qui se sont livrés un beau duel lors du premier match du tournoi.

Pour ce qui concerne le tournoi des U15, je vous livrerai les résultats dès qu’ils seront publiés sur les sites des entités composant Volley Belgium.

A Hechtel, dans le cadre du Belgian Beachvolley Tour, la paire féminine Van den Vonder  – Cools a réédité le succès qu’elle avait remporté à Bruxelles la semaine passée. Cette fois, elle a battu en finale (21-15/21-15) le team formé de Kim Liekens -Leen Van Grinsven qui, au stade précédent du tournoi, avait réussi à prendre le dessus sur les championnes de Belgique Maud Catry – Els Vandesteen en trois sets. 

Chez les hommes, la finale opposa le duo Tim Degruyter – Gilles Vandecaveye, qui avait écarté les vainqueurs du tournoi de Bruxelles en trois sets en demi-finale, au team Joppe Paulides – Bob Douwen. La rencontre fut disputée à souhait et revint à l’équipe Degruyter-Vandecaveye qui détenait la grande forme ce dimanche : 21-1728-26.


Billet à coeur ouvert de Dominique Blairon qui dit, à titre personnel, toute sa tristesse de voir les responsables fédéraux ne pas avoir plus d’égards envers les jeunes et tou(te)s celles/ceux qui les encadrent et les entourent.

image (3)

Absolut Sport Absolut Volley

Sacha Koulberg nouvel entraîneur du VBC Waremme

Sacha Koulberg s’était porté candidat pour occuper le poste de directeur technique de la FVWB. Comme on le sait, il ne fut pas retenu.

Pendant ce même temps, le club du VBC Waremme perdait son entraîneur Barca-Cysique qui avait décidé de donner suite à un projet d’ordre personnel qui ne lui permettait plus de rester dans notre pays.

Et ce qui devait se passer se passa. Les dirigeants du VBC Waremme et Sacha Koulberg se rencontrèrent au début de cette semaine et tombèrent d’accord pour faire cause commune et aller dans la même direction.

Sacha Koulberg devenait ainsi le nouvel entraîneur du club liégeois. Le club du Président Vincent Perin trouvait là un homme qui connaît très bien le volley-ball, le féminin comme le masculin ou inversément, et qui a largement fait ses preuves là où il a déposé ses valises.

C’est à l’ASSAR que, en 1977, Sacha Koulberg a fait ses premières passes de volley-ball et c’est avec l’ASUB que, trois ans plus tard, il a fait la découverte de la division d’honneur. Il a ensuite joué à Ixelles pendant deux saisons avant d’émigrer dans le Brabant flamand où, de 1984 à 1989, il a porté le maillot de Lennik pendant avant de faire un saut à Torhout et de revenir terminer sa carrière à Zellik en 1992. Pendant tout ce temps, il a été 4 fois champion de Belgique, gagné 1 Coupe de Belgique, porté 77 fois le maillot de l’équipe nationale et a participé une fois à une finale de Coupe d’Europe en 1987.

A partir de 1992, il a épousé la carrière d’entraîneur et a ainsi donné ses premiers entraînements aux joueuses de Charleroi où il est resté trois ans avant de diriger l’équipe féminine de Herentals pendant une saison. Il bifurqua alors vers le volley masculin et conduisit successivement les équipes de Puurs et d’Antwerp. Il revint vers le volley féminin pour mener des équipes comme VC Lennik, VDK Gent et, surtout, les Dauphines de Charleroi de 2000 à 2006.

Après maints succès glanés là, il dirigea ensuite pendant deux ans l’équipe du VC Asse Lennik. En 2009, il effectua un nouveau retour à Charleroi pour s’occuper des Dauphines pendant deux saisons et y connaitre avec elles les joies d’un titre national. Il lui fut ensuite proposé de prendre en charge l’équipe du VC Oudegem avec laquelle il remporta une Coupe de Belgique et termina par deux fois à la deuxième place du championnat de la Ligue.

Aujourd’hui, Sacha Koulberg se trouve devant un nouveau défi. Ce défi est de conduire une équipe qui a réalisé un bon championnat la saison dernière. Elle a perdu pas mal de ses éléments depuis le dernier match joué à Haasrode Louvain et il faudra donc la remodeler. Comme on le sait, le club liégeois compte beaucoup de jeunes et même de très bons jeunes puisque pas moins de 8 équipes se retrouveront samedi et dimanche à Torhout pour y disputer les finales du championnat de Belgique des jeunes. Cela étant, il faudra néanmoins recruter pour combler les vides et pour « monter » une formation qui aura le périlleux privilège d’être la seule à représenter le volley-ball francophone lors de la prochaine compétition de la ligue masculine dont on ne sait trop qui, de fait, en sera le véritable régisseur.

Dans sa tâche, Sacha Koulberg aura la chance de pouvoir compter sur la précieuse assistance de Frédéric Servotte ainsi que sur celle de Pierre Honnay qui est le directeur technique du club et qui, à ce titre, effectuera la liaison avec la direction du club ainsi qu’avec tous les autres services internes de la maison.

Comme on le voit, Sacha Kilberg et le VBC Waremme étaient faits pour se rencontrer ce printemps. Gageons que cet accord sera porteur de belles satisfactions pour tous ceux qui s(er)ont ainsi amenés à se trouver sur le même bateau ainsi que pour le volley-ball francophone qui ne demande qu’à saluer les succès de ses équipes les plus représentatives, tant chez les hommes que chez les femmes. Pour que rayonne de la sorte une image marquante du volley-ball en Communauté française.      

Absolut Friends Absolut Sport Absolut Volley

Superbe succès du VBC Waremme face à Greenyard Maaseik

A l’issue de la journée de samedi, les équipes qui, au niveau de l’EuroMillions Championship, avaient fait la bonne affaire du jour étaient Caruur Gand, Tectum Achel et Amigos Zoersel qui avaient réussi à enlever respectivement 3, 2 et 1 points et qui, de ce fait, étaient, pour les deux premières citées, revenues à hauteur du VBC Waremme au classement. Ce n’était pas le scénario idéal pour l’équipe liégeoise, qui devait affronter les champions de Belgique sur leur terrain ce dimanche, mais c’était sans compter sur sa vaillance et la bonne forme qu’elle affiche depuis le début des matches-retour de la première phase de la compétition.

En montant sur le terrain, les Liégeois savaient qu’ils n’avaient rien à perdre face aux Limbourgeois et, mieux encore, étaient convaincus qu’ils avaient beaucoup à gagner à l’occasion de cette confrontation. Dès l’entame du match, on put se rendre compte qu’ils étaient animés du meilleur état d’esprit qu’il était possible d’avoir dans pareille circonstance. Comme, de plus, Jelle Banks, le coach de Greenyard Maaseik, avait cru malin de ne pas aligner son équipe de base pour commencer la partie, celle-ci fut équilibrée dès le départ et cela permit incontestablement aux Liégeois de se dire qu’ils avaient là un beau coup à jouer.

Certes, fléchissant quelque peu sur la fin de la première manche, ils perdaient celle-ci sur la score de 25-21. Dans le set suivant, les Limbourgeois menaient encore plus souvent qu’à leur tour et comptaient même 4 points d’avance à 17-13. L’introduction d’Oliveira fut salutaire pour l’équipe drivée par Barca-Cysique et Frédéric Servotte. Elle se mit ainsi à grapiller des points utiles en mettant pleinement à profit le fait que Maan montrait vraiment très peu d’entrain et Van Heyste peu d’inspiration dans la distribution du jeu. A 20-17, après que Tammema eût raté un nouveau service (il en a raté sept à lui seul ce dimanche), Waremme connut une belle période et se posta à 20-21 grâce à Oliveira, Novljan et Coosemans (excellent tout au long du match). La rencontre gagna en intensité et, à 22-22, Predius transperça Dronkers de deux services tendus. Le trou était creusé et Abinet parachevait le travail à 23-24. Les Limbourgeois prenaient alors le match plus au sérieux et, toujours avec une équipe qui manquait de réception et d’envie de jouer, donnèrent l’impression pendant ce set qu’ils pouvaient peut-être bien gagner sans trop devoir pousser sur l’accélérateur. A 14-12, ils signaient un net 8-2. Par l’entremise de Novljan et d’Oliveira, Waremme resserrait les boulons mais ne pouvait empêcher les locaux de faire 25-19. Quand, au début de la manche suivante, Waremme mena 3-7, J.Banks comprit qu’il était peut-être temps d’aligner son équipe de base et fit monter ainsi Blankenau, Grozdanov et Baeten. C’était nécessaire mais cela ne fut pas suffisant car Waremme continuait à se montrer meilleur que Maaseik tant au service qu’en réception. Les Liégeois prenaient de plus en plus confiance en eux tandis que leurs adversaires ne parvenaient pas à reproduire le jeu brillant dont ils sont capables et qui leur aurait été nécessaire pour s’imposer. C’est donc somme toute assez logiquement que les visiteurs empochèrent le quatrième set après avoir dominé les derniers échanges, 22-25, et qu’ils firent jeu égal dans le tie-break avec les Limbourgeois qui, pourtant, jouaient de mieux en mieux.

La fin de la rencontre fut épique à souhait, chaque équipe se mettant en situation de l’emporter mais ne pouvant conclure. A ce jeu, Maaseik compta bien cinq balles de match mais, de l’autre côté du filet, Abinet fit alors des miracles, permettant de la sorte à son équipe, portée par un enthousiasme qui faisait plaisir à voir, de s’imposer finalement 21-23. Et, ce, à la plus grande joie de tout le camp liégeois qui saluait là le septième succès d’affilée d’une équipe qui a mérité amplement la victoire pour l’avoir plus voulue que J.Banks et ses boys qui ont eu le tort de ne pas avoir pris assez au sérieux leurs adversaires du jour.

Grâce à ces deux points arrachés de haute lutte, les Liégeois occupent la cinquième place du classement et comptent aujourd’hui 20 points, soit deux de plus que Tectum Achel et Caruur Gand (que les Liégeois rencontreront samedi prochain à l’occasion de leur dernier match de la première phase du championnat). De la sorte, ils sont en excellente position pour terminer celle-ci à l’une des six premières places du classement. Ce qui voudrait dire qu’ils joueraient la suite du championnat en compagnie des Grands.

Quant à l’autre match de match, qui devait être le gros match du week-end mais qui se voit chiper la vedette des titres par l’exploit du VBC Waremme, il a vu une domination constante des joueurs de Roulers sur une formation de Lindemans Alost qui ne fut jamais en mesure d’inquiéter les tenants de la Coupe, leurs vainqueurs de la semaine passée. Le score de la partie est là pour attester qu’il n’y eut pas grande bataille : 25-20, 25-19, 25-16. De ce fait, à deux matches de la fin du premier tour du championnat, les positions sont les suivantes en tête du classement.

  1. Knack Roulers 16 14 2 45 12 42
  2. Greenyard Maaseik 16 14 2 44 12 41
  3. Lindemans Alost 16 12 4 42 18 39
  4. Par Ky Menen
  5. VBC Waremme 16 8 8 23 34 20
  6. Tectum Achel 16 7 9 25 37 18
  7. Caruur Gand 16 6 10 24 34 18
  8. Amigos Zoersel 16 5 11 28 39 17
Absolut Sport Absolut Volley

Très beau programme ce week-end

Trento Noliko Blankenau

Le prochain week-end s’annonce riche en matches susceptibles de donner lieu à de belles empoignades. Et ce tant chez les hommes que chez les dames.

Dans le cadre de l’EuroMillions Volley Championship, les trois affiches sont attrayantes.

Dans le groupe A, le VBC Waremme recevra les Limbourgeois de Noliko Maaseik dont il a été abondamment question cette semaine en raison de leur qualification pour les demi-finales de la Champions League. Il ne fait nul doute que les Liégeois auront à coeur de mener la vie dure à leurs hôtes et, qui sait, de rééditer à domicile l’exploit qu’ils avaient accompli quand ils avaient gagner à Maaseik lors de la première phase de la compétition.

Dans les deux autres groupes, les rencontres mettront aux prises les deux équipes qui briguent l’accès au Top 4 des Playoffs 2 du championnat. Pour arriver à ce résultat, les visités ne peuvent se permettre la défaite sous peine de voir déjà s’envoler une bonne partie de leurs espoirs.

Chez les dames, les regards seront tournés principalement vers Beveren où la formation de Tongres tentera le quasi impossible, c’est-à-dire battre les championnes de Belgique sur leur terrain pour se mettre à l’abri du retour en force de l’équipe de VDK Gent au niveau du classement. La tâche des Limbourgeoises sera d’autant plus malaisée qu’elles ne pourront compter sur les services de Patrycia Kowalskaqui s’est occasionnée une méchante entorse il n’y a pas longtemps. Aujourd’hui, elles comptent cinq points d’avance sur les Gntoises au classement mais joueront ce samedi leur dernière partie de la première phase de la compétiton tandis que les Flandriennes ont encore deux cartouches dans leur fusil, ce samedi à Lendelede contre des dernières du classement et la semaine prochaine à Gand contre Amigos Zoersel. Comme on le voit, pour Datovoc Tongeren, c’est vaincre ou quasi oublier le Top 4 à Beveren.

Pour le reste du programme, on sera curieux de voir ce que feront VC Oudegem à Zoersel et Richa Michelbeke à Anvers. Les deux équipes visiteuses partiront avec les faveurs du pronostic mais il n’est pas interdit de penser qu’elles n’auront pas si facilement partie gagnée.

Enfin, c’est dimanche qu’aura lieu la confrontation entre Charleroi Volley et Astérix AVO Beveren qui avait été remise il y a peu pour cause d’une passe des installations de chauffage dans la salle Ballens. En dépit d’avoir joué la veille contre Tongres, les Anversoises devraient pouvoir s’imposer sans trop de peine mais, pour ce faire, elles devront jouer à leur meilleur régime car les joueuses locales mettront certainement leur point d’honneur à leur montrer qu’elles valent mieux que leur classement actuel.

EuroMillions Volley Championship – PlayOff 1 Messieurs

Groupe A : Sa 20h30 : VBC Waremme – Noliko Maaseik

Groupe B : Sa 20h30 : Haasrode Leuven – Knack Roeselare

Groupe C : Sa 20h30 : Lindemans Alost – Par-ky Menen

Ligue A Dames

Sa 17h30 Amigos Zoersel – VC Oudegem

Sa 20h30 Asterix AVO Beveren – Datovoc Tongeren

Sa 20h30 TI Antwerpen – Richa Michelbeke

Sa 20h30 Hermes Ostende – Jaraco As

Di 15h30 VT Lendelede – VDK Gent

Di 16h00 Charleroi – Asterix AVO Beveren

 

 

 

 

 

 

 

Absolut Sport Absolut Volley

Axis Guibertin vainqueur d’un derby wallon à multiples rebondissements

Le derby wallon entre Axis Guibertin et VBC Waremme a donné lieu à une partie qui fut fertile en rebondissements et agréable à vivre à défaut d’atteindre de hauts sommets au plan du niveau de jeu.

Le premier set vit les visiteurs s’imposer sans grande difficulté. Jouant avec méthode et enthousiasme, les Liégeois s’imposaient avec une telle facilité que l’on put se demander si le match ne tournerait pas court.

A l’entame du deuxième set, Filip Van der Bracht, le coach d’Axis Guibertin, fit monter Foret en lieu et place de Urnaut et puis, un peu plus tard quand son équipe était encore sous la pression de Cosemans et de ses équipiers, Nguyen pour son capitaine Goverde. Même si ces changements n’apportèrent pas immédiatement des résultats marquants au niveau du marquoir, ils donnèrent un nouvel élan à une équipe locale toujours tirée par Wojcik qui était très performant à l’attaque et qui pouvait compter sur un Dufraing excellent comme libéro. La partie prit une autre allure quand, alors que le marquoir indiquait 17-21 en faveur de Waremme, Baetens se mit à réaliser de belles choses au filet et à apporter son lot de points. Comme, dans le même temps, Abinet et Pavelka baissaient de pied, le score devint 22-23. A ce moment, l’arbitre déjugea un de ses juges de ligne qui avait vu out une attaque des locaux et ce fut 23-23 au lieu de 22-24. Le vent avait tourné et, avec un Wojcik plus intenable que jamais, Axis Guibertin rétablissait l’égalité au niveau des sets.

Les joueurs de Dimitri Piraux étaient sonnés. Ce fut au tour des locaux de prendre les commandes du match et de dominer leurs adversaires parmi lesquels Abinet et Pavelka ne réussissaient plus grand chose de bon. La quatrième manche connut un nouveau retournement de situation quand les Liégeois se remirent à jouer comme au premier set tandis que Wojcik se montrait nettement moins fringant alors. Il devait toutefois se reprendre dès le début du tie break et c’est sous son impulsion que Axis Guibertin prit rapidement quatre points d’avance. La messe était dite. Les Liégeois, qui cafouillaient à qui mieux mieux, ne parvenaient pas à rétablir le contact et devaient laisser filer leurs opposants, et Wojcik en particulier, vers une victoire qui leur semblait bien dévolue pourtant jusqu’à ce 17-21 du deuxième set !

Score de la rencontre : 18-25/26-24/2520/14-25/15-7, rencontre au cours de laquelle l’équipe visitée ne marqua aucun point au bloc tandis que les Liégeois en inscrivaient quatre dont deux par l’entremise de son passeur Cosemans !!

Cosemans 2

Face à Amigos Zoersel, le dernier de la première phase de la compétition, Lindemans Alost a perdu le premier set (, un set qu’il n’aurait pas dû laisser échapper quand on sait que tout set perdu peut avoir des conséquences importantes lors du décompte final des rencontres dans les trois séries. Par la suite, les Flandriens furent encore un peu accrochés dans la première moitié du deuxième set mais, quand ils élevèrent le niveau de leur jeu, la rencontre se disputa à sens unique.

Score de la rencontre : 27-25/19-25/20-25/12-25

Quant au troisième match entre VDK Gent et Haasrode Leuven, il aura lieu ce jeudi (et non ce mercredi comme je l’ai annoncé sur base des renseignements fournis par la Fédération !) . Il est à prévoir que les Louvanistes aborderont cette partie avec un moral gonflé à bloc du fait qu’ils peuvent déjà sérieusement penser à accrocher la place de meilleure deuxième équipe classée des trois tournois, et ce, du fait de la perte d’un set par Lindemans Alost ce mercredi soir.

Enfin, à Ostende, l’équipe féminine de Hermes n’a pu faire beaucoup mieux contre la formation turque de Bursa BBSK que ce qu’avait fait l’équipe de Charleroi Volley lors du tour précédent de la Challenge Cup. Les Ostendaises avaient très bien entamé la partie puisqu’elles ont mené 5-1 et 8-6 mais, après que les Turques eurent fait 8-8, il n’y en eut plus que pour celles-ci et, en particulier, pour Charlotte Leys qui fut la meilleure scoreuse de la rencontre avec 16 points à son actif.

Score de la partie : 19-25, 12-25/19-25

Absolut Sport Absolut Volley